Livres - Histoire

Julia Fille du soleil Impératrice de Rome de Myriam Antaki

Titre : Julia Fille du soleil Impératrice de Rome

Auteur : Myriam Antaki

Éditeur : Erick Bonnier

Année de parution : 2019

Nombre de pages : 163

Histoire : Prêtresse du dieu Soleil, je suis l’Impératrice de Rome. Déchue, j’écoute mes voix intérieures pour me souvenir de ma vie, du Temple d’or d’Emèse dans ma Syrie natale. Là, j’adorais Héliogabale, le Soleil, ses Rayons. Je dansais nue pour sa divinité et mon corps mettait le feu aux hommes.
Nourrie par la semence d’un rite mystique et charnel, ma danse avait attiré un simple légat de passage, Septime Sévère. À l’ombre des émaux et des bétyles, je l’avais séduit pour l’entraîner vers la guerre et le couronner empereur. Je triomphais avec lui. Le sénat et la plèbe saluèrent alors mon génie et ma beauté. Mes deux fils, Caracalla et Geta, furent aussi des dieux mais ont brisé mon coeur.
Après la gloire, tout finit pour moi dans un mouvement animal des corps, la blessure, le crime, la mort…

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie Babelio et les éditions Erick Bonnier pour l’envoi de ce livre qui me permet de relire un roman historique après tant de temps sans l’avoir fait. C’est un genre que j’affectionne particulièrement mais que je lis avec parcimonie.

Ici la découverte fut totale. On y suit les règnes de 3 empereurs romains à travers les yeux respectivement de leur épouse et mère, une femme d’origine syrienne qui, mourante, se remémore sa vie passée. Avec elle, on découvre la vie en tant que princesse syrienne au IIIe siècle de notre ère, avec ses drames et ses rêves. Puis la vie en tant que compagne de général, puis empereur romain parmi un peuple qui la comprend mal et qui ne pense qu’en terme de complots pour détrôner l’empereur et prendre sa place. Enfin, la désillusion d’une mère qui voit ses enfants partir à la dérive et commettre les pires atrocités sans qu’elle puisse rien empêcher.

Le récit des faits qu’elle énonce est assez dérangeant et fascinant. Avec son regard de femme, on découvre la vie tout sauf facile d’une femme issue pourtant d’une caste aisée. Elle nous parle rapidement de viol, d’inceste, de trahison, mais aussi d’amour pour sa famille, d’ambition et de pouvoir féminin. Le seul problème c’est que comme tout est en discours rapporté, on a du mal à s’attacher véritablement à cette femme au comportement et aux moeurs ambigus pour le lecteur de notre époque. Cela aurait gagné en force s’il y avait eu des échanges avec les autres personnages que l’on croise. Ici pour un récit historique cela manque de vie.

Pour autant, j’ai beaucoup aimé cette lecture, que j’ai souvent trouvé dure. L’autrice essaie vraiment de nous proposer une belle plume poétique. Elle parle avec force de la place de la femme. Elle évoque aussi avec passion la culture syrienne d’alors et notamment sa « religion » et sa vision de la vie, ce qui est un sujet que je ne connaissais pas du tout et qui m’a intéressée.

Pour conclure, Julia Fille du soleil Impératrice de Rome est une lecture intéressante pour tout lecteur avide de romans historiques et curieux de cette période peu mise en avant de notre histoire commune. Cela se lit rapidement (seulement 163 pages) mais c’est marquant. Il manque juste un peu de vie pour que la lecture devienne également plaisante.

Ma note : 13,5 / 20

2 commentaires sur “Julia Fille du soleil Impératrice de Rome de Myriam Antaki

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s