Livres - Album / Jeunesse / Young Adult

Harry Potter and the Sorcere’s Stone – Version illustrée – de J.K. Rowling

harry-potter-illustrated-scholastic

Titre : Harry Potter and the Sorcerer’s Stone – Illustrated version

Auteur : J.K. Rowling

Illustrateur : Jim Kay

Editeur : Scholastic (USA)

Année de parution : 2015

Résumé : Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais quel est le mystère qui l’entoure ? Et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom ? Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard. Le premier tome des aventures du jeune héros vous ensorcelle aussitôt !

Mon avis :

Il faut savoir avant toute chose que j’ai découvert la saga Harry Potter avec les films. J’ai tenté bien après de lire les livres et je dois dire que j’ai jamais réussi à finir le 1er tome que ce soit en français ou en vo. La ressortie de celui-ci en version illustrée était donc à nouveau pour moi l’occasion de tenter d’aller outre mes blocages (je n’aime pas du tout le style de l’auteur et sa narration dans ce tome…) pour enfin le découvrir et tant qu’à faire, j’ai préféré le prendre en VO puisque je l’avais déjà en VF dans ma bibliothèque.

Une fois ce choix fait, je me suis aussi demandée quelle version j’allais bien prendre, l’anglaise avec la vraie couverture originale mais dont je n’aimais pas du tout la police du titre, ou bien l’américaine, qui bien que ce ne soit pas tout à fait à la vraie édition originale, avait le mérite d’avoir repris la superbe police des films. Mon choix fut vite fait quand on sait la place que j’accorde à l’esthétique de mes livres ^^ Me voici donc partie à lire la version américaine de cette nouvelle édition d’Harry Potter.

Intéressons-nous d’abord à l’objet en lui-même, qui est quand même la première raison de mon achat. Nous voici en présence d’un très très bel objet. La qualité du papier pour la jaquette est excellente et la police d’écriture choisie par Scholastic est superbe, en plus d’être en relief (même si elle cache un bout du dessin, ce qui n’est pas grave puisqu’on le retrouve en entier à l’intérieur). Le livre en lui-même est de belle faction avec un signet rouge parfaitement assorti à la reliure. Ce n’est pas du papier glacé, mais le papier est bien épais et fait parfaitement ressortir les couleurs des illustrations. Celles-ci sont tout juste magnifiques ! Elles retranscrivent parfaitement l’ambiance de l’histoire et c’est un pur régal de les admirer. Il n’y a aucune concession dedans, on n’a pas essayé d’embellir les personnages qui ne le sont pas, au contraire les dessins sont fidèles aux descriptions de l’auteur. Les paysages sont enchanteurs et de toute beauté. Il est amusant aussi de voir certaines illustrations se développant sur des doubles pages, ou bien donnant l’impression de sortir d’un encyclopédie magique. J’ai aussi beaucoup aimé le fait que chaque tête de chapitre soit accompagnée d’une illustration mettant en lumière le sujet de celui-ci. C’est un travail de haute volée. Je regrette juste l’absence de certaines scènes dans ses illustrations et notamment la diminution de celles-ci dans les dernières pages, comme si le texte prenait le pas sur les dessins, dommage. Le choix de présenter le texte en deux colonnes et judicieux au vu de la taille de l’ouvrage et le rend plus plaisant à lire. Je sors donc ravie de cet achat, c’est vraiment un très bel objet que je suis fière d’avoir.

En ce qui concerne l’histoire, il était à prévoir que je retrouverais les mêmes défauts que j’avais pu voir autrefois. Cependant, le fait que les illustrations accompagnent l’histoire m’a vraiment aidé à persévérer dans ma lecture. Et finalement, j’ai trouvé ça moins mal écrit qu’à l’époque (désolée pour les fans ><). Comme j’ai commencé par les films, je n’ai pu m’empêcher de comparer et je trouve que le premier film et très fidèle au livre, il a très bien su en garder le meilleur et adapter l’histoire pour la rendre plus digeste. J’ai aimé quand même découvrir des approfondissements de certains passages de l’histoire, comme le début quand Harry est chez les Dudley, ou bien les entourloupes que lui fait Malfoy, ou encore la quête pour arrêter Quirrell. Cependant, c’est avec le même regret que j’aurais aimé justement voir la fin de celui-ci, quel dommage de nous priver de la scène où Dumbledore arrive et sauve Harry. J’ai également eu du mal avec certains raccourcis de l’auteur : le rapprochement avec Hermione, les relations d’Harry avec ses camarades en général manquent de détails, de même que certains personnages qui sont à peine esquissés. Alors c’est peut-être juste moi qui suis impatiente, mais cela m’a manqué tellement je connais bien toute cette petite famille maintenant après toutes ces années passées avec eux. Bien sûr, l’histoire et surtout l’univers m’ont énormément plu. Ce dernier est d’une richesse incroyable et je trouve encore époustouflant que J.K. Rowling ait eu une imagination pareille aussi bien pour les noms, les lieux, les décors, les objets, les personnages, bref tout ce qui peuple l’univers d’Harry Potter. Rien que pour ça, cela en fait une oeuvre culte.

Je ressors donc ravie de ma lecture, aussi bien parce que j’ai redécouvert l’histoire mais aussi parce que ce fut un régal pour les yeux !

Ma note : 16 / 20

 Et bien sûr voici quelques unes des magnifiques illustrations de Jim Kay :

5 commentaires sur “Harry Potter and the Sorcere’s Stone – Version illustrée – de J.K. Rowling

  1. Je suis toujours abasourdie : il y a vraiment des gens qui trouvent qu’Harry Potter est mal écrit ?! Mais oui mais oui, tous les goûts et les couleurs sont dans la nature XD
    C’est quand même un plaisir en tant que fan de t’entendre dire que cette version illustrée t’a permis d’apprécier ta lecture autrefois abandonnée ! Je lisais un article il y a peu dans lequel une blogueuse s’interrogeait sur la pertinence des rééditions successives, augmentées etc, d’Harry Potter : je trouve que tu proposes là une réponse intéressante à son interrogation 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ^^
      Et oui, je trouve personnellement la plume de l’auteur assez fade dans ce premier tome malgré la richesse de l’univers qu’elle a su inventer. Les deux ne vont pas de paire pour moi. Heureusement, sa plume se délie dans les tomes suivants ce qui rend la lecture plus facile. Après comme tu dis c’est une question de goût mais c’est vrai que ça m’a longtemps gênée…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s