Livres - Jeunesse / Young Adult

Les Tribulations de Lady Eleanor Grant de J. James

Titre : Les tribulations de Lady Eleanor Grant

Auteur : Julie James (site)

Editeur : Auto-Edition

Année de parution : Depuis 2018

Nombre de tomes  : 2 (en cours)

Histoire : 1910. Après des années d’un mariage désastreux, Lady Eleanor Grant est enfin libre de mener sa vie comme elle l’entend. Grande amatrice d’égyptologie, elle décide de se rendre dans ce pays qu’elle a si souvent fantasmé, l’Égypte. Là-bas, elle va faire la connaissance de Karl Schaffenberg, un éminent professeur allemand. A eux deux, ils décryptent de vieux parchemins, trouvés dans la tombe d’un Grand Prêtre, qui leur révèlent une fantastique découverte : une nouvelle reine égyptienne, Nitetis, inconnue jusqu’alors, vient complètement bouleverser l’ordre dynastique. Lors de cette enquête, Eleanor est amenée à recroiser la route du brillant gallois, Warren Crowley.
Intrigué, ce dernier se laisse entraîner par cette étrange aventure, et se révèle être un précieux allié, pour suivre les traces de cette reine oubliée. Mais pourquoi n’a-t-on jamais entendu parler de cette Nitetis ? Qu’a-t-elle donc fait pour subir la Damnatio Memoriae ? Parfois, certains secrets bien gardés devraient le rester.

Mon avis :

Tome 1 : La première reine 

Je ne lis pas beaucoup de titre auto-édité, mais quand je vois plusieurs copines blogueuses parler en bien d’un titre, comme c’est le cas ici, je me dis qu’il faut que moi aussi je me penche dessus. Alors merci à Julie James d’avoir gentiment accepté de m’envoyer son premier roman ! Avec des thèmes comme l’Angleterre victorienne et l’Égypte des Pharaons, il avait tout pour me plaire et je me suis régalée !

Je tiens d’abord à souligner que si je lis peu de titres auto-édités, c’est parce que je trouve souvent la plume inaboutie et que du coup ça me freine dans mon appréciation de l’univers à découvrir. Ici, ce n’est absolument pas le cas. Alors que c’est le premier roman de l’autrice et qu’elle n’a eu l’aide d’aucune structure éditoriale, j’ai trouvé qu’elle écrivait aussi bien que ceux publiés chez des éditeurs confirmés. Chapeau !

Après cette première appréhension levée, je pouvais donc me plonger avec délices dans les aventures de notre jeune aventurière. Lady Eleanor a été mariée trop jeune et contre sa volonté à un vieux barbon ignoble avec elle. A la mort de celui-ci, elle est donc enfin libre et elle va en profiter pour vivre pleinement sa passion pour l’Égypte ancienne, en se rendant dans ce pays qu’elle affectionne tant. Là-bas, par le plus grand des hasards, ses talents de traductrice vont l’impliquer dans l’une des plus grandes découvertes jamais faites, celle de la première Reine d’Égypte.

J’ai beaucoup aimé l’ensemble de ma lecture. J’ai trouvé celle-ci bien écrite comme je l’ai déjà évoqué, mais surtout l’autrice a parfaitement digéré ses influences, aussi bien en romance victorienne, qu’en récit d’aventure et en fantastique. Cela donne une histoire passionnante à suivre, qui alterne différents temps et moments qui ont de quoi titiller la curiosité du lecteur. Cependant, je dois reconnaitre que j’ai trouvé la première partie consacrée à l’émancipation de l’héroïne un peu longue et qu’il me tardait de plonger dans l’aventure égyptienne promise.

L’histoire commence donc comme un récit qui aurait pu être tout droit tiré de la collection Aventures et Passions que j’affectionne tant chez J’ai Lu. On y suit la jeune Eleanor qui contracte un mariage d’intérêt, voire même, allons plus loin, un mariage arrangé dans le cadre duquel elle a été vendue pour éponger les dettes de son père. Abject ! L’autrice réutilise ici à merveille les codes de la romance victorienne avec une héroïne malmenée par la vie. On retrouve Eleanor des années plus tard, alors que son mari est devenu impotent suite à un accident. Elle décide de se venger en vendant l’ensemble de ses biens aliénables pour une bouchée de pain et rencontre dans ce cadre le charmant Mr Crowley. Ils sont de suite comme chien et chat, le coureur qu’il est s’amusant à lui faire du charme, tandis qu’elle garde la tête froide pendant qu’en cachette son coeur bat la chamade. Si j’ai trouvé la romance amusante, j’ai trouvé cette partie un peu longuette pour entamer un roman qui me promettait une aventure toute autre. Du coup, je n’ai pas pleinement savourer les débuts des amours d’Eleanor et Warren.

