Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Check Me Up ! de Maki Enjoji

Titre : Check Me Up !

Auteur : Maki Enjoji

Éditeur vf : Kazé (shojo)

Année de parution vf : 2019-2020

Nombre de tomes vf : 7 (série terminée)

Histoire : Après cinq ans d’amour à sens unique, Nanase Sakura va enfin revoir l’homme qui lui a inspiré sa vocation d’infirmière ! Engagée dans le même hôpital que le beau médecin qui a bouleversé sa vie, elle déchante rapidement lorsqu’elle découvre sa vraie personnalité. Craint par presque tout le corps médical, le Dr Kairi Tendô ressemble plus à un démon qu’à un prince charmant… Les ennuis ne font que commencer !

Mon avis :

Tome 1

Nouveau shojo de Maki Enjoji sous nos latitudes, dont on connait bien l’humour et le grain de folie. Celui-ci ne détone pas des autres, dans un cadre cette fois hospitalier, elle nous propose une romance encore très drôle et bien légère qui fait du bien en cette saison ^^

Dans Check me up !, nous allons donc suivre la jeune Sakura, qui est devenue infirmière suite à son coup de foudre pour un jeune médecin. Des années plus tard, elle le retrouve lors de sa formation, sauf que ce dernier n’est pas du tout tel qu’elle l’imaginait. Elle se prend donc un râteau d’anthologie devant tout le monde.

A partir de ce postulat, l’autrice nous propose l’histoire de la construction de la relation entre le beau docteur et notre jeune infirmière. Je ne spoile rien, c’est cousu de fil blanc qu’ils vont finir en semble. Mais nous avons aussi droit en parallèle, et j’ai aimé cela, l’histoire de la naissance de la passion de Sakura pour son métier d’infirmière, ce que je trouve assez positif.

Après oui, c’est vu et revu. L’histoire est clichée, de même que les personnages. On a toutes déjà croisé un héros au caractère de cochon et à la langue bien pendue, tout comme une héroïne un peu cruche sur les bords, aveuglée par l’amour mais avec du caractère. Ce n’est pas la question. Si vous êtes prêt pour cela, vous apprécierez le titre pour son humour et son décalage. On passe de très bons moments à voir les héros s’envoyer des piques et des petits surnoms désagréables. L’autrice gère à merveille le rythme de son histoire pour rendre celle-ci très plaisante à suivre malgré les clichés du genre.

Check me up ! est donc une petite romance drôle et pimentée qui fait du bien de temps en temps pour se détendre. Si vous avez aimé les précédents titres de l’autrice, celui-ci devrait vous plaire tant il est sur le même modèle. Rien de révolutionnaire donc mais du classique bien fait !

Tome 2

S’il y a une chose qui est sûre c’est qu’avec Maki Enjôji on ne s’ennuie jamais et ce nouveau tome de Check me Up! est là pour l’illustrer. Si vous avez aimé le premier, vous ne pouvez que passer un bon moment avec celui-ci aussi tant les aventures de notre infirmière en herbe donnent le sourire.

J’ai bien aimé l’évolution des personnages dans cette suite. Le docteur Tendô commence à vraiment montrer de l’affection pour sa petite apprentie. Celle-ci a toujours ce petit côté fille naïve et maladroite qui m’amuse ici. Elle se met vraiment dans de ces situations… Normal que Tendô se sentent ensuite obligé d’intervenir pour l’aider et/ou la protéger.

L’autrice pimente en plus l’histoire avec l’arrivée d’un nouveau docteur dans le service, un charmant docteur un brin dragueur sur les bords qui a le chic pour agacer Tendô, ce qui ajoute à l’humour de la série et titille la jalousie de ce dernier. Dans les rebondissements, nous avons aussi droit à un harceleur qui va venir perturber le quotidien de Sakura et va pousser Tendô à se montrer plus protecteur avec elle. La mangaka sait quels ressorts utiliser pour rendre son histoire amusante et intéressante et elle le fait bien.

Check me up! reste une série classique comme sait le faire Maki Enjoji, ça n’a rien de révolutionnaire mais on passe un très bon moment en le lisant. C’est drôle, frais et pétillant avec une romance bien dosée.

Tome 3

La lecture de Check me Up! se révèle toujours aussi sympathique même si je dois avouer que voir venir tous les passages obligés du genre me fait lever les yeux au ciel un peu trop souvent. La représentation de la femme est aussi un vrai problème dans le titre, de même que le caractère assez désagréable du héros… Mais bon, je m’en doutais en ouvrant ce tome et les précédents aussi vu que je connais le travail de l’autrice et qu’elle fait un peu toujours la même chose.

