Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Shine de Kotoba Inoya

Titre : Shine

Auteur : Kotoba Inoya

Éditeur vf : Nobi Nobi

Année de parution vf : Depuis 2019

Nombre de tomes vf : 2 (en cours)

Histoire : Chiyuki n’a qu’un seul désir : devenir un top model pour défiler à Paris avec l’agence de mannequinat de son père, Mille Neige. Mais, du haut de son mètre 58, la jeune fille est loin de pouvoir atteindre son but ! Ce qui ne l’empêche pas de persister malgré son entourage qui n’a de cesse de lui répéter que c’est impossible. Après un casting raté, alors que la détermination de Chiyuki s’effondre, elle fait la connaissance d’Ikuto, un camarade de lycée, talentueux styliste en devenir, qui n’a pas les moyens de faire des études. Ensemble, ils vont surmonter les obstacles pour réaliser leurs rêves.

Mon avis :

Tome 1

J’ai toujours bien aimé les titres sur le monde de la mode mais aussi sur les passions des gens, alors quand j’ai entendu parler de Shine, j’ai eu envie de tester ce titre. Sauf que la communication de Nobi Nobi qui en faisait un shojo alors que c’est un shonen, m’a vraiment dérangée. Du coup, j’ai longtemps hésité avant de me lancer…

Le titre met en avant une jeune fille qui depuis toujours veut devenir mannequin mais qui malheureusement en est empêchée pour le moment à cause de sa petite taille. Elle rencontre par hasard un camarade de classe très doué avec du fil et une aiguille, qui lui a envie de devenir grand couturier. De leur rencontre va naître une belle émulation qui va peut-être les pousser à atteindre leurs rêves.

Si le sujet est intéressant, son traitement passe mal chez moi. Comme je le craignais un peu, on sent énormément le côté shonen dans ce titre et ça coince. J’ai été habituée à quelque chose de plus subtil et en même temps avec des émotions plus fortes dans les shojo que j’ai lus sur le sujet (Paradise Kiss, Runaway of lovers...), ici ce n’est pas le cas. On se retrouve avec deux adolescents assez insupportables chacun dans leur genre, l’une joue les diva, l’autre est un introverti pathologique. Je me doute que c’est fait dans un but comique, et à la fois, pour montrer ensuite leur évolution, mais le revers de la médaille c’est qu’ils ne me touchent pas du tout. De plus, tout est exagéré aussi bien du point de vue narratif que dans les émotions ressenties qui sont surjoués. Bref, rien ne sonne juste pour moi, même l’histoire, qui elle, avance bien trop vite, puisqu’on retrouve déjà nos héros face au podium à la fin du tome 1…

C’est dommage parce que comme je le disais, le sujet m’intéresse. Ça me plaît d’avoir une fille qui ne rentre pas dans le cadre du mannequinat et qui veut quand même se battre. J’aime que le héros ne soit pas celui qu’on croit et j’ai aimé le voir gagner en assurance, montrant ainsi toute sa passion pour la création de vêtements. Je regrette donc d’autant plus de ne pas accrocher.

Par contre, je salue les couvertures qui rappellent énormément celles des magazines de mode, c’est très bien trouvé ! Les dessins sont sympa aussi avec des scènes mettant très bien en valeur la beauté des vêtements créés.

En conclusion : Cette histoire a du potentiel mais il va falloir se calmer sur l’humour inutile, le surjeu des personnages et la vitesse de l’intrigue. Si l’auteur arrive à insérer un peu plus de sérieux et d’émotion dans son histoire, on tiendra peut-être un joli titre. A suivre.

Tome 2

Même si ça reste trop shonen pour moi, je reconnais que ce deuxième tome est bien meilleur que le premier. En effet, le fait de poser un seul et unique cadre pendant quasiment l’ensemble du tome a permis de lui donner son envol.

Ainsi assister au premier défilé de nos héros dans lequel ils sont partis prenante était au final une bonne idée, même si je ne peux pas m’empêcher de penser que ça arrive bien vite. Cependant, on a bien ressenti toute la fougue et l’urgence de cet événement. Et surtout les valeurs véhiculées tout du long m’ont plu que ce que la mode est faite pour tous et pas uniquement pour ceux qui ont la taille mannequin, ou encore que la passion et les efforts payent quand on y met tout son coeur. Ces sentiments ont été parfaitement mis en exergue par le découpage plus rapide et nerveux de ces chapitres là et c’est une vraie réussite.

L’auteur en a même profité pour nous présenter de nouveaux personnages qu’on croisera forcément par la suite, que ce soit les mannequins et membres du staff du défilé, ou bien ces journalistes venues y assister. C’est bien de développer un peu d’autres personnages que les héros, même si ceux-ci sont également un peu étoffés ici puisqu’on découvre des brins de leur passé ou de leurs bagages familiaux.