Ce que j’attendais vraiment, c’était l’aventure égyptienne promise, qui est venue dans un second temps et qui, là, a vraiment tenu toutes ses promesses. Les péripéties que va vivre Eleanor sont un savant mélange d’Indiana Jones et du Roman de la Momie. C’est mouvementé, perturbant et révoltant en même temps. Eleanor va se retrouver impliquée dans la découverte de l’existence d’une Reine d’Égypte oubliée, effacée de l’Histoire : Nitetis, et elle va vouloir tout faire pour lui rendre son rang. Elle commence par déchiffrer un texte écrit par son Grand Prêtre qui pense pis que pendre sur elle. Puis, elle part à la recherche de sa présupposée tombe qui se trouve, le hasard ait bien les choses, sur les terres que Mr Crowley, encore lui, vient juste d’acheter. Ensemble, avec le professeur, qui l’avait introduite à ce mystère, ils vont partir sur les traces de Nitetis.

C’est vraiment une aventure singulière et passionnante. L’autrice a eu la bonne idée de greffer la romance entre Crowley et Eleanor à l’aventure, ce qui pimente allègrement le voyage. Une fois notre aventurière lancée, plus rien ne peut l’arrêter et tel Indiana Jones dans l’Arche perdue, elle va surmonter tous les pièges qui se présentent à elle et il y en aura. On est vraiment dans une belle ambiance égyptienne, de recherche et découverte de tombeaux/trésors avec tout ce que cela implique d’aventure, rebondissement, pièges et trahisons. L’autrice a ajouté une petite touche fantastique bienvenue pour agrémenter l’histoire et j’ai adoré cela. Julie James alterne les moments présents avec le récit du passé de Nitetis, au début selon un schéma que je trouvais un peu figé mais qui heureusement évolue au fil des chapitres. Du coup, on se retrouve avec une aventure sans temps mort où Eleanor vogue d’une surprise à l’autre pour accomplir son rêve et sa mission.

La force de l’autrice, en plus de cette aventure palpitante qu’elle met en scène, c’est de s’en servir pour développer des thèmes forts et actuels comme les droits de la femme à disposer d’elles-mêmes, d’aimer qui et comme elles veulent, à avoir un métier et à être reconnues pour leurs talents, mais pas que. Elle évoque aussi l’exploitation de certains territoires par les Occidentaux qui n’hésitent pas à piller leurs richesses et exploiter leurs habitants, avec le cas d’école de tombeaux égyptiens. C’est connu mais une piqûre de rappel fait toujours du bien ! Et en plus, ce n’est pas du tout traité de façon lourde, c’est parfaitement intégré au récit.

En ce qui concerne les personnages, un élément toujours important pour moi, car ce sont souvent eux qui me permettent d’aimer un récit, ici, Julie James est parvenue très vite à me les rendre attachants. J’ai beaucoup aimé la force de caractère de l’héroïne, Eleanor, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, sait défier le patriarcat de manière intelligente et sans renier sa féminité. C’est une femme comme je les ai aime : intelligente, forte et fragile à la fois, drôle aussi et avec du répondant. Partageant sa passion pour l’Egypte, elle ne pouvait que me plaire. A ses côtés, j’ai adoré découvrir le charismatique Warren Crowley, homme d’affaires terriblement séduisant et qui le sait. Il enchaîne les aventures sans vouloir s’engager mais quand il rencontre Eleanor c’est une toute autre histoire, sauf qu’il semble lutter contre ses sentiments. Du coup, il passe son temps à la chercher, à la titiller, à la faire enrager, ce qui donne lieu à de jolies passes d’armes. C’est un homme honnête également, qui a des principes auxquels il se tient, un homme qui semble d’être fait tout seul et en tirer une force certaine. Il gagne à être connu. Pour finir ce trio il y a le gentil professeur Schaeffenberg, que je me représente comme un gentil papi. J’ai aimé voir avec lui un homme de science du début XXe qui n’a pas peur de reconnaitre et diffuser le mérite d’une collègue femme. Enfin, même si on le voit peu, je suis également tombée sous le charme du majordome d’Eleanor, Bridges, qui est un peu le père qu’elle n’a jamais eu, prêt à tout pour elle. J’espère qu’on le reverra plus. En tout cas, toute cette fine équipe m’a vraiment plu et les personnages plus secondaires, tels que les aristocrates anglais, le gratin du Caire, les employés égyptiens, sont également très bien écrits et ceci même si beaucoup représentent un certain archétype.

