Livres - Romance

Marked Men de Jay Crownover

Titre : Marked Men

Auteur : Jay Crownover

Éditeur vf (poche) : J’ai lu

Années de parution vf (poche) : 2017-2019

Nombre de tomes vf (poche) : 6 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Lorsqu’elle était adolescente, les très riches parents de Shaw Landon se sont peu occupés d’elle. Elle a alors trouvé refuge dans la famille Archer où elle était particulièrement proche de Remy, frère jumeau de Rule, aujourd’hui décédé dans un accident de voiture. Elle est liée à cette famille plus qu’à la sienne.
Mais Shaw est depuis toujours secrètement amoureuse de Rule, ce qui l’empêche d’avoir de véritables relations avec d’autres hommes. Rule, lui, voit en elle une fille à papa, trop sérieuse et surtout la petite amie de son défunt frère. De plus tout les oppose : de nature rebelle et fêtard, il est tatoueur et tatoué, a des piercings et les cheveux de toutes les couleurs.
Avec son look classique, elle est sage et concentrée sur ses études de médecine. Mais parfois il suffit d’une jupe courte et de quelques cocktails pour que le regard que l’on porte sur quelqu’un change. Les secrets sont révélés et que rien ne sera plus jamais comme avant…
Rule et Shaw tenteront de comprendre ce qu’ils ressentent et d’être ce que l’autre attend. Mais entre les traumatismes de leurs familles respectives, les habitudes de coureur de jupons de Rule, l’emploi du temps chargé de Shaw et son ex qui la harcèle, ces deux-là auront bien du mal à se trouver.
Leur amour sera-t-il plus fort que leurs différences ?
L’ambiance de cette série est celle d’un salon de tatouage, de concerts de métal, le tout agrémenté de délires de colocataires et de virées dans leur ville natale.

Mes avis :

Tome 1 : Rule

Dans mes envies de découverte du genre New Adult/New Romance, Marked Men est la deuxième saga que l’on m’a recommandée après Off-Campus dont je vous parlais la semaine dernière. Dans un genre très différent, elle fut cependant elle aussi une très bonne lecture et décidément, je trouve que ce genre regorge de petites pépites pour la fan de romances que je suis.

Avec Marked Men, pas de romance à l’eau de rose, non, nous sommes dans l’univers brut des tatouages et du métal. J’avais peur de ne pas aimer à cause de ça et ce fut tout l’inverse. Il faut dire que l’autrice, Jay Crownover sait astucieusement se servir des clichés du genre sans abuser pour au contraire développer un univers riche, mature et passionnant.

Nous suivons ici, deux héros qui se connaissent depuis l’adolescence, ce qui n’est pas pour me déplaire vu que j’ai toujours aimé cela. Shaw est une fille de bonne famille qui fait des études de médecine mais qui s’est toujours sentie mieux dans la famille de son meilleur ami, Rémy Archer, que dans la sienne. Elle est depuis longtemps amoureuse du frère jumeaux de celui-ci, Rule, un rebelle tatoué et percé, qui ne l’a jamais remarquée et dont elle gère les sautes d’humeur depuis des années. Les héros sont des personnages vraiment matures pour leur âge et s’il n’y avait quelques moments où ils déconnaient comme des jeunes de 20 ans, on dirait plutôt qu’ils ont la trentaine bien tassée. Il faut dire que tout ce qu’ils ont vécu dans leur enfance et adolescence les a bien aidés à grandir. Ils ont tous les deux des personnalités fortes, un passé douloureux et des blessures encore bien présentes.

Leur histoire n’est franchement pas gagnée d’avance même si c’est le propre de ce genre de titre. Ils sont, sur le papier, complètement à l’opposé l’un de l’autre, mais c’est souvent ce qui fait les plus belles romances, je trouve et ici ce fut le cas. Ces deux êtres à fleur de peau vont se trouver et ça va vite faire des étincelles. Entre elle qui l’aime depuis toujours, et lui qui refuse tout attachement de peur de souffrir mais aussi parce qu’il pense ne pas le mériter, le chemin va être long, mais d’autant plus magique à suivre.

J’ai beaucoup aimé le décor de l’histoire, entre le salon de tatouage, les concerts de métal du pote de Rule, leurs groupes d’amis et leurs familles. C’est très riche et l’autrice développe bien chaque élément et chaque personnage croisé ce qui donne une vraie force au récit et le fait sortir du lot également. C’est rare pour un tome 1 de réussir à avoir cela tout en ayant une romance vraiment bien développée, chapeau.

