Livres - Romance / Romance historique

La saga des Bedwyn de Mary Balogh

couv73487861 couv20245850 couv14292890

Titre : La saga des Bedwyn

Auteur : Mary Balogh

Editeur vf : J’ai lu (Aventures & Passions)

Années de parution vf : 2013-2014

Nb de tomes : 6 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Le colonel Aidan Bedwyn a juré de protéger la soeur d’un soldat mourant envers qui il avait une lourde dette. De retour en Angleterre, il découvre que Mlle Eve Morris vit entourée d’orphelins et de pauvres gens que sont bon coeur lui a dicté de recueillir, et surtout qu’elle est sur le point d’être chassée de chez elle. Fidèle à sa promesse, Aidan lui propose un mariage blanc qui les mettra à l’abri du besoin, elle et son insolite cohorte. Terrible mésalliance pour cet aristocrate orgueilleux, qui va maintenant devoir présenter cette petite campagnarde à sa famille si snobinarde…

couv24319500 couv48823586 couv52927983

Mes avis :

La saga des Bedwyn, tome 1 : Un mariage en blanc
Encore une super histoire de Mary Balogh, elle sait à merveille rendre compte des sentiments les plus complexes tel que l’amour, le devoir, la compassion… J’ai adoré retrouvé l’ensemble de la famille Bedwyn, ils ont été l’occasion de franches rigolades. Mais Eve ne s’est pas laissé démonter par eux. Aidan est très touchant, ce n’est pas un bellâtre mais un homme au coeur d’or. Bref, j’adore.

La saga des Bedwyn, tome 2 : Rêve éveillé
J’aime toujours autant les Bedwyn. Rannulf ne paie pas de mine mais il a vraiment un coeur d’or et j’ai aimé sa façon de lutter pour sa belle. Effectivement il fallait bien ça vu la faiblesse (un brin agaçante) de Judith et son horrible famille. Et comme toujours ce fut un régal de revoir les membres de la famille Bedwyn, il me tarde de lire les prochains tomes qui leur seront consacrés.

La saga des Bedwyn, tome 3 : Fausses fiançailles
Coup de coeur pour moi aussi. J’attendais beaucoup de ce tome avec Freyja, une jeune femme très intéressante, dotée d’un caractère haut en couleur mais avec de nombreuses blessures. Elle a su trouver un homme à sa mesure chez Joshua qui cache ses peines derrière une insouciance de façade. Leur couple devient vite une évidence et la présence des autres Bedwyn est un régal pour déjouer le « complot ».

La saga des Bedwyn, tome 4 : L’amour ou la guerre

Jolie histoire bien prenante avec des personnages aux personnalités fortes. Mais autant la première partie était rythmée et amusante, autant la deuxième m’a paru très très longue et répétitive, dommage. Leur couple est intéressant mais un peu trop évident et sans surprise parfois. Par contre, la fin, qui a été envoyée trop vite, me donne clairement envie de vite lire la suite !

La saga des Bedwyn, tome 5 : L’inconnu de la forêt

J’ai largement préféré ce tome au précédent. J’avais un peu peur vu le sujet mais finalement, le fait qu’Alleyne ait perdu la mémoire ne m’a pas du tout gênée bien au contraire, pareil pour la profession des amies de Rachel. Ces dernières m’ont bien fait rire d’ailleurs, elles sont bien loin du cliché des « prostituées » ou « femmes entretenues », ce sont des femmes qui prennent la vie à bras le corps et font tout pour s’en sortir. Elles ont énormément de caractère, de même que Rachel. Ce qui m’a un peu plus embêtée, c’est qu’on se concentre plus sur Rachel que sur Alleyne dans cette histoire. Il y a juste quelques moments où l’auteur semble se rappeler que la saga s’appelle « Bedwyn » et devrait plus parler de lui, mais sinon son amnésie est très peu abordée. Il faut dire qu’Alleyne est un personnage très sympathique, bourré d’humour, charmeur mais un peu maladroit et avec le coeur sur la main. Il a tendance à s’effacer pour les autres et c’est pour ça qu’il s’entend si bien avec Rachel. Leur couple m’a plu d’emblée, ils sont très mignons ensemble et parviennent à tirer le meilleur de leur partenaire. Même si ça a été un peu long, j’ai aimé leur passage chez l’oncle de Rachel, un sacré personnage lui aussi. La fin, elle, par contre est beaucoup trop précipitée, tout se résout en l’espace de 20 pages à peine, dommage. Il n’y avait d’ailleurs aucun enjeu véritable dans la poursuite de l’escroc, ni dans le retour de la mémoire d’Alleyne. Par contre, du coup, on ne sait presque pas comment cela se passe après, comment elle est accueillie par les Bedwyn, comment ils s’habituent à leur nouvelle vie, etc. Dommage.

