Livres - Fantasy / Fantastique

Fleurs au creux des ruines de Chloé Chevalier

Titre : Fleurs au creux des ruines

Auteur : Chloé Chevalier

Editeur : Moutons électriques (Coll. Hélios)

Année de parution : 2016

Nombre de pages : 120

Histoire : Sur le futur royaume du Demi-Loup, au cours des siècles précédant les Récits… que l’on connaît, peuples et cultures se succèdent, au gré des événements politiques et des caprices de la nature. Des terres encore sauvages, les premières pierres que l’on y pose, une nouvelle guerre, un dernier exil et un ultime espoir : Notre première graine. L’Art ou la Viande, désamour épistolaire, reflet d’une civilisation trop raffinée pour garder l’équilibre, qui n’attend que de choir.
Quand vint la fin des temps, quand le sol trembla et les montagnes crachèrent leur souffre, ruinant tout ce qui fut, Lors chantèrent les bêtes. La tour sous le Gris ou un monde de cendres, qui ne demande qu’à renaître, grâce à l’amitié de Varelle et Jojo, deux adolescents fort différents.

Mon avis :

Ce petite livre est un recueil de nouvelles se passant dans l’univers des Récits du Demi-Loup. Avant de me lancer dans l’aventure de cette saga, je voulais me frotter à la plume de l’auteur à travers ce court ouvrage. Au final, je ne suis jamais rentrée dans l’univers que je trouve vraiment mal présenté ici et du coup je ne peux pas dire que je me suis fait une idée sur ce que je vais découvrir ensuite dans la saga principale.

Paru après le début de sa série, je ne sais pas si l’auteur a écrit ces nouvelles avant ou après la publication de son premier tome mais je les ai trouvées vraiment fades. L’univers des Récits du Demi-Loup semble pourtant porteur d’après les résumés des autres tomes de la saga, je m’attendais donc à être rapidement séduite et cela même si je ne suis pas une adepte du format ici présent. Mais vraiment, après avoir refermé ce recueil, je suis incapable de dire en quoi consiste vraiment son univers si ce n’est que deux peuples semblent s’opposer. Chloé Chevalier semble partir du principe qu’on connait son monde or ce n’est pas le cas. Du coup, je pense être passée à côté de plein de choses que ce soit au niveau historique ou sociétal. Tout reste confus pour moi.

Pourtant, il y avait de bonnes intentions. J’ai aimé que chaque nouvelle soit différente de la précédente. On passe d’un style à l’autre et Chloé Chevalier semble aussi bien à l’aise dans la romance épistolaire dramatique que dans le récit d’une chronique familiale ou les chroniques historiques parcellaires. C’est agréable de voir ce changement de ton et c’est bien fait.

Parmi les quatre nouvelles qui composent ce recueil, j’ai eu une légère préférence pour l’échange épistolaire entre deux fiancés auquel le destin va jouer bien des tours. J’ai aimé voir la distance avoir raison de leur relation, ainsi que les malentendus s’installer faute de dialogue, montrant à quel point il est important de bien choisir ses mots même et surtout par écrit. C’est une nouvelle dont l’univers (l’armée et les Incarnations) mérite d’être développé dans la série principale. J’espère donc revoir ces éléments si je commence la série.

Pour conclure, une petite note sur l’édition poche des Moutons électriques, la collection Hélios. J’ai été un peu déçue par leur travail alors que je trouvais la couverture des plus engageantes. Je n’ai pas aimé la maquette avec ses marges restreintes, ni le choix de la police des en-têtes de chapitres. Mais surtout, la table des matières est fausse concernant la pagination des deux dernières nouvelles. Ça fait très amateur pour une maison d’édition qui existe depuis plus d’une décennie et dont les ouvrages grands formats sont si soignés.

Ma note : 11 / 20

4 commentaires sur “Fleurs au creux des ruines de Chloé Chevalier

  1. Il aurait mieux valu lire au minimum Véridienne avant de lire le recueil.
    Tout est forcément obscur et manque d’intérêt puisque tout se passe fort longtemps avant le cycle.

    Je sais que je ne lirai cet ouvrage qu’une fois le cycle clos. Et je ne peux que te recommander de le lire.

    Aimé par 1 personne

    1. Ah merci pour ton avis. J’ai acheté Véridienne depuis sa sortie en poche et je dois dire que j’hésitais un peu à le lire suite à cette rebuffade mais avec ce que tu en dis, je le fais remonter direct dans ma PAL de cet été ^-^

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s