La romance est magique, pleine de piquant mais aussi de douceur et d’une pointe d’obscurité. Ce n’est pas facile pour Rule de se défaire de ses mauvaises habitudes dues à ses traumas. Comme il le dit, il navigue à vue et doit apprendre ce qu’est l’amour et comment y faire face. C’est parfois difficile pour Shaw dans tout ça, mais quand ça fonctionne c’est d’autant plus beau, surtout que l’autrice a le mérite de ne pas chercher à transformer radicalement ses personnages comme c’est trop souvent le cas dans les romances. Ici, elle veut que chacun conserve ses particularités et j’ai adoré ça.

Concernant la plume de Jay Crownover, je l’ai trouvée moins crue que celle d’Elle Kennedy et j’ai largement préférée du coup les échanges amoureux des héros, c’était moins vulgaire. Après, elle verse, elle aussi, pas mal dans le mélodrame entre les difficultés de la famille Archer et le stalkeur de Shaw, mais c’est largement supportable. Il y a un bon rythme qui donne envie de tourner frénétiquement les pages même si on sait comment ça va finir ^^

Marked Men fut donc une très bonne découverte. J’ai beaucoup aimé les personnages, leur romance et le cadre dans lequel se déroule leur histoire. Tout comme avec Off-Campus, je vais donc poursuivre la saga avec les tomes consacrés aux personnages que j’ai aimés ici, comme la coloc de Shaw présente dans le prochain tome ou Rome, le grand frère de Rule dans le suivant.

Ma note : 16 / 20

Tome 2 : Jet

Après le coup de coeur qu’avait été le premier tome, je m’attendais en retrouvant Jet, la rock star du groupe, et Ayden, la fan de country cabossée, à me régaler et à égaler ce que j’avais ressenti avec Rule et Shaw. Ce ne fut malheureusement pas le cas.

L’histoire est bonne, les pages s’enchaînent vite. On prend plaisir à retrouver tout le petit groupe. Séparément, j’adore Jet et Ayden, leurs histoires personnelles sont intéressantes. Mais et il y a un grand mais tous ces éléments mis ensemble s’enchainent mal.

Ayden et Jet sont désormais colocataires avec Cora. Ils cherchent chacun à fuir leur attire réciproque, l’une en sortant avec un type bon chic bon genre adepte de pulls sans manches, l’autre en mettant une fille différente dans son lit chaque nuit. Mais l’évidence est là pour tous les amis, il y a de l’électricité entre eux et pas de la petite, du haut voltage, alors ils ne comprennent pas ce qu’ils déconnent. L’autrice décide donc après tant de mois de statu quo de secouer le cocotier et de renverser cela. Le problème, c’est qu’elle est loin de le faire avec la subtilité qu’elle l’avait fait pour le premier couple de la saga. Ici, ça va bien trop vite, c’est trop brutal, ça ne laisse pas le temps aux personnages d’évoluer et donc aux lecteurs de trouver ce bouleversement logique. J’ai été déçue… La suite se révèlera de la même eau, un brin chaotique avec des choix scénaristiques que j’ai pas toujours trouvés judicieux ou logiques sur le moment.

Pour autant, je dois avouer que j’ai trouvé la romance très belle. Elle se déroule entre deux personnages qui n’ont pas été épargnés par leur famille respective. Autant, je n’ai pas été surprise par celle de Jet, je trouve que ça colle bien en plus au personnage qu’il s’est créé et j’ai beaucoup aimé l’accent qui a été mis sur ce fils faisant tout pour aider sa mère qui est dans une relation toxique. Autant, la surprise a été totale pour Ayden. Je ne pensais clairement pas qui ça allait aussi loin. Du coup, oui, ils sont faits l’un pour l’autre, oui ils se font du bien. Les petits moments tranquilles que l’autrice leur fait vivre autour de leur passion commune pour la musique sont adorables et m’ont bien plus touchée que toutes les scène de sexe torride qu’elle a pu également ajouter, même si je dois avouer que j’ai eu l’impression d’en lire moins qu’avec Rule et Shaw. Non, ici c’est un couple beaucoup plus « normé » en quelque sorte, un couple qu’on voit bien vieillir ensemble tranquillement et j’ai adoré ça. Il n’y a vraiment que les obstacles qu’on leur a mis qui n’ont pas toujours été bien amenés ou bien gérés selon moi.

Dernier point, j’ai encore une fois adoré le cadre de l’histoire, que ce soit la présence de tous leurs amis du salon de tatouage, ce qui permet de continuer à suivre le couple du 1e tome et de développer les autres qu’on a croisés ; ou la carrière musicale de Jet – parce qu’on oublie assez rapidement qu’Ayden a aussi des études et des ambitions à côté pour ne tourner qu’autour de Jet (autre déception) -. J’ai beaucoup aimé le voir avec son groupe, mais aussi plus surprenamment dans les studios d’enregistrement. C’était en arrière-plan mais juste ce qu’il faut pour bien habiller l’histoire.