Dans ce nouvel opus, après l’accident qui est arrivé à Sakura, les héros se mettent enfin ensemble et ce n’est pas trop tôt. Pour autant, ça ne change pas grand-chose à leur relation. Tendô continue à se montrer désagréable avec elle au boulot, à ne pas savoir gérer ses sentiments naissants pour elle : possessivité, jalousie, désir, etc. De son côté, elle continue à lui courir après comme un petit chien, c’est triste. Pour autant, j’ai parfois de brefs moments d’espoir quand je la vois se rebiffer et montrer un peu de caractère, ce qui ne semble pas déplaire au docteur loin de là, alors ça me fait plaisir. Par contre, les rivaux qui pointent le bout de leur nez à tout bout de champ et la menace du départ du docteur, je dis non ! Moi, je lis plus cette série pour les petits moments drôles et sexy voire décalés parfois qu’ils partagent, pas pour la prise de tête.

En bref, un tome dans la lignée des précédents où l’autrice garde un bon rythme et fait avancer leur romance mais point trop vite s’il vous plaît ^^

Tome 4

Maki Enjoji est une autrice qui maitrise vraiment à la perfection la comédie romantique légère. Ce tome en est l’exemple,elle nous y embarque dans des aventures toujours plus farfelues.

Après nous avoir laissés sur un pseudo cliffhanger, il fallait rapidement répondre à la question du départ ou non de Tendô. Si la réponse n’a rien de surprenant, c’est plutôt toute l’intrigue qui en découle qui est intéressant. Son passé amoureux se dévoile ainsi que ses premiers temps en tant que médecin. On découvre ainsi une facette plus humaine que lui et ça a pour résultat de bien faire évoluer sa relation avec Sakura. Il était temps !

Par contre leur relation est toujours aussi foutraque. On y passe du coq à l’âne à l’image de l’héroïne. Ils sont aussi immatures l’un que l’autre. Alors oui, ça donne une lecture dynamique, mais non je ne m’éclate pas avec. Par exemple, j’ai détesté certaines des paroles de Tendô qu’il adresse à Sakura à la fin dans les dernières pages où il joue les mâles dominants… J’ai beau rigoler de leur fantasques aventures et quiproquos, des bourdes de l’un et de l’autre, certaines choses ont du mal à passer et je trouve leur relation encore un peu bancale.

Cependant, j’ai aimé voir Tendô vaciller dans ce tome et Sakura lui remettre les idées en place. J’ai apprécié de le voir s’ouvrir et devenir plus tendre. On ne pouvait pas rester avec un héros aussi désagréable en permanence. Alors ça allège toute l’atmosphère du titre et à mi-chemin c’est une bonne chose. Je me demande juste ce que l’autrice va encore pouvoir nous raconter pendant 3 tomes, parce que pour moi il ne reste pas grand-chose avant que la boucle soit bouclée et je prie pour qu’on ne tourne pas en rond ensuite…

Tome 5

Je sais que beaucoup de monde aime ce titre mais pour moi, c’est de plus en plus la douche froide depuis qu’ils sont ensemble et ce tome est le pompon. Il contient tout ce que je n’aime pas : masculinité toxique, femme bête et soumise, rebondissements inutilement rocambolesques. S’il ne restait pas si peu de tomes, je n’arrêterais là…

Après avoir mis des bâtons dans les roues à Sakura, Maki Enjoji décide de tout faire pour rendre Tenjo jaloux. Le ressort est certes éculé mais en soit, ça aurait pu passer si ça avait été bien fait. Mais ici, on se retrouve avec un tome très très long, où un petit jeunot a décidé que comme il était tombé amoureux de Sakura, il pouvait faire ce qu’il veut pour gagner son coeur même si elle est en couple. Il s’impose donc à elle en permanence en faisant des trucs plus tendancieux les uns que les autres : harcèlement, chantage, attouchements et j’en passe. Tout ça est révoltant ! Et dans l’histoire personne ne réagit. Elle se laisse faire pour « protéger » son chéri. Oui, oui, vous m’avez bien lu. C’est inadmissible d’oser écrire ce genre de choses et non l’humour ne permet pas de tout faire passer ! Le cher et tendre de mademoiselle n’est pas mieux, il est jaloux et il laisse faire. Il n’intervient pas pour l’aider et en plus, il lui fait des reproches. Franchement, ce tome fut bien trop long à lire avec toute cette ambiance toxique !

Certains diront peut-être que c’était drôle, dynamique, plein de rebondissements, qu’ils ont ri de la bêtise de l’héroïne et de la naïveté de son Roméo tortionnaire, ou encore que la jalousie du Dr et les séances de jambes en l’air qui ont suivi été affriolantes, mais pour ma part, ça n’enlève rien à l’horreur du reste et ça montre au contraire la futilité de l’autrice et je n’aime pas ça. On ne prend pas ces sujets-là à la légère. Le harcèlement, le chantage, les attouchements sont de vrais problèmes.