La saga des Bedwyn, tome 6 : Le mysterieux Duc de Bewcastle

Enfin un tome consacré au Duc de Bewcastle, il était temps. En effet, nous croisons ce droit et orgueilleux aristocrate depuis le tout début sans toutefois savoir grand-chose sur lui. Il était donc encore entièrement à découvrir et quelle découverte ! C’est avec des airs d’Orgueil et Préjugés que l’auteur choisit de traiter son histoire. En effet, Wulfric est quelqu’un de très particulier, il a dû très tôt revêtir un costume, celui d’un aristocrate froid et hautain, ce qui a mis tout le monde a distance. Mais les mariages de ces frères et soeurs lui font se rendre compte de sa solitude et petit à petit il commence à changer même si cela est difficile à voir. Sa rencontre avec Christine lui est vraiment salutaire. Celle-ci est tout son contraire : vive, chaleureuse, aventureuse, et surtout très très maladroite et gaffeuse. Grâce à elle, nous auront droit à de nombreuses situations cocasses qui peu à peu vont fissurer l’épais masque qu’il porte. J’ai adoré Christine qui comme l’héroïne d’Orgueil et Préjugés n’hésite pas à remettre ce grand aristocrate à sa place et à lui dire ce qu’elle pense alors qu’il fait peur à tout le monde. J’ai adoré aussi découvrir les pensées de Bewcastle qui malgré son envie de rire, de sourire n’y arrive pas au début. Leur histoire n’est pas simple, elle est pleine de maladresses et de malentendus, mais c’est ce qui en fait sa beauté. Et l’auteur a l’excellente idée de montrer que tout ne va pas se résoudre d’un coup de baguette magique mais que ça va prendre du temps pour que Wulfric se débarrasse de son costume de Duc. Leur histoire m’a donc profondément touchée. J’ai également aimé retrouver tous les Bedwyn à la fin, et je suis même un peu triste de déjà les laisser. Clairement le meilleur tome de la série !

Note globale sur la série : 17 / 20

A noter :

Lisez ces livre avant cette série parce qu’ils en sont en quelque sorte la préquelle :

couv55907921 couv62391502

Une nuit pour s’aimer
J’ai eu très peur tout au long de l’histoire que celle-ci bascule vers un trop plein de pathos qui m’aurait plombé ma lecture mais ce ne fut pas le cas et au contraire, ce fut un vrai régal. Le sujet du passé  de Lily et de sa métamorphose est traité avec beaucoup de justesse. Par contre c’est dommage que les développements soient aussi prévisibles. Vivement les prochains tomes.

Le bel été de Lauren
Je n’avais pas aimé le personnage de Lauren dans le tome précédent, alors j’y allais plutôt à reculons. Mais j’ai eu une très bonne surprise. Il est effectivement meilleur que le précédent. Le début est un peu faible mais la suite rattrape vite le tout. C’est une très belle histoire d’amour, pleine de sacrifice, de compassion et d’humilité. Les personnages sont plus profonds que je m’y attendais.

Ma note : 16,5 / 20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s