Ainsi même si ce ne fut pas un coup de coeur comme le tome 1, j’ai quand même apprécié cette romance. J’aurais juste aimé que l’autrice ne se précipite pas parfois ou n’en rajoute pas dans le mélodrame. Mais les personnages sont géniaux et il me tarde de lire le prochain consacré à Rome, dont la brève apparition a fait sensation sur moi ^^

Ma note : 14 / 20

Tome 3 : Rome

Après avoir été un peu refroidie par le tome consacré à Jet et Ayden dont j’attendais beaucoup, j’avoue que j’ai eu besoin de faire une petite pause dans la série. Le troisième tome consacré à Rome me faisait un peu peur, parce qu’au premier abord le retour à la vie civile d’un ancien soldat n’a rien pour me séduire. Je craignais les prises de tête et les mélodrames, sauf que Jay Crownover a su se montrer bien plus fine que je ne le pensais.

Dans ce nouvel opus, il est donc temps de faire connaissance avec le troisième frère Archer : Rome, le grand frère qui a toujours su s’occuper des autres et qui est un héros de guerre. Sauf que Rome n’est plus le gentil type au grand coeur qu’on connaissait, il a été obligé d’interrompre sa carrière militaire où il se sentait si bien suite à une blessure, et il ne gère pas très bien son retour à la vie civile. Il va donc très vite se retrouver affublé du charmant surnom « Capitaine Grognon » pour Cora, le lutin rock et sexy de l’équipe des Marked Men. Et alors que rien ne les prédestinait l’un à l’autre, surtout avec Cora qui cherchait un Mister Perfect après une terrible déception amoureuse, ils vont bien sûr se retrouver irrémédiablement attiré l’un par l’autre.

J’attendais quand même pas mal de cette histoire parce que depuis ma rencontre avec elle, j’ai une affection toute particulière pour Cora, qui est un peu le pendant féminin de l’ancien Rome dans la bande de nos chers tatoueurs. Elle a toujours été là pour eux, pour les aider et les guider dans leurs histoires de coeur, mais également pour leur botter les fesses et les ramasser à la petite cuillère quand ça n’allait pas. Alors il me tardait de découvrir son histoire et je voulais son happy end. Pour Rome, c’était plus compliqué. J’avais du mal avec l’image du soldat baraqué et viril qui ne m’attire pas du tout, par contre j’aimais bien cette présence forte qu’il dégageait et le fait qu’il soit si protecteur avec sa famille. J’ai été agréablement surprise de le découvrir cabossé et à la dérive. J’ai aimé le chemin de croix qu’il va traverser et les rencontres qu’il va faire pour se relever. C’est un très beau personnage.

Alors que l’histoire aurait pu très vite virer au mélodrame et aux prises de tête permanente suite aux lourds bagages des deux héros, j’ai au contraire trouvé que l’autrice avait parfaitement su doses ses effets. Elle tient compte de leur passif mais sans en faire trop et au contraire le fil rouge de leur histoire sera le lâché prise, la confiance et l’envie d’aller de l’avant. J’ai beaucoup aimé. Elle n’occulte pas leur passé et leurs traumas mais elle montre le cheminement pour les dépasser. C’est très beau. Cela donne une jolie dynamique dans ce couple inattendu, chacun faisant du bien à l’autre, l’aidant à vaincre ses démons. Ça reste un chemin difficile, les rechutes sont présentes mais ils savent se relever grâce à l’autre mais également grâce à leurs amis, ce qui donne une très belle romance, piquante, sexy mais surtout tendre et pleine de compréhension et d’acceptation de l’autre. La petite surprise en plus qui leur arrive est au final toute mignonne, alors que je pensais que ça m’agacerait et ça ne gâche rien. J’ai vraiment bien aimé leur romance même si je l’ai trouvé moins passionnelle que celle du couple Rule-Shaw.

Cependant comme toujours dans ce genre de saga, quel plaisir de retrouver toute la petite bande qui gravite autour du couple principal. C’était vraiment amusant de voir les interventions des uns et des autres, leurs réactions face à la découverte de ce nouveau couple mais aussi la façon dont ils cherchaient sans cesse à protéger l’un ou l’autre. On sent qu’ils forment une vraie famille et l’autrice sait vraiment bien le mettre en avant, ce qui n’est pas forcément le cas chez tout le monde. Elle les intègre parfaitement à l’histoire sans que cela nous semble étrange, ils sont une composante à part entière de l’intrigue, que ce soit Rule, Shaw et les parents Archer pour décanter l’affaire Rémy mais également pour épauler Rome et l’aider à trouver sa nouvelle place, ou les autres garçons du salon de tatouage qui sont comme des frères pour Cora qu’ils protègent énormément. C’est un gros plus dans cette saga.