La série se bonifie donc avec ce nouveau tome, il n’y a plus qu’à espérer que ce soit aussi le cas avec les suivants ^^

Ma note : 13 / 20

23 commentaires sur “Shine de Kotoba Inoya

  1. Je viens également de les lire ! J’ai la même impression que toi dans l’ensemble. Le premier se lit, mais ça reste moyen. J’ai trouvé l’héroïne détestable dans son caractère ahah. L’aspect de me gêne pas car je trouve que cela rythme parfaitement l’oeuvre dans le tome 2. Par contre on est d’accord que tout va vite et paraît surréaliste ahah, contrairement à PK qui semblait plus vraisemblable. Le tome 2 remonte un peu le niveau, j’espère donc que la suite sera à la hauteur ou encore mieux !

    Aimé par 1 personne

  2. Je crois qu’il faut que tu arrêtes de lire des shonen, tu n’y arrives plus en ce moment 🤣
    Par contre je suis pas d’accord pour les couvertures, c’est un non respect de celles existantes en vo.

    Aimé par 1 personne

    1. Mais euh, c’est surtout que les bons shonen se font rares ! Parce que par exemple je m’éclate à relire Slam Dunk, qui est un shonen si je ne me trompe pas. Là, c’est juste que Shine est bateau, un divertissement correct mais rien de plus.
      Pour les couvertures, moi du moment qu’elles sont belles et correspondent au contenu, ça me va, j’avoue ^^ Mais je comprends aussi ton point de vue 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Gnagnagna ! c’est très bien Shine !
        (Ouais, j’ai pas d’autres arguments 😅)

        Pour les couvertures je me mets à la place du mangaka, j’aimerais pas qu’on dénature mon travail. Là c’est un truc sur la mode (les couvs vo ont des instruments de coutures par exemple) et on en fait un magazine. Je trouve que c’est pas le même rendu, même si oui, elles sont belles, c’est pas comme ça que les as imaginé le mangaka.

        Aimé par 1 personne

      2. Lol t’en fais pas, j’ai le même niveau d’argumentation parfois avec certains titres ^^!

        Comme tu en parlais, je suis allée voir les couvertures vo et c’est vrai qu’elles sont super jolies et évoquent un tout autre aspect de l’oeuvre. En vo, on pense plus à la haute couture, alors qu’en vf on voit plus les mannequins qui vont la couv des magazines. Après, je ne sais pas comment ça s’est fait. Pour moi, les éditeurs vf ont forcément besoin de l’autorisation des jap pour faire ce genre de chose, mais est-ce qu’on demande à l’auteur ? Là je ne sais pas… Si on ne lui demande pas, je trouverais ça gonflé, mais pas forcément surprenant malheureusement…

        Aimé par 1 personne

      3. Oui, je me demande en effet. Je sais que pour les comics, c’est hyper respectueux, et au pire, s’ils prennent pas la même couverture ils prennent ce qu’on apelle une variant cover, mais en aucun cas elles sont modifiées.
        Pour les manga, ça semble différent. j’ai remarqué que pour Close to Heaven c’est pas tout à fait pareil aussi (là encore je préfère les couvs vo, il y a pas le napperon de grand-mère ^^)

        Aimé par 1 personne

  3. Le tome 1 ne m’a pas convaincu. Les personnages ne m’ont pas touchés, ils m’ont rappeler ceux de Masked Noise… peut-être le côté exaspérant. Puis ça va trop vite, surtout que la série en est a plus de 11 tomes au Japon, et franchement je me dis qu’il y aura peut être répétition. Quitte à suivre une série longue et tranche de vie je préfère Beastars et/ou Blue Flag. Même March Comes in Like a Lion commence à être un peu longue pour moi… bref pour en revenir à Shine, j’aime le contexte de la mode et de vouloir atteindre ses rêves…mais c’est trop rapide ?! Du coup j’ai du mal à me sentir concerner. J’aime quand ça galère. Certes ils ont encore un long chemin s parcourir mais ils ont déjà les 2 pieds sur le podium en gros et ça ne passe pas pour moi :/. J’adore les couvertures et je ne comprends pas qu’on les détestes. Je trouve que l’idée de Kioon a été excellente sur ce coup.

    Aimé par 1 personne

    1. Entièrement d’accord avec toi dans l’ensemble, juste que pour moi, ce n’est pas du tranche de vie contrairement aux autres titres que tu as cité ^^! Mais clairement, c’est trop facile et trop rapide. Et moi aussi, j’aime beaucoup l’idée des couvertures 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Pour moi, le tranche de vie est plus calme, plus contemplatif et on voit leur vie au quotidien. Là, on ne la voit presque pas, c’est plus le récit d’une passion, presque comme un shonen sportif, sauf que le sport est remplacé par la mode. Je ne sais pas si je suis claire ^^!

