Livres - Jeunesse / Young Adult

L’Ogre de la librairie de Céline Sorin et Célia Chauffrey

Titre : L’Ogre de la librairie

Auteurs : Céline Sorin et Célia Chauffrey

Éditeur : L’École des loisirs (Pastel)

Année de parution : 2022

Nombre de pages  : 42

Histoire : Maya et sa maman vont à la librairie. Maya a un rendez-vous un peu spécial…
« Ne t’inquiète pas, lui dit la libraire, c’est un vrai gentil, il ne faut pas croire tout ce qu’on dit. »
Quand Maya rencontre l’ogre, il est encore plus intimidé qu’elle. Puis, de sa voix moussue et douce, il se met à raconter une histoire d’ogre.

Mon avis :

Avec son joli vert anglais en couverture, l’album a directement fait preuve de beaucoup de charme sur moi, me rappelant des lieux un peu surannés de mon enfance où j’aimais me rendre, puisque je suis moi aussi cette petite fille qui rentre dans une librairie avec un membre de sa famille pour passer un moment hors du temps !

Je ne connaissais pas ce duo d’autrice qui a pourtant commis deux autres très beaux albums à l’Ecole des loisirs ces dernières années, Matachamoua (en 2012) et Trop tôt (en 2018), mais une chose est sûre, je suivrai leur travail, car j’ai vraiment été enchantée par la poésie de leur histoire.

Elles nous proposent ici un univers familier à tout bibliophile comme nous. Une petite fille rentre avec sa mère dans une librairie et tandis que celle-ci va regarder ce qui est sortie, la petite va entrer dans son propre monde magique, celui de l’univers des livres pour enfants.

Je ne pouvais qu’aimer l’histoire, mais en plus j’ai adoré le concept, car à travers un savant et parcimonieux jeu de découpages et doubles pages dépliables, les autrices nous font littéralement pénétrer dans l’histoire que va lire cette petite fille, comme si nous l’accompagnions dans cette plongée livresque. C’est magique !

Le fait qu’en plus, elles jouent sur les contes traditionnels et les histoires d’ogre, de cochons et princesses m’a beaucoup plu. C’est une ambiance surannée que j’adore comme me l’annonçait la couverture et les illustrations sont à l’aune de cela, ayant vraiment une texture qui leur est propre et qui embarque le lecteur dans cette ambiance à la fois rétro mais actuelle grâce à un trait qui s’inspire fortement de la tapisserie à motifs, un peu comme chez Maurice Sendak et son Max et les maximonstres. Personnellement, j’adore !

L’ogre de la librairie m’a donc replongée, grâce à un procédé astucieux, dans une histoire intemporelle au dessin rétro mais actuel. C’est une belle surprise et un bel hommage aux prescripteurs de livres.

(Merci à L’école des loisirs pour cette lecture et leur confiance)

> N’hésitez pas à lire aussi les avis de : Les voyages de Ly, Vous ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

6 commentaires sur “L’Ogre de la librairie de Céline Sorin et Célia Chauffrey

  1. « Avec son joli vert anglais en couverture » comme j’ai du mal avec le vert, ça me fait moins cet effet
     » je suis moi aussi cette petite fille qui rentre dans une librairie avec un membre de sa famille pour passer un moment hors du temps ! » -> Que c’est mignon ❤
    Mais oui une bien belle découverte, merci pour le lien ❤

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s