Pour conclure, même si je n’ai pas ressenti la même passion que pour le premier couple de cette saga, j’ai beaucoup aimé la tendre romance de Rome et Cora et le chemin qu’ils ont parcouru pour aller mieux et laisser leur passé derrière eux. L’autrice a très bien su gérer leurs traumas sans en faire trop, c’est rare. J’ai apprécié de retrouver tout le monde et les dernières pages m’ont donné très envie de lire le prochain tome alors qu’à la base ce n’était pas forcément le cas.

Ma note : 15 / 20

Tome 4 : Nash

Tout comme j’avais un vrai coup de coeur pour le couple Rule-Shaw, j’en ai eu un pour celui de Nash et Saint, alors que franchement je n’aurais pas misé dessus, tant le personnage de Nash était secondaire pour moi et sa copine Saint, croisée la dernière fois, un peu trop parfaite à mon goût. Comme je m’étais trompée ! Avec une romance basée sur l’apprentissage de l’amour de soi, j’ai été frappée en plein coeur.

Ce qu’il y a de bien avec les Marked Men, c’est que les tomes s’enchainent vraiment grâce à l’introduction des aventures des héros dans les tomes précédents. C’est donc sans surprise que j’ai commencé celui-ci en sachant où j’allais, du moins quels personnages étaient concernés. On allait suivre la romance compliquée et naissante entre Nash, le comparse de Rule, et Saint, la belle infirmière, tandis que le père du premier se mourrait tragiquement. L’ambiance promettait donc d’être lourde, pour autant il en est sorti une histoire vraiment lumineuse.

J’ai beaucoup aimé le côté cabossé des personnages. Un écho a résonné en moi avec le manque de confiance en elle de Saint et ses blessures dues aux mesquineries des gens, mais également à l’image dévalorisée qu’elle a d’elle-même. J’ai donc trouvé l’autrice très juste dans ses propos. Elle a abordé cela de manière réaliste et sensible à la fois, en en montrant bien la complexité et les difficultés pour en sortir. Du côté de Nash, ses failles m’ont également touché en plein coeur. Comment grandir sereinement quand on est rejeté par le seul qu’on connait, quand celui-ci ne nous donne pas d’amour et nous traite comme un moins que rien. C’est pour ça que sa relation avec Phil est d’autant plus belle et forte parce que celui-ci lui a offert tout ce qu’il lui manquait sans jamais rien demander en retour. Nash est ainsi devenu l’un des plus beau personnage de la série, voire LE plus beau pour moi.

Leur relation a tout deux peut être agaçante à suivre. Ils se trouvent, elle le fuit. Le manque de confiance est au coeur du malaise qui s’installe progressivement, parce qu’il ne suffit pas de se mettre « en couple » rapidement pour que ça règle tout. Au contraire les traumas sont toujours là et il faut travailler dessus. L’autrice a eu l’excellente idée de montrer les deux facettes de ce travail, un travail de couple mais également un travail personnel encore plus dur. Alors oui, ça peut être chiant de les voir faire un pas en avant et deux en arrière, d’entendre Saint répéter qu’elle ne le mérite pas, qu’elle pense qu’il va tout faire foirer alors que Nash se démène comme un beau diable pour elle en permanence. Mais au final si c’est pour aboutir à une relation aussi belle et vraie que la leur, où il y a un vrai équilibre et un vrai respect entre les deux membres, ce n’est pas peine perdue !

En parallèle, j’ai aimé suivre la suite des aventures de nos Marked Men. C’était triste de voir Phil s’éteindre, mais beau de voir les garçons là pour lui, que ce soit son fils ou les autres. J’ai aimé également les voir développer leurs affaires pour ouvrir un nouveau salon. C’était touchant de voir Nash chercher leur aide pour ses problèmes de coeurs et autre, on sent vraiment que le groupe, au sens large, est soudé. Ils sont d’ailleurs rejoint par des personnages prometteurs dans ce tome, que ce soit Royal, la voisine de Nash au tempérament de feu, ou Salem, leur future employée, haute en couleur elle aussi. L’autrice pense à élargir son univers tout en restant sur les mêmes bases et c’est chouette, même si je sais grâce aux chroniques de Pauline sur Kiriiti Blog que malheureusement leurs histoires ne seront pas à la hauteur de nos attentes. Cependant ça ne gâche en rien leur introduction réussie ici.

