Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Yotsuba de Kiyohiko Azuma

Titre : Yotsuba

Auteur : Kiyohiko Azuma

Éditeur vf : Kurokawa

Année de parution vf : Depuis 2006

Nombre de tomes vf : 14 (en cours)

Histoire : Koiwai Yotsuba est une énergique petite fille de six ans, qui vient d’emménager en ville. Elle vit entourée de son père, qui ne cesse de lui faire des recommandations et de ses nouveaux voisins : la famille Ayase, avec trois filles plus âgées dénommées Ena, Fuuka et Asagi. Chaque volume raconte la vie quotidienne de Yotsuba dans ce nouvel environnement. Son inexpérience du milieu urbain et son jeune âge donnent lieu à de nombreux gags et un comique de situation souvent irrésistible.

Mon avis :

Tome 1

Plus de 10 ans après ses débuts, me voilà enfin à tester le fameux Yotsuba de Kiyohiko Azuma. Les aventures drôlatiques de cette fillette me faisaient envie depuis un moment mais le côté humoristique et tranche de vie me freinait un peu à l’époque. Maintenant, j’aime beaucoup ce style de titres, à l’image de Flying witch, et j’ai eu envie de lui laisser une chance.

Dès l’ouverture du tome, le mangaka pose le cadre. On sait qu’on sera dans un titre avec des chapitres courts, énergiques et drôles à l’image de son héroïne. On suit une gamine, vraiment très bizarre et un peu bête sur les bords, il faut l’avouer, qui emménage dans une nouvelle maison avec son père adoptif. Celle est un peu un bête sauvage qui s’émerveille ou s’effarouche de tout. Elle fait donc bourde sur bourde et c’est très drôle de voir les réactions de son entourage.

En effet, le titre joue énormément sur le décalage entre Yotsuba et le reste du monde, la façon dont elle perçoit le monde qui l’entoure mais aussi celle dont les autres la voient. Ça donne une vraie dimension humoristique réussie au manga et ça crée une ambiance très agréable également. Étant dans un titre tranche de vie, c’est sympathique de la voir gambader dans le quartier, rencontrer ses nouveaux voisins, découvrir sa maison, jouer dans les rues avec son père, etc. Du coup, c’est une lecture qui donne vraiment le sourire.

Pour le moment, dans ce tome, on a surtout découvert son nouveau cadre de vie dans lequel elle prend ses marques. Les personnages sont aussi tout juste esquissés et il reste de quoi faire pour mieux les connaitre, mais ce que l’on en voit pour le moment me plaît beaucoup. J’aime le père un peu laxiste et rêveur, j’aime son ami complètement barré, j’aime les voisines qui ont chacune un joli caractère et leur mère qui se fait totalement avoir par Yotsuba. Il n’y a que cette dernière dont je trouve la bêtise un peu agaçante et potentiellement lassante, à voir.

Enfin, concernant les dessins, ils sont très simples et donc facilement animables mais pour une fois, ça ne me déplait pas. Ils correspondent bien au style humoristique de la série et les bouilles de l’héroïne sont souvent désopilantes.

En découvrant Yotsuba, j’ai découvert un seinen frais et sympathique, avec une héroïne qui peut certes se montrer agaçante mais qui provoque aussi des situations extrêmement drôles. Ce sera une lecture que je ferai avec plaisir de temps en temps pour me rebooster ^^

Ma note : 16 / 20

11 commentaires sur “Yotsuba de Kiyohiko Azuma

  1. Oh tu me hype là ! Ça me fait penser à Barakamon mais avec une histoire sans doute moins développée ?
    Par contre, tu dis qu’elle a un père adoptif… c’est possible ça ? C’est pas plutôt le père qui aurait une fille adoptive ? 🤣

    Aimé par 2 personnes

    1. Pour ce que je peux en dire, vu que je n’ai lu que les tomes 1 de chaque série, oui l’histoire est moins développée même si je dois dire que le développement de Barakamon ne m’a pas marqué non plus xD
      Par contre, je crois que « père adoptif » ça se dit, en tout cas ça ne me choque pas moi lol ^^

      Aimé par 2 personnes

      1. Dans Barakamon, il y a quand même le perso principal qui se remet en question, ce n’est pas juste des blagues, tu vois, il apprends au contact des autres à s’ouvrir un peu plus ^^
        Pour le terme « père adoptif » ça me fat bizarre, c’est un peu comme si la gamine avait adopté son père, alors qu’en fait, c’est l’adulte qui adopte l’enfant, et non l’inverse xD
        En tout cas, il me botte bien ce titre ! Va falloir que je regarde s’il n’y a pas des tomes en rupture avant de me lancer dedans 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. Je vois ce que tu veux dire alors pour Barakamon, effectivement il n’y a pas ça dans Yotsuba, en tout cas pas dans le tome 1 ^^’
        Oui, vaut mieux vérifier qu’il n’y ait pas de trous avant de commencer, c’est sûr…
        Lol pour « père adoptif », je comprends ton raisonnement mais je n’y avais jamais pensé dans ce sens.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s