Livres - Romance

Games of Love de Rachel Van Dyken

Titre : Games of Love

Auteur : Rachel Van Dyken

Éditeur vf : Eden (poche)

Années de parution : Depuis 2015

Nombre de tomes : 2 (série terminée)

Histoire : Kacey aurait dû s’enfuir dès que ces mots sortirent de la bouche du milliardaire Jake Titus. Cela faisait des années que Kacey n’avait pas vu son ami d’enfance Jake, mais dès la minute où il mentionne sa grand-mère souffrante, Kacey est prête à tout pour la gentille vieille dame. Et si cela signifie lui faire croire qu’ils sont fiancés, c’est ce qu’ils feront.
Mais c’était sans compter le frère aîné de Jake, Travis. Kacey l’appelle  »Satan » pour une bonne raison : elle n’a jamais oublié la manière dont il se moquait d’elle et l’embêtait. Pourtant, lorsqu’ils se retrouvent, le magnifique sourire de Travis porte un coup direct à son cœur… et Kacey se retrouve plus confuse que jamais. Tandis que les jours passent, seule une chose commence à devenir très claire : elle n’aurait jamais dû accepter le marché de Jake…

Mon avis :

Tome 1 : L’enjeu

Découverte récemment grâce à Reborn dont je vous parlais ici même il y a quelques semaines, Rachel Van Dyken est une autrice dont j’ai eu envie de découvrir un peu plus la bibliographie. A l’origine de plusieurs sagas, c’est sur celle des frères Titus que j’ai eu envie de me pencher en premier.

L’enjeu est le premier tome d’une duologie consacrée à un trio d’amis d’enfance. Deux frères que tout oppose, Travis et Jake, se retrouvent dans leur amour pour la même jeune fille Kacey, une amie de toujours. Mais alors que Jake fut son compagnon de jeu, Travis lui ne sut lui exprimer ses sentiments qu’à travers des moqueries et autres blessures enfantines. Alors quand Kacey revient bien des années plus tard après avoir accepté de jouer les fausses fiancées de Jake pour faire plaisir à sa grand-mère les retrouvailles sont un peu rudes.

J’ai d’emblée été attirée par le thème des amis d’enfance. J’ai un gros faible pour ce choix scénaristique et j’ai tendance à craquer à chaque fois. Cependant ici, je l’ai trouvé traité un peu différemment de d’habitude et cela m’a plu encore plus du coup. En effet, Kacey a un vrai passif avec les deux jeunes hommes et pas que positif. Elle a des raisons d’en vouloir aux deux et le jeu de dupes dans lequel elle s’embarque ne va rien arranger. Du coup, entre échange de piques, attaques physiques et embrouilles à tout va, on n’a clairement pas le temps de s’ennuyer ici.

Cependant l’autrice ne se contente pas de ce ressort scénaristique bien pratique pour rendre sa lecture dynamique, elle n’oublie pas également de doter chaque personnage d’une forte personnalité. On a ainsi Jake, le salaud coureur de jupons de service, qui commence à se repentir de ses actes, mais pas tout à fait, et qui joue bien au con. J’avoue, je ne l’ai pas du tout aimé. Face à lui, il y a son frère, le gentil Travis qui souffrait de bégaiement autrefois mais surtout qui martyrisait leur amie d’enfance parce qu’il ne savait pas comment lui exprimer son attirance autrement. Aujourd’hui, c’est devenu un bel homme sûr de lui, enfin jusqu’à un certain poing. Et entre les deux, il y a Kacey, qui a vécu une histoire assez mouvementée avec Jake, qui surnomme Travers « Satan », mais qui se sent également attirée par les deux sans savoir trop quoi faire puisqu’elle leur en veut à chacun pour des raisons différentes. Elle a également perdu sa famille trop tôt et est très proche de la grand-mère haute en couleur des 2 garçons. Personnage essentiel à l’histoire !

C’est dans un cadre familial que l’intrigue va se jouer et Rachel Van Dyken va en jouer à fond. Elle tire sur toutes les ficelles à sa portée, distillant un peu de mystère sur le passé de l’un d’un côté, un peu de piquant quand à l’attraction d’autre, un brin de nostalgie sur leur enfance commune, et des parents qui se retrouvent pris au milieu de tout ça semant encore plus la zizanie sans le savoir. C’est vraiment savoureux. Surtout qu’il y a une vraie alchimie petit à petit qui se crée dans le trio et en plus particulier dans un certain duo, du coup ça fonctionne très bien.

Le gros point faible cependant, encore une fois, c’est la gestion de la temporalité ainsi qu’un certain manque de logique chez l’héroïne. En effet, d’abord elle accepte bien vite la proposition de Jake alors qu’au vu des circonstances ce n’était pas justifié. Ensuite, tout ce qui arrive ne se passe que le temps d’un weekend ! Ils ont vraiment des journées de 48 heures ! Le revirement est également vraiment précipité et les ressorts utilisés très douteux voire carrément pas crédibles, disons-le. J’ai presque eu l’impression qu’il me manquait des pages… Après passé ces moments un peu bancals, l’histoire est très sympa à lire avec une belle romance qui se dessine avec surtout un personnage qui mérite enfin le bonheur qu’il va connaitre parce qu’il le désirait depuis toujours. J’aurais peut-être aimé les voir un peu plus longtemps ensemble mais ce n’était pas le propos de l’histoire. La fin est digne des meilleures comédies romantiques hollywoodiennes avec une scène à la fois dramatique et tordante à l’aéroport qui n’est pas sans faire écho à une autre qui s’était jouée un peu plus tôt dans une certaine chambre.

Du coup, malgré les défauts manifestes dans l’écriture du scénario, comme j’ai beaucoup aimé le couple aussi bien ensemble qu’individuellement, j’ai passé un chouette moment. J’ai aimé l’ambiance légère, pleine d’humour, mais aussi parfois plus sombre avec de vraies questions sur le deuil à faire lors de la perte de ses parents, ainsi que sur l’amitié quand l’amour vient s’en mêler. Même si pour moi, ça manque encore d’approfondissement, Rachel Van Dyken est définitivement une autrice dont j’aime les romances.

Ma note : 14,5 / 20

7 commentaires sur “Games of Love de Rachel Van Dyken

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s