Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Oldman de Sheng Chang

Titre : Oldman

Auteur : Sheng Chang

Editeur : Kotoji (Asian Disrict)

Années de parution vf : 2016-2017

Nb de tomes vf : 4 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Début du XVIIème siècle, dans un lointain royaume. En recueillant et élevant des orphelins, la reine prouve à ses sujets que même les gens du peuple pourront un jour prétendre à la couronne. Les années passent, et la reine, dont le visage aurait dû se couvrir de rides, retrouve une seconde jeunesse. Quel est donc le secret de sa jouvence ?
Le magicien OLDMAN, emprisonné par la reine, détient la réponse à ce secret.

Mes avis :

Tome 1

Pour le premier tome d’une série en 4 tomes, celle-ci commence très très bien.

En effet, on rentre de plein pied dans l’histoire d’Oldman. Dès les premières pages, on comprend dans quel genre d’histoire on est. On va suivre le personnage d’Oldman, qui est un « sorcier » qui connait LE secret de la reine. Reine, qui depuis des années, n’a pas pris une ride bizarrement. D’ailleurs au niveau des repères temporels, c’est mon seul point négatif. Au début, je me croyais au début des temps modernes, vers le XVIe siècle, et quelques pages plus loin j’avais l’impression d’être au XIXe siècle. Il aurait fallu que l’auteur fasse des choix et ne mélange pas des éléments des deux périodes parce que la reine pourrait aussi bien être Elisabeth Ière que Victoria. Mais en tout cas, je me suis très vite laissé prendre au jeu.

L’histoire de cet homme qui va s’enfuir, en emmenant avec lui une ancienne grande guerrière est menée tambours battants. La course poursuite va vite s’engager. La Reine lance ses meilleurs guerriers à leurs trousses. Les combats sont assez plaisants parce que les dessins dynamiques et presque cinématographiques. Le mystère est bien présent. On sait certes qui est Oldman et on devine ce qu’il cache sur la Reine, mais on ne sait pas comment il est arrivé dans ce cachot. De même, pour Rebecca, on connait son histoire dans les grandes lignes, mais il serait plaisant de savoir ce qu’elle a fait pour tant déplaire à la Reine. Ils forment un quatuor assez drôle avec Vincent et Neleh. Le premier n’a pas une grande utilité si ce n’est de redonner des membres à Rebecca. La seconde est encore bien mystérieuse. On ne sait pas vraiment qui elle est, si ce n’est qu’elle connait Oldman et qu’elle tire très bien à l’arc. Ces quelques mystères plus l’affrontement avec la Reine suffisent déjà à me donner envie de lire la suite, surtout que vu le rythme je me dis que je ne vais pas m’ennuyer dans les prochains tomes.

Du côté des dessins, élément clé puisque c’est ce qui m’a donné envie de faire la série, c’est un régal pour les yeux. Les décors sont riches en détails. Les personnages sont superbement dessinés, en particulier les femmes. Il n’y a peut-être que le côté un peu figé des expressions de la Reine qui m’a un peu gênée, mais sinon je n’ai rien à redire au contraire. Il suffit de voir les couvertures qui sont magnifiques.

Pour finir, l’édition n’est pas tip top. Le papier a une odeur déplaisante et n’est pas de la meilleure qualité. En plus, l’encre a bavé par endroit, ce qui donne des images et des textes un peu flou. Il y a des progrès à faire. Par contre, la jaquette est vraiment de bonne qualité.

Tome 2

J’avais mis la série en pause pour attendre d’avoir tous les tomes et du coup me revoilà un an plus tard et j’ai bien fait d’attendre. La suite est tout aussi dynamique et addictive.

Dans ce tome, on apprend enfin qui est Oldman, quel est son passé, comment la Reine parvient à conserver sa jeunesse et pourquoi elle en veut à Oldman. Chaque question que je me posais a trouvé sa réponse ici et ceci de façon intelligente. L’auteur ne m’a pas surprise parce que c’est classique mais c’est terriblement bien raconté. Ça a un petit côté « conte revisité » très agréable avec la Reine qui a des faux airs de la méchante de Blanche Neige.

Les dessins sont toujours aussi beau que ce soit les décors ou les personnages qui me font parfois beaucoup penser à ceux de Seven Shakespeares d’Harold Sakuishi. Ils sont aussi dynamiques qu’ils sont beaux et le découpage aide encore à ce sentiment d’urgence. Sheng Chang a vraiment beaucoup de talent.

Tome 3

Le tome le plus faible jusqu’à présent. J’ai trouvé que l’auteur perdait en dynamisme et s’engluait dans un long duel inutile. Presque tout le tome est consacré à la fuite d’Oldman et son équipe mais au final ils ne vont pas bien loin. Leur affrontement avec les soldats de la reine n’est pas passionnant. Je me suis aussi ennuyée face au duel entre Rebecca et Hammer qui a trainé en longueur pour pas grand-chose. Ça n’apporte rien à l’histoire ni au personnage, je suis déçue. J’attends mieux du dernier tome.

Tome 4

Heureusement ce dernier tome rattrape le précédent. Même si elle est complètement tarabiscotée, la fin apporte une conclusion satisfaisante à l’histoire d’Oldman, tout à fait dans l’esprit de la série. Les manigances d’Oldman pour renverser la reine sont simples mais efficaces. Il donne un rôle à chacun des membres de sa bande et le duel se montre à la hauteur de ce que j’attendais. Par contre, tous les éléments autour du voyage dans le temps sont ultra brouillon et ralentissent la lecture, c’est dommage. J’ai tout de même trouvé intéressant la manière dont les voyages dans le temps étaient utilisés. J’ai aussi bien aimé les brefs moments d’humour de l’auteur qui permettaient d’alléger l’atmosphère. La fin a d’ailleurs tout d’une satire et est drôlatique.

J’ai passé un bon moment lors de ma lecture de cette courte série qui était une relecture dynamique de l’histoire de la reine Elizabeth. Les dessins et la mise en page sont restés très beaux du début à la fin. Je lirais avec plaisir d’autres séries de l’auteur si elles parviennent jusqu’en France.

Ma note : 15 / 20

986382081

Publicités

5 commentaires sur “Oldman de Sheng Chang

  1. Bonjour, merci pour cet article.
    Pourriez-vous nous en dire plus concernant la qualité de l’édition car c’est la deuxième fois que nous voyons un commentaire sur l’odeur des pages et on aimerait remonter le problème à notre imprimeur du coup, si ce cas n’est pas isolé. Si par ailleurs, vous pouviez prendre des photos des pages floues, nous serions intéressés.
    Vous pouvez nous joindre sur notre boite mail : contact [a] kotoji-editions.com
    Merci d’avance. Nous vous renverrons un exemplaire plus correct si l’on constate que votre manhua fait partie d’une mauvaise série de l’imprimeur.

    L’EDITEUR

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s