Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

ACCA 13 : Territory inspection department de Natsume Ono

couv38593463

Titre : ACCA 13 : Territory inspection department

Auteur : Natsume Ono

Editeur us : Yen Press

Date de parution us : 2017-2019

Nombre de tomes  : 6 (série terminée)

Résumé : When political conspiracies abound, preserving the peace is no piece of cake. It’s up to one deceptively aloof hero to sniff out corruption in this atmospheric thriller by Natsume Ono (House of Five Leaves, Ristorante Paradiso)!

Mon avis :

Tome 1

Découverte en France dans les années 2005-2010 avec un coup de crayon atypique, Natsume Ono a mis du temps à m’intéresser. J’ai adoré sa trilogie tranche de vie culinaire et + : Gente et son dérivé Ristorante Paradisio, mais je suis passée à côté de Goyo, sa fresque historique, qu’on a bien du mal à trouver désormais sur le marché de l’occasion. C’est donc vers le marché américain que je me suis tournée pour la retrouver avec le singulier ACCA paru entre 2017 et 2019.

Natsume Ono est une autrice multi-genres, elle a publié aussi bien des josei que des seinen ou des boys love. Elle a une patte graphique bien à elle qui marque le lecteur. En effet, elle esquisse ses personnages avec une grande économie de traits, de grands nez et des yeux vides qui pourtant fouillent à l’intérieur de l’âme de ses héros. Une fois qu’on a vu un de ses titres, impossible d’oublier ses dessins et de ne pas les distinguer des autres. Pour ma part, c’est un trait dont j’affectionne le caractère et l’originalité. L’autrice a une vraie science du cadrage et de la lecture de planche de BD, chaque composition est pensée et a du sens. Ça parle beaucoup à l’amatrice d’Art que je suis au milieu de tous ces titres mainstream qu’on peut trouver.

J’ai donc été ravie de retrouver l’autrice dans ACCA, cependant autant graphiquement ce fut génial, autant du côté de l’histoire, ce fut bien plus compliqué…

En effet, dans un premier tome assez hermétique, nous découvrons un univers fantastico-futuriste où un pays que nous ne connaissons pas a partagé son territoire en 13 districts avec à la tête de chacun l’organisation ACCA, qui regroupe policiers, pompiers, médecins et plein d’autres métiers nécessaires à la vie de chacun. Ses membres sont reconnaissables à leur uniforme militaire hyper stylé, mais on n’en sait pas beaucoup plus. Nous suivons un homme, Jean, plutôt haut gradé, qui est reconnaissable grâce à son goût pour les cigarettes, produit de luxe désormais. Dans les très hautes sphères, on semble mener une enquête sur lui et sa division car il gênerait pour un potentiel coup d’état ou y participerait selon certains.

Si le scénario est séduisant au premier abord, il est surtout à peine esquissé dans ce tome. On passe plus de temps à suivre les déambulations du héros dans la ville, au milieu de ses connaissances ou encore des différentes divisions, qu’à appréhender l’intrigue générale. Celle-ci est très mince et peu présentée, elle est juste là en coulisses puisqu’il se prépare pas mal de choses dans le dos de Jean. Mais c’est du coup particulièrement frustrant car on est dans le flou tout du long et qu’on a l’impression qu’il ne se passe rien alors que ça ne devrait pas être le cas. Je suis donc mi-figure mi-raisin.

A l’inverse, je trouve le héros assez fascinant par son caractère nonchalant, les mystères de ses connaissances et relations, et son charisme naturel qui a le don d’en agacer certains. J’adore ce genre de personnage. Autour de Jean, l’autrice propose toute une flopée de personnages, des hauts cadres ultra stylés et mystérieux eux aussi dont on ne sait pas bien de quel côté ils sont, à sa gentille soeur qui a l’air toute douce, mignonne et pétillante, à ce jeune bleusaille qui a Jean dans le pif et amuse par ses réactions face à un héros sur qui cela glisse complètement. L’autrice sachant écrire les tranches de vie, elle propose ainsi plusieurs scénettes savoureuses de la vie de tous les jours de tout ce petit monde. Il est juste dommage que ça ne prête pas à conséquence la plupart du temps.

Avec ce premier tome d’ACCA, j’ai donc du mal à trancher et me faire un avis sur la série. Elle pourrait autant me passionner, si l’intrigue politique est développée et mise sous tension, que me décevoir si ce n’était que du tranche de vie et des circonvolutions… Bilan, il faut que j’achète le tome 2 ><

>  Il existe un anime dont on vous parle ICI.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

B lecture

3 commentaires sur “ACCA 13 : Territory inspection department de Natsume Ono

  1. Je ne suis pas très certaine d’apprécier les illustrations, du moins certains visages que je trouve mal esquissés (mais c’est subjectif), mais tu décris typiquement le genre de héros que j’apprécie. Je ne pense pas le trouve à la bibliothèque mais si par miracle, c’était le cas, j’emprunterai volontiers le premier tome, d’autant que l’aspect déambulation, qui nous coupe de tout ce qui se passe en parallèle m’intrigue. Cela semble frustrant mais en fonction de la manière dont est amenée la suite, c’est aussi plutôt audacieux 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je doute que tu le trouves en bibli vu que c’est un titre seulement dispo en anglais pour le moment.
      Je pense aussi que c’est un titre atypique avec des choses vraiment singulière à découvrir et qui peut intriguer bien des lecteurs.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s