Les étoiles de Noss Head de Sophie Jomain

couv18105765 couv51613515

Titre : Les étoiles de Noss Head, tome 1 : Vertige

Auteur : Sophie Jomain

Editeur : J’ai lu (poche)

Année de parution : 2014

Nb de tomes : 1er d’une série de 5

Résumé : Hannah, bientôt dix-huit ans, était loin d’imaginer que sa vie prendrait un tel tournant. Ses vacances tant redoutées à Wick vont se transformer en véritable conte de fées, puis en cauchemar… Tout va changer, brutalement. Elle devra affronter l’inimaginable, car les légendes ne sont pas toujours ce qu’on croit.
Leith, ce beau brun ténébreux, mystérieux, ne s’attendait pas non plus à Hannah. Il tombe de haut, l’esprit a choisi : c’est elle, son âme soeur. Pourra-t-il lui cacher ses sentiments encore longtemps ? Osera-t-il lui avouer qu’il n’est pas tout à fait humain ?
Il le devra, elle est en danger et il lui a juré de la protéger, toujours…

 Mes avis

Tome 1 : Vertige

Les étoiles de Noss Head fait partie de ces séries dont j’ai énormément entendu parler sur le net et que j’hésitais à commencer à cause de son sujet. Finalement, j’ai bien fait de craquer devant la couverture de la version poche (que j’adore au passage). Malgré un style déroutant par sa simplicité et auquel j’ai mis un peu de temps à me faire, j’ai de suite adhéré à l’histoire. Une histoire totalement addictive et qui démarre vite, et dans laquelle le fantastique est rapidement présent pour nous amener subtilement vers la réponse qu’on attendait. J’ai d’ailleurs trouvé cet aspect de l’histoire très bien fichu malgré les quelques mauvais relents de Twilight vers la moitié du livre, une fois le secret de Leith percé à jour:/ Notamment avec l’apparition du « méchant » Galbro et de ce qui s’en suit.

Justement parlons des personnages. J’ai rapidement accrochée à l’héroïne, Hannah, chez qui je me retrouvais assez. Mais à partir du moment où elle est en couple avec le beau et mystérieux Leith, elle devient ultra dépendante de lui, limite cruche et j’ai eu du mal à la supporter sur la fin. J’ai aussi trouvé qu’Hannah posait vraiment trop de questions, trop vite et qu’on n’avait pas le plaisir de découvrir Leith petit à petit. Et au final, on en sait assez peu sur elle d’un côté. Pour en revenir à Leith, il est malheureusement le parfait cliché du beau héros aux yeux verts qui vient la sauver. Heureusement pour lui, j’ai adoré son humour pince sans rire et taquin. Et ce n’est pas le seul cliché malheureusement, entre la copine gothique et le pote écossais amateur de bière… Bref, ça manque de subtilité de ce côté-là.

Ce qui m’amène à l’histoire d’amour et au côté fleur parfaitement assumé de l’histoire mais qui a quand même des répliques hyper gnian gnian et clichées qui coinçaient parfois un peu chez moi. Je m’attendais presque à voir Leith briller comme Edward ^^’ Et leur relation est vraiment vieillotte parfois. Ils mettent un temps fou à se tourner autour avant de se mettre ensemble et il ne se passe pas grand-chose après, parce que monsieur « se retient ». Ça m’agace. Il y a vraiment un côté trop midinette.

On pourrait croire en lisant ça que je n’ai pas apprécié ma lecture, mais ce fut tout le contraire. J’ai tourné et dévoré les trois cents et quelques pages en moins de 2 jours, un record en semaine quand je travaille. Et il me tarde vraiment de lire le prochain opus, maintenant qu’ils vont être à l’université.

Ma note : 15 / 20

Tome 2 : Rivalités

Bof bof bof, sans les dernières pages, je crois que j’aurais sûrement dit que je n’avais pas aimé ce tome. J’ai d’abord eu beaucoup de mal à re-rentrer dans l’histoire, à me rappeler des personnages et des événements du tome précédent. Le style m’a également vraiment gêné, je le trouve hésitant et maladroit pour ne pas dire assez mauvais. Les débuts de l’histoire sont aussi soporifiques. La romance ne m’intéresse absolument pas, je la trouve bien trop cul-cul et gnian-gnian avec des répliques dignes des sitcoms des années 90, ce n’est vraiment pas ma tasse de thé. Et c’est bien dommage parce que l’univers lui est vraiment intéressant, de même que les personnages secondaires. L’univers tout d’abord, qui s’enrichit avec « les anges noirs » dans ce tome, m’a vraiment tenue en haleine. J’ai très très envie d’en apprendre plus sur eux, surtout que j’ai énormément aimé leur chef : Darius (mon nouveau personnage chouchou ><). De même, j’ai aimé découvrir la meute de Leith à St Andrews ainsi que leur famille. Les personnages secondaires aussi m’ont semblé plus intéressant à suivre à l’image de Darius et de son âme soeur maudite. Leur histoire à eux est bien plus belle que celle de Leith et Hannah. Par contre, en ce qui concerne « l’enquête » de ce tome, elle était cousu de fil blanc, j’avais deviné qui était la coupable depuis le début… Pas terrible. Les dernières pages heureusement sont plus palpitantes et on s’y ennuie moins. En plus, elles ont le mérite de relancer l’intrigue et de vraiment donner envie de lire la suite vu la note dramatique sur laquelle elle nous laisse.

Ma note : 13/20

Publicités

Une réflexion sur “Les étoiles de Noss Head de Sophie Jomain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s