Livres - Romance

Sweet Home de Tillie Cole

Titre : Sweet Home

Auteur : Tillie cole

Éditeur vf : Milady (New Adult)

Année de parution vf : 2017

Nombre de pages : 380

Histoire : « C’est le destin qui nous a réunis… On est les amants maudits, comme Roméo et Juliette, mais contrairement à eux, on a toute la vie pour se découvrir. Je te promets que je ferai tout pour qu’on vive heureux jusqu’à la fin des temps… »
Molly, brillante étudiante d’Oxford, n’a plus grand-chose à espérer de sa vie en Angleterre quand elle s’envole pour l’Alabama. Le dépaysement est total, et elle a tout à apprendre de cette nouvelle vie qui s’offre à elle. Tout est si différent ici – plus lumineux, plus vivant. L’étudiante découvre la passion des Américains pour le football et succombe au charme de Roméo, quaterback au corps d’Apollon, mascotte de l’université. Cette rencontre inattendue entre deux êtres que tout oppose va changer sa vie à jamais. Mais ces Roméo et Juliette de temps modernes parviendront-ils à surmonter les obstacles qui se dressent entre eux ?

Note : Il existe un tome 2 reprenant l’histoire du point de Rome et un tome 3 sur Lexi, l’amie de l’héroïne.

Mon avis :

Je poursuis mes découvertes dans le domaine du New Adult avec Tillie Cole, une jeune autrice très prolifique, dont Sweet Home fut le premier titre auto-édité en 2013. Elle a depuis été remarqué par les éditeurs et a publié de nombreux romans, il suffit pour ça de regarder la bibliographie de son site. Avec une telle réputation, je pensais donc passer un bon moment, malheureusement ce ne fut pas le cas.

L’histoire de Sweet Home est celle de beaucoup d’autres romans du genre, en soit, ça ne me dérange pas, c’est un peu le jeu. On y suit donc une jeune intello anglaise fraichement débarquée dans une université américaine. Elle se fait très vite prendre en grippe par la peste de la promo, mais trouve un vrai chevalier blanc dans le quaterback de l’équipe de foot du campus. Il n’en faut pas plus pour lancer la romance.

Le problème, c’est que dès le début de la romance, j’ai trouvé celle-ci beaucoup trop rapide et évidente. Elle aligne les poncifs : coups de foudre, rivale détestable, nombreux quiproquos, jeune fille intelligente « quasi vierge », garçon ténébreux au passé compliqué et Don Juan patenté, histoires familiales compliquées, etc. Là encore ça aurait pu passer, mais non content d’avoir une histoire qui va à 200 à l’heure avec des personnages qui craquent au premier coup d’oeil et s’engage dans une espèce de relation avant même la cinquantième page, en prime l’histoire est calquée sur celle d’After d’Anna Todd, qui avait elle publiée son histoire sur le net avant de se faire remarquer. Alors, je ne sais pas qui s’est « inspirée » de l’autre, mais c’est un peu trop évident ici et c’est particulièrement agaçant !

Je n’ai donc pas du tout adhéré à la romance et ce dès le début. La suite n’a rien arrangé, entre langage cru et vulgaire en permanence, garçon dominateur et fille soumise, situation que je trouve malsaine malgré les pseudo explications de l’autrice pour le justifier. Oui, le pauvre a toujours vu sa vie contrôler et plus par ses parents, il a donc besoin de contrôler lui aussi les gens, et elle c’est l’inverse, comme elle a été obligée d’être très tôt autonome et plus, elle a besoin que quelqu’un prenne les décisions à sa place. Bonjour le malaise !

Ajoutez à cela d’énormes exagérations aussi bien du côté de la vie étudiante américaine (fraternité/sororité, cours en classe, matchs de l’équipe de foot,…) que du côté de certains personnages, au hasard les parents complètement tarés du héros, ou encore avec cette coïncidence bien lourde concernant les noms des héros : Roméo Prince et Molly Juliette Shakespeare, et vraiment vous comprendrez pourquoi j’ai autant levé les yeux au ciel lors de cette lecture qui accumule vraiment les défauts dérangeants.

C’est dommage parce que si on polissait tout ça, on aurait pu avoir une histoire intéressante. Ça ne me dérangeait pas l’idée de deux héros cabossés par la vie, avec des problèmes familiaux : perte de ses parents pour l’une, maltraitance + pression familiale pour l’autre. J’aimais bien aussi que l’héroïne soit une fille intelligente qui est attachée de cour et se prépare à devenir doctorante. J’ai même aimé un certain rebondissement (pourtant évident) qui arrive à la fin et pousse le héros à grandir d’un coup, le rendant bien plus prévenant et lui faisant comprendre qu’il allait devoir apprendre à gérer sa colère. Les copains autour d’eux forment un groupe chaleureux et soudé. Si on enlève la vulgarité de Cass, l’une des amies de Molly, les autres me plaisent bien, en particulier Ally, la cousine de Roméo et Lexi, la copine gothique de Molly qui sont fort amusantes.

Tout n’était donc pas raté, d’ailleurs la lecture fut même assez addictive. On tourne les pages très vite pour voir quelle tuile va encore leur arriver et si ce qu’on a deviné va effectivement se produire (en général, c’est toujours oui lol). Du coup, j’ai lu ce roman en l’espace d’une petite après-midi seulement, c’est dire.

En conclusion : Je partais enthousiaste à l’idée de découvrir ce roman de Tillie Cole et je suis tombée de haut. L’histoire est vue et revue. Le langage est trop souvent cru et vulgaire. Les situations sont trop exagérées que ce soit dans la romance ou les épreuves qu’ils doivent surmonter. Les héros n’ont pas toujours une relation très saine, non plus. Et c’est dommage parce que j’aimais bien le cadre de base de l’histoire. Je pense donc ne pas aller plus loin avec cette autrice même si j’aurais bien aimé découvrir les histoire de Lexi et Ally.

Ma note : 12 / 20

2 commentaires sur “Sweet Home de Tillie Cole

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s