Pour conclure, j’ai vraiment aimé l’univers de nos chers Marked Men au fil de ces 4 tomes. J’ai découvert des hommes biens aux liens très forts qui se sont bâtis de belles vies en surmontant leurs traumas à chacun. Ce tome-ci est clairement mon préféré avec celui de Rules parce que je me suis sentie proche de l’héroïne et que je rêverais de trouver quelqu’un comme Nash avec autant de qualités malgré ses défauts ^^

Ma note : 16 / 20

17 commentaires sur “Marked Men de Jay Crownover

  1. Très bonne chronique qui donne envie de lire cette saga si ce n’est pas déjà fait. La plume de Jay Crownover est plus mature et moins crue que celle de Elle Kennedy parce qu’elle vient d’un milieu plus brut. Le tatouage la musique métal etc c’est con dada, et ça se voit. Tu as aussi la série Bad qui se passe dans un univers plus sombre. C’est genre les personnages ont fait de la prison parce qu’ils viennent d’un milieu super pauvre etc, et c’est bien tourné. T’as même une romance entre une femme flic et un ex-détenu à un moment. Certains n’aiment pas parce que c’est plus sombre mais perso c’est bien cool. Tu réfléchi sur la notion de deuxième chance
    Etc.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour les compliments, c’est gentil.
      Effectivement, on sent que la cible n’est pas la même entre les deux autrices.
      J’avoue que je ne suis pas trop tentée par les séries comme Bad, je ne recherche pas des choses trop sombres justement pour le moment, mais qui sait, je pourrais changer d’avis un jour 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Je te rejoins sur à peu près tout ce que tu as dis ! À ma deuxième lecture, je suis un peu moins enthousiaste car la nouveauté n’est plus mais je retrouve les mêmes qualités et défauts que j’avais relevé auparavant. Ce qui est plutôt bon signe. Ça veut dire que le livre garde son charme malgré tout ^^
    As-tu lu la saga Elements de Brittainy C Cherry ? Elle n’est pas mal non plus ! **

    Aimé par 1 personne

    1. J’avoue que je relis rarement ce genre de titres, alors ravie d’entendre quand même que si ça me tente un jour, ça tiendra la route.
      Oui, on m’a conseillé Elements, mais j’hésite encore un peu. J’ai peur qu’il y ait un peu trop de dramas. T’en penses quoi ?

      J'aime

      1. À part les livres de Colleen Hoover, je relis rarement de la romance. Là c’était juste pour me remettre dans le bain !
        Hum 🤔 Pour Elements, je dirais déjà que les livres ne se suivent pas (les persos changent a chaque fois) et donc tu peux lire celui qui t’inspire le plus. Ensuite, si tu peux, lis la VO. Je me souviens avoir fait de sérieuses grimaces devant le tome 1 car la traduction ne faisait pas honneur à l’histoire…
        Enfin, j’ai eu un gros coup de coeur pour The Silent Waters pour ma part mais comme les 4 tomes sont assez différents les uns des autres et ne traitent pas du tout des mêmes sujets, les avis peuvent changer d’une personne à l’autre. Bref, je conseille, une amie et moi lisons beaucoup de romance et cette saga fait partie du top avec les romans de Colleen Hoover ^^

        Aimé par 1 personne

      2. Zut, mon porte-feuille va encore en prendre un coup. Je note toutes tes reco et je vais aller regarder un peu tout ça 😉
        (J’aime bien quand les tomes ne se suivent pas forcément aussi, ça permet de ne pas être obligée de tout lire ^^)
        Merci !

        J'aime

      3. Désolé ? xD
        Mais ça vaut le coup donc tu finiras par me remercier ! =D
        (Oui si on n’aime pas le premier tome on peut toujours essayer les autres et sinon on peut arrêter en se disant qu’on a eu une fin quand même ! ^^)

        Aimé par 1 personne

  3. T’es sûre pour la plume moins crue des deux actrices ? J’ai trouvé que c’était l’inverse. C’est un peu plus adulte dans Marked Men que dans Off- Campus, ne serait-ce qu’avec l’âge et le vécu des persos.
    Belle chronique en tout cas, très content que ça te plaise 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, oui, je suis sûre. Je parle du parlé très cru voire vulgaire des personnages que j’ai trouvé plus lourd… euh plus présent dans Off-Campus, en dépit du cadre plus « djeunz » ^^
      Merci pour la découverte en tout cas 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s