Livres - Jeunesse / Young Adult

Le Projet Barnabus de Fan Brothers

Titre : Le projet Barnabus

Auteurs : Fan Brothers

Editeur :  Little Urban

Année de parution :  2020

Nombre de pages : 72

Histoire : Dans le sous-sol secret d’un laboratoire de Parfaites Créatures, Barnabus, mi-éléphant-mi-souris, est un projet raté… Enfermé sous une cloche de verre, il rêve de liberté.

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Little Urban pour cet envoi et leur confiance.

Le projet Barnabus, c’est une couverture qui oscille entre grosse dose de mignonnitude avec cette petite souris-éléphant et un sentiment de malaise quand on la voit sous cloche. Elle annonce direct la couleur d’une histoire qui ne se contente pas de nous caresser dans le sens du poil et de faire plaisir aux enfants.

Dans ce nouveau projet, les frères Fan, s’embarque dans une histoire avec de nombreux niveaux de lectures, une histoire engagée. C’était déjà un peu leur credo dans leurs précédents titres : Le Jardinier de la nuit, Le fabuleux voyage du bateau-cerf, L’Épouvantail au coeur de paille, Où l’océan rencontre le ciel, où le voyage et l’étrangeté était souvent le prétexte pour offrir un message plus profond comme ici.

Dans cette nouvelle histoire, nous allons à la rencontre de Barnabus, mi-éléphant-mi-souris, un projet raté du laboratoire de Parfaites Créatures. Enfermé au sous-sol, sous une cloche de verre, il rêve de liberté pour lui et ses amis projets ratés comme lui.

J’ai beaucoup aimé la plongée dans l’univers que les auteurs nous proposent. Tel un film d’explorateur, on part avec eux dans les profondeurs toujours plus sombres de cette boutique de jouets qui a l’air si gaie et attrayante au premier regard, mais qui cache une vraie noirceur dans ses sous-sols. On plonge littéralement dans les profondeurs de la terre pour découvrir ce que cela cache. Les auteurs jouent avec les codes des projets gouvernementaux secrets tels qu’on en trouve dans les films pour adultes et adolescents. On ressent la même ambiance pourrie et mystérieuse quand on découvre ce qui se cache là-dessous.

Mais la petite touche lumineuse qui vient raviver cela, c’est le héros, Barnabus. Mi-souris mi-éléphant, projet raté, comme d’autres chimères près de lui, il vit sous une cloche, dont il va littéralement briser le plafond de verre pour sortir et goûter à cette liberté dont on lui a si souvent parlé. Une expédition se monte alors avec ses camarades d’infortune et cela devient une belle histoire d’entraide et d’amitié qui se noue sous nos yeux. Encore une fois, les lecteurs adultes penseront peut-être alors à des aventures comme celles des Goomies, où l’on suit un groupe d’amis qui se serre les coudes dans l’adversité. Ce sont des images passées désormais dans la culture commune dont les auteurs se servent ici pour mettre en scène cette très belle histoire.

L’aventure se lit donc avec un bon allant, soutenue par les dessins très doux et pourtant dynamiques du trio qui sont emplies de belles couleurs et qui ont une vraie originalité dans les formes chimériques proposées. Il est très amusant de voir la corrélation entre les créatures mises au rebut et celles sur les étalages de ce magasin de jouets, dénonciation manifeste de notre société de consommation et de notre exclusion de tout ce qui ne rentre pas dans la norme établie. Les auteurs jouent sans cesse, dans leurs dessins aussi, entre tonalités enfantines et plus adultes, décors et personnages mignons contre d’autres bien plus réalistes et urbains. J’ai beaucoup aimé et cela n’a pas été sans me rappeler le travail d’Anthony Browne dans les teintes, les ambiances et les intentions.

Ainsi le récit qu’on pourrait croire léger et mignon quand on regarde rapidement la créature en couverture, telle la créature du Dr. Frankenstein de Mary Shelley, se révèle en fait plus sombre et complexe. Les auteurs proposent une belle ode à l’amitié mais également une dénonciation à peine couvert de la privation de liberté et du rejet dont souffre les gens différents.

J’ai beaucoup aimé. Ce fut une belle surprise et un joli petit coup de coeur !

Ma note : 16 / 20

© 2020 by Terry Fan, Eric Fan et Devin Fan / ©2020 Little Urban

14 commentaires sur “Le Projet Barnabus de Fan Brothers

  1. Un personnage Mi-souris mi-éléphant, il fallait y penser !
    En plus de l’aventure proposée et de l’ambiance graphique qui a l’air très séduisante, j’apprécie que l’album bénéficie d’un double niveau de lecture, c’est souvent, pour moi, la garantie d’un album que je prendrai plaisir à relire et à partager…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s