Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Gintama de Hideaki Sorachi

Titre : Gintama

Auteur : Hideaki Sorachi

Editeur vf : Kana (shonen)

Année de parution vf : Depuis 2004

Nombre de tomes vf  : 60 / 77 (série en cours)

Histoire : Dans un Japon mi-médiéval, mi-futuriste, des extraterrestres, les Amanto débarquent sur Terre. Forts de leur supériorité technologique, ils vont imposer leur loi : tout samouraï devra se défaire de son sabre… C’en est donc fini de l’âme du guerrier samouraï ! C’est compter sans Gintoki Sakata ! Armé de son sabre d’entraînement, il se placera en dernier défenseur du Bushido, le code du samouraï et ne se défera pas de son humour cinglant lors de ses missions délirantes ! Cela va déménager !!

Mon avis :

Tome 1

Je vois souvent passer Gintama sur les réseaux sociaux. Ce titre a l’air d’avoir un fandom assez actif, alors forcément ça m’a intriguée et donné envie de le découvrir. Mais l’investissement pour une série aussi longue et non finie chez nous me bloquait. C’est là qu’interviennent une fois de plus les offres gratuites des éditeurs ce mois-ci et je remercie grandement Kana qui n’a pas fait les choses à moitié ! C’est d’ailleurs ceux qui ont proposé la lecture la plus ergonomique pour moi depuis un PC 😉

Gintama est donc une série au long long cours qui se déroule dans un Japon mi-médiéval, mi-futuriste où des extraterrestres, les Amanto ont débarqué sur Terre. Forts de leur supériorité technologique, ils ont imposé leur loi : tout samouraï a dû se défaire de son sabre… C’en est donc fini de l’âme du guerrier samouraï ! Mais c’est sans compter sur Gintoki Sakata ! Armé de son sabre d’entraînement, il se place en dernier défenseur du Bushido, le code du samouraï et ne se défait jamais de son humour cinglant lors de ses missions délirantes ! Ça va déménager !!

Sans surprise, j’ai bien aimé l’univers original proposé par l’auteur. La SF et le Japon féodal se mélangent super bien étrangement. Cela apporte un côté loufoque au très sérieux bakufu avec ses samuraïs et le shinshengumi, le tout dans un décor de l’ancien Edo associé à des gratte-ciels et véhicules modernes. Excellent !

L’humour se retrouve également dans le héros déjanté de cette histoire qui est un je m’en foutiste de première mais qui cache bien des choses, se bat très bien et a un look d’enfer avec sa vespa. Il est complètement loufoque à l’image des aventures qui lui arrivent. Ses acolytes qu’il rencontre peu à peu sont des sous-fifres assez archétypaux mais ça fonctionne plutôt bien car ils forment vite une petite troupe de joyeux lurons.

L’histoire se lit d’une traite grâce à cela. On passe d’une histoire, d’une affaire à l’autre l’air de rien, car ils se font à chaque fois embarquer dans des aventures abracadabrantesques qui mettent bien en avant le caractère du héros et ses capacités hors normes. Tout cet humour rend donc la lecture très énergique. Cependant c’est aussi très bavard parfois. L’auteur aime bien chercher la petite phrase qui va faire mouche mais il le fait trop souvent et paradoxalement cela alourdit la narration, rendant la lecture un peu trop dense parfois alors qu’on s’attend à quelque chose de plus vif sur un titre comme celui-ci.

Graphiquement, c’est très sympa, plein de peps avec une belle réflexion sur les décors pour associer passé et futur dans les moindres détails. Cela mériterait juste peut-être quelques améliorations du côté des visages car ils sont assez simplistes en général et manquent aussi de variété dans les émotions exprimées.

Ainsi même si je trouve qu’il est trop tard pour que je rattrape mon retard sur cette série qui fera 77 tomes au total… j’ai tout de même bien aimé le tome 1 et je suis contente de l’avoir découverte. Peut-être qu’un jour j’aurai le courage de me lancer surtout qu’il parait qu’ensuite cela devient plus sombre et plus complexe tout en conservant l’humour qui en est la marque de fabrique.

Ma note : 14 / 20

Ce diaporama nécessite JavaScript.

4 commentaires sur “Gintama de Hideaki Sorachi

  1. La longueur de la série constitue également un frein pour moi (sauf si ma médiathèque a tous les tomes), mais j’avoue que le mélange des genres est assez loufoque pour m’intriguer d’autant que l’humour semble bien présent malgré parfois une certaine lourdeur dans la narration…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s