Mix de Mitsuru Adachi

slide-preview-mix-adachi

Titre : Mix

Auteur : Mitsuru Adachi

Années de parution vf : Depuis 2014

Editeur vf : Tonkam

Nb de tomes : 8 (en cours)

Résumé du tome 1 : Otomi, 12 ans, Tôma, 13 ans, et Soichiro, 13 ans, sont frères et soeurs au collège Meisei. Ces deux derniers sont réputés pour leurs qualités au baseball. Mais ce n’est pas ce qui intéresse Ichiban Natsuno, nouvel élève de l’établissement, qui s’étonne de leur histoire familiale. Les deux ados sont nés le même jour mais ne sont pourtant pas jumeaux. Quel mystère cache leur famille ?

Mon avis :

Tome 1

Nouvel Adachi sur le baseball reprenant le décor de Meisei mais cette fois côté collège. Que dire ? L’auteur utilise encore les mêmes ficelles mais avec moins de fraicheur qu’avant. On retrouve son humour et son fan service habituel qui prêtent à sourire. Les héros rappellent ceux de ses précédentes séries. Et malgré toutes ces redondances, j’accroche à ce shonen sportif mais à voir sur la longueur.

Tome 2

Il ne m’a pas beaucoup plus. L’histoire avance peu et en dehors des gags habituels d’Adachi on s’ennuie. L’histoire avec la soeur est prévisible, de même que celle du « lanceur » pistonné. Pas grand-chose de neuf ici. Une certaine routine s’est installée.

Tome 3

J’ai retrouvé ici ce que j’aime dans les titres de l’auteur même s’il n’est pas à son meilleur niveau. J’ai aimé les constants clins d’oeil à Touch, notamment avec l’apparition d’un ancien personnage de la série dont le fils est la copie conforme ^^ L’intrigue autour du lanceur pistonné trouve sa conclusion ici et heureusement parce qu’on tournait en rond. De même, j’ai été contente de voir la fin de leurs années collège balayée aussi vite parce que ça commençait à m’ennuyer. Par contre, j’ai espoir pour la partie « lycée » avec l’arrivée du nouvel entraîneur, de sa fille et du batteur, ça devrait bouger un peu plus.

Tome 4

Ce tome est dans la même veine que le précédent. J’ai aimé retrouver, dans une moindre mesure, les frissons des matchs de baseball d’Adachi même si ce n’est qu’un préambule. J’ai aimé les petites phrases qui font mouches et se moquent gentiment des personnages. L’évolution de l’histoire et des personnages est assez classique mais ça fonctionne bien. Après, ça avance quand même un peu trop lentement malheureusement, et je pense que c’est plutôt faute de mieux que je lis et apprécie cette série ^^

Tome 5

Toujours un régal à lire. Décidément j’aime les petits moments simples que nous compte Adachi. La fin du match contre Seinan ne recèle aucune surprise mais annonce un avenir prometteur pour Toma. Par la suite, le ressort comique des chapitres suivants est amusant. Je n’avais pas vu venir le passé commun à Haruna et Toma, ni ce sur quoi ça déboucherait. J’ai aimé les références à Touch grâce à « ces amis d’enfance ». Quant aux dernières pages, elles donnent l’espoir d’un changement de donne dans l’équipe pour la suite, mais est-ce que ce ne sera pas un pétard mouillé ?

Tome 6

Même si je continue à aimer la lecture de chaque tome, je ne peux m’empêcher de trouver la série redondante et largement en dessous d’autres comme Touch ou Cross Game. On sent vraiment trop que l’auteur recycle les blagues, les rebondissements narratifs, etc. Au final, ce qu’annonçait la fin du tome 5 ne s’est pas produit. On est reparti sur une simple rivalité Meisei-Kenjô (ex-Sumi dans Touch), en plus avec à nouveau un batteur super fort… Bref, rien de surprenant. Après même sans surprise, j’aime toujours la tension qu’on ressent lors des matchs, les plans que les uns et les autres imaginent et les performances individuelles. Mais je dois dire qu’en dehors de ses moments purement sportifs, le reste m’a peu intéressée ici.

Tome 7

Mon avis évolue peu sur cette série. J’y vois toujours les mêmes défauts mentionnés plus haut. Dans ce tome, j’ai bien aimé le match mais il manquait cruellement d’intensité. Seules les petites interventions d’Otomi étaient amusantes. Pour le reste, je n’accroche plus tellement, le récit est vitesse automatique, Adachi n’invite plus rien mais recycle, à l’image de ses allusions aux anciennes équipes rencontrées par Meisei dans Touch. Je me demande vraiment où il compte aller ainsi.

Tome 8

Je continue à lire cette série par habitude et ce n’est pas que ce soit mauvais mais c’est déjà vu et revu chez l’auteur et surtout on sent vraiment qu’il s’ennuie en écrivant cette série. Il se caricature lui-même dans la position du mangaka sans idée nouvelle et c’est exactement ça malheureusement. C’est dommage parce qu’il y a parfois de très bons chapitres comme le premier qui met en parallèle la relation entre les deux frères et celle entre Soichiro et Haruka de façon drôle et amusante. En dehors de ça, l’équipe avance dans le tournoi comme on s’y attend et j’attends qu’ils rencontrent enfin une petite difficulté.

Ma note : 13 / 20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s