        J'aime

  4. Eh ben …
    Ne pas se fier et rester coincer sur le classement de l’éditeur
    Oui et non pour la rapidité… la fille est dans le milieu depuis qu’elle est jeune, lui a eu une opportunité….puis ils étaient dans le rush avec le défilé….
    Sur le coup, oui, les couvertures rappellent les mag de mode, et on se dit ce n’est pas mal mais quand on regarde celles en vo, on déchante lol
    « ça reste trop shonen »…mais c’est un shonen lol
    On va dire que c’est une opportunité
    « Et surtout les valeurs véhiculées tout du long m’ont plu que ce que la mode est faite pour tous et pas uniquement pour ceux qui ont la taille mannequin, ou encore que la passion et les efforts payent quand on y met tout son coeur. Ces sentiments ont été parfaitement mis en exergue par le découpage plus rapide et nerveux de ces chapitres là et c’est une vraie réussite. » +1 sauf qu’IRL les efforts peuvent ne servir à rien du tout.
    Les notes c’est un massacre lol
    Le côté shonen ressort bien sur certains côtés lol, c’est assez détonnant du coup.

    La question qui tue now tu continues ?

    Aimé par 1 personne

    1. Si ça reste trop rapide, ils grillent les étapes et ça s’en ressent énormément au niveau de la narration. L’auteur ne prend pas le temps d’étoffer les personnages, il reste sur leur définition basique et ne les creuse pas, du coup, on a du mal à s’attacher. Bref, c’est mal écrit, même pour un shonen, c’est-à-dire un titre destiné à un public assez jeune.
      Pour les couvertures, j’aime les 2, je ne trouve pas que les jap soient meilleures que les françaises ou vice-versa, ce sont juste des choix différents.
      Quant à continuer, oui peut-être un ou deux tomes si j’en ai l’occasion pour voir comment ça évolue, mais ce ne sera pas une priorité, il y a tellement mieux sur le marché !

      Aimé par 1 personne

      1. J’ai mis sur le compte mademoiselle est chanceuse et a déjà un pied dans le milieu, à part les forces de la nature avec son problème de taille + elle sait saisir une opportunité
        Moi, je vois bien qu’ils vont avancer mais tous les deux ensemble, du genre lui arrive à l’habiller et la mettre en valeur, il est le seul à y arriver, ou à s’en donner la peine lol, et grâce à elle, lui a un pied dans le milieu.
        Mais j’aime aussi le graphisme qui dégage qqch à part, et la réflexion….je te remets un extrait de ma dernière chronique dessus : « Que l’on soit ou non intéressée par les vêtements, que la haute couture nous touche ou que l’on passe à côté, au final tout le monde s’habille. Le trait de génie va être de faire autant comprendre l’enjeu de la fashion week, que de nous faire rêver qu’on peut réaliser l’impossible, que de nous montrer la vie de nos jeunes amis, mais également celle d’une jeune rédactrice, qui ne se sent pas à sa place dans cette section.  »

        Bref, on ne le ressent pas pareillement XD
        Moi, je continue, comme Xan et jiji je suis conquise XD.

        Aimé par 1 personne

      2. Effectivement, tu es meilleure public que moi pour les titres plus jeunesse comme celui-là 🙂
        Moi, je focalise trop sur les défauts que je vois et ça m’empêche d’apprécier le reste correctement ^^!

        Aimé par 1 personne

      3. En plus j’ai toujours énormément aimé nobi nobi, donc je n’ai pas de préjugé parce que c’est eux XD….je confirme que par moment tu me donnes l’impression de trop de focaliser sur certaines choses…ce que j’ai abandonné depuis longtemps…je te dis pas la carnage sinon XD

        Aimé par 1 personne

      4. Il faut tout de même être honnête dans notre ressenti et forcément quand tu en viens à lire autant que moi, certains défauts te sautent plus aux yeux et surtout te permettent d’écrémer pour ne pas tout acheter/lire et ainsi ne lire que ce qu’on aime le plus ^^
        Après, j’ai aucun préjugé concernant NobiNobi. Oui, ils font dans le jeunesse mais il y a parfois de très bons titres en jeunesse quand on n’essaie pas de nous les vendre pour autre chose ^^!

        Aimé par 1 personne

  5. Aïe dommage que tu n’es pas autant accrochée… :/ C’est vrai que les événements vont un peu vite, pour ma part je l’ai mis sur le compte de l’urgence de la situation xD Les personnages du tome 2 risquent d’être un bon avantage pour la suite, si bien sûr, il les garde pour la suite ! J’espère que tu as quand même envie de la continuer un peu 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s