Bref pour moi, on tourne en rond depuis que les héros sont ensemble. Rien n’est fait pour vraiment approfondir leur relation sur des bases saines. Ils ne sont que des caricatures d’eux-mêmes et ça empire. Je feuilletterai le suivant avant d’acheter au cas où et si c’est pareil, je m’arrêterai là !

Tome 6

En général Maki Enjoji commence plutôt bien ses sagas avec des histoires drôles et piquantes mais souvent au fur et à mesure je me retrouve avec des petites choses qui ont tendance à m’agacer et ici, c’est malheureusement l’héroïne… Du coup, dur dur de venir à bout des tomes sans s’agacer ^^!

Dans cet avant-dernier opus, Sakura a passé son temps à me taper sur les nerfs. L’autrice lui attribue une personnalité qui fait qu’elle semble se complaire de situations toxiques, ce qui m’a rendue très mal à l’aise ici. Pourtant, le problème ne vient pas directement du Dr. Tendô son compagnon dans cette histoire, celui-ci a un comportement assez exemplaire, faisant les bons choix, ayant en général les bonnes réactions. C’est vraiment elle qui a une attitude toxique que je n’aimerais pas voir érigée en modèle auprès de jeunes lecteurs encore novices en relations amoureuses. En effet, Sakura se complait dans une position de soumission et de dépendance peut-être « normal » au Japon mais assez crispant vu par un lecteur extérieur. Elle est trop dans le rôle de la petite amie parfaite selon ses critères, qui ne sont pas les miens, aux petits soins pour son homme, voulant tout faire pour lui et acceptant certains moments un peu limite sans rien dire… Oups. La première partie de l’histoire est donc particulièrement pénible ici.

La suite, elle, redevient plus légère heureusement, malgré un choix lourd de sens pour le couple. A un tome de la fin, il était temps de les faire évoluer et de boucler certains pans de l’intrigue. On reparle donc des recherches que souhaite faire le Dr. Tendô, de sa relation à son ex- qui est morte, mais également du désir de Sakura d’évoluer peut-être dans sa carrière. J’ai poussé un soupir de soulagement quand elle a enfin compris qu’il n’y avait pas que Tendô dans sa vie dans un rare moment de lucidité. Le dernier tome devrait logiquement être consacré à ça également, je suis curieuse de voir si l’autrice va parvenir à me satisfaire sans tomber dans des clichés irritants.

Heureusement pour moi, son humour fait toujours mouche. J’ai beaucoup rigolé de la chute de l’approche du collègue en pédiatrie de Sakura. Le petit chapitre bonus sur la culotte perdue était ainsi truculent et c’est ça, en fait, que j’attends de la part de l’autrice, parce quand elle essaie de faire autre chose de plus sérieux, souvent ça tombe à côté alors que quand elle reste vraiment dans la légèreté, c’est plus réussi à mon sens.

Maintenant direction le dernier tome !

Tome 7

Voici enfin le moment de quitter le couple Sakura-Dr Tendô et c’est malheureux à dire mais ce n’est pas trop tôt. Si au début ils m’ont amusée et fait rire, très vite j’ai trouvé les limites de ce schéma surtout avec une héroïne aussi clichée et culcul représentant beaucoup de choses que je n’aime pas voir dans les shojos…

Dans ce dernier tome, l’autrice va vite. Elle cherche à cocher toutes les cases qui lui restent à cocher dans leur relation : présentations aux parents, demande en mariage, séparation et retrouvaille. Seule la case enfants reste ouverte mais elle a aussi été abordée. Tout ça fait un peu précipité et survolé. Du coup, on ne ressent pas particulièrement d’émotions, en tout cas dans mon cas.

Qu’ajouter ? J’ai apprécié l’évolution de Kairi, le Dr Tendô, au fil des tomes. C’est clairement le seul personnage qui en valait la peine pour moi. Il a grandi, appris à aimer, à se remettre en question, à s’ouvrir aux autres et à mieux communiquer. Sakura, elle, n’a pas changé. Elle est restée dépendante de l’homme qu’elle aime du début à la fin même si elle a réussi à vivre sans lui pendant ses recherches à l’étranger. Personnellement, je l’ai trouvé nunuche et pénible du début à la fin, alors je n’arrive pas à me défaire de cette image. Les personnages secondaires, eux, étaient surtout des ressorts scénaristiques sur lesquels l’autrice s’appuyait de temps en temps pour faire avancer la romance, mais ils avaient peu de consistance au final.

Je pense donc que les séries de Maki Enjoji ne sont peut-être plus pour moi. Elles ne répondent pas à mes attentes en terme de romances soi-disant matures, puisque concernant des adultes, je les trouve au contraire trop immatures la plupart du temps et je me lasse de ses personnages qui se ressemblent tous. A moins de gros changements, ça risque donc d’être la dernière pour moi.

Ma note : 13 / 20

4 commentaires sur “Check Me Up ! de Maki Enjoji

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s