Je conclurai cet avis par un dernier élément que je souhaitais porter à votre connaissance, les dessins en noir et blancs signés Lowenael, qui ponctuent le récit. J’ai été agréablement surprise de les trouver et ils ont été un vrai plus moi. J’aimerais bien qu’il y ait plus d’oeuvres romanesques illustrées comme ça. Les descriptions de l’autrice étaient déjà suffisantes pour se faire une idée des personnages mais là, ça a vraiment permis de les voir prendre vie, et en plus le trait de l’illustratrice n’est pas pour me déplaire. Il vous suffit de voir les belles couvertures ci-dessus pour vous faire une idée.

Cette lecture a donc été une franche réussite pour moi. Je me doutais bien que j’allais passer un bon moment mais je ne pensais pas aimer autant les personnages et vivre une aventure aussi captivante. J’avoue que si le début n’avait pas été si longuet à mon goût, je parlerais sûrement ici de coup de coeur. En attendant, pour un roman auto-édité, donc non passé par la case éditeur pour « polir » le récit, on est sur du très haut niveau. Bravo à Julie James, elle vient de gagner une nouvelle lectrice et j’ai très hâte de poursuivre l’aventure avec le tome 2 : La Malédiction de Nectanébo.

Ma note : 15,5 / 20

Pour plus d’informations sur la série rendez-vous sur le site de l’autrice.

16 commentaires sur “Les Tribulations de Lady Eleanor Grant de J. James

    1. Merci beaucoup pour les compliments, tu me fais chaud au coeur. Ravie que ça te plaise ^-^
      Et oui, ce titre est vraiment sympa, il faut se laisser tenter. Je crois d’ailleurs qu’il y a des promos en ce moment sur le site de l’autrice 😉

      J'aime

  1. ❤ ❤ ❤
    Moi aussi, j'aimerai lire le tome 2
    Je suis ravie que tu aies été charmée et des points importants que tu as soulevé.
    Et ravie aussi que les illustrations te plaisent, que tu vois cela comme un plus, comme moi, d'ailleurs l'autrice a expliqué qu'elle y tenait 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Je lis beaucoup d’auteurs auto-édités, mais j’ai clairement appris à trier les propositions histoire de n’accepter que celles dont le style était un minimum travaillé (même s’il peut y avoir des ratés). Et on peut dire que l’autrice remplit haut la main ce critère 😉
    Je partage complètement ton ressenti sur le côté Aventures et Passion (collection que j’aime aussi beaucoup) du début de l’histoire et ai, comme toi, apprécié l’aventure égyptienne ! Le traitement infligé à la reine oubliée est tellement révoltant tout comme le sentiment de bon droit de son bourreau…
    Quant à la piqûre de rappel sur les pillages des Occidentaux au nom de l’archéologie, je l’ai également trouvée utile et bien amenée.
    Bref, je sens qu’on va se régaler avec la suite !

    Aimé par 2 personnes

  3. Bonjour,
    Je suis ton blog depuis un moment mais c’est mon premier commentaire! Ton article m’a vraiment donné envie du coup j’ai commander les deux tomes d’un coup 🙂 Une héroïne avec du caractère, de la romance, l’époque victorienne, l’Égypte et de belles illustrations… J’ai hâte de commencer ma lecture.
    J’en profite aussi pour te remercier de ton travail sur ton blog qui ne manque jamais de donner envie de découvrir de nouveau livres ou séries!
    Bonne journée

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire qui me fait très plaisir ^-^
      Je suis ravie de t’avoir donné envie de découvrir la série de cette autrice qui le mérite. Il faut promouvoir ce genre de jeune auteur et je suis contente d’y être arrivée avec toi !
      N’hésite pas à repasser partager ton avis quand tu l’auras lu pour en discuter et à me dire aussi quand d’autres titres te tentent 😉
      Belle fin de journée !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s