Séries Tv - Films

L’Échange des princesses (le film)

Titre : L’Échange des princesses

Réalisateur : Marc Dugain

Année : 2017

Pays : Belgique – France

Genre : Drame Historique

Durée : 1 h 40

Acteurs : Anamaria Vartolomei, Juliane Lepoureau, Igor Van Dessel, Lambert Wilson, Olivier Gourmet, Kacey Mottet-Klein

Histoire : Sous couvert de vouloir consolider la paix, Philippe d’Orléans, alors Régent de France, propose au Roi d’Espagne, Philippe V, un mariage entre l’héritier du trône français, Louis XV, âgé de 11 ans, et la très jeune infante d’Espagne, Anna Maria Victoria, âgée de quatre ans… Et il ne s’arrête pas là : il propose également de donner sa fille, Mlle de Montpensier, âgée de 12 ans, comme épouse au prince des Asturies, héritier du trône d’Espagne, pour renforcer ses positions et consolider la fin du conflit entre les deux royaumes.
La réaction à Madrid est enthousiaste, et les choses se mettent vite en place.
L’échange des princesses a lieu début 1722, en grande pompe, sur une petite île au milieu de la Bidassoa, la rivière qui fait office de frontière entre les deux pays. Tout pourrait aller pour le mieux. Mais rien ne marchera comme prévu… 

D’après le roman du même nom de Chantal Thomas

Mon avis :

En fan des romans de Chantal Thomas mais n’ayant toujours pas lu celui-ci (ne cherchez pas la contradiction…), je voulais absolument voir son adaptation ici présente. Certains trouveront ce film long et lent, et ils n’auront pas tort, mais moi j’ai beaucoup aimé celui et j’ai vraiment été touchée par les acteurs et l’histoire qu’ils interprétaient.

Nous sommes au début du règne de Louis XV, celui-ci est encore sous la Régence de son oncle Philippe d’Orléans qui pour assurer la pérennité de la dynastie des Bourbons et la place de la France en Europe décide de marier sa fille au nouveau roi d’Espagne, issu de sa famille, et la fille de ce dernier au jeune Louis XV. Une échange est alors fait entre les deux jeunes filles qui verront leur destin bouleversé.

J’ai d’emblée accroché à l’histoire de ce film, déjà parce qu’il traite d’un sujet que je connaissais peu dans une période qui, elle, me plaît beaucoup et que j’ai déjà étudiée. J’étais donc ravie d’en apprendre plus sur cet épisode de notre histoire ignoré par beaucoup.

De plus, c’est un sujet qui m’a touchée. Le destin de ces deux femmes-objets était bouleversant. Je sais que c’est l’époque qui voulait ça, mais c’est quand même révoltant de voir deux jeunes filles aussi jeunes (4 et 13 ans ?) être mariées contre leur gré par satisfaire les ambitions des hommes. Heureusement ce sont deux personnalités qui se révèleront très fortes chacune à sa façon. Mlle de Montpensier (Louise Elisabeth), la fille du Régent, est fière et forte. Elle tient tête à son beau-père le Roi d’Espagne mais alors qu’elle a trouvé un semblant de bonheur, le destin le lui enlève cruellement. L’Infante d’Espagne (Marie Victoire), elle, n’est que douceur, bonté et pureté. Elle gagne petit à petit le coeur du jeune Louis XV même si celui-ci n’est pas simple à cerner, mais là aussi la politique reprendra vite le dessus et sera bien cruelle avec elle.

Ces deux histoires ne m’auraient pas autant touchée et bouleversée si les acteurs n’avaient pas été aussi doués. C’est étonnant de la part d’enfants de jouer aussi justement des rôles pourtant compliqués, mais Anamaria Vartolomei (Louise Elisabeth), Juliane Lepoureau (Marie Victoire) et Igor Van Dessel (Louis XV) sont parfaits ! Les adultes ne sont pas en reste avec des Lambert Wilson, Olivier Gourmet interprétant respectivement un Philippe V d’Espagne et un Régent plus vrais que nature.

Du côté de la réalisation, certes elle est lente et peu rythmée mais en même temps c’est normal avec ce type d’histoire qui n’a rien de flamboyant. On se place beaucoup du point de vue des enfants qui ont forcément une vision assez sombre de ce qui se passe sous leurs yeux. On n’est pas dans des cours rayonnantes où tout le monde s’amuse. Non, on est dans des cours où les gouvernants sont injustes, abusent de leurs pouvoirs, où les courtisans cherchent toujours à abuser de nous et où les moments de joie sont rares. La réalisation est à l’aune de tout ça, donc pour moi, elle est parfaite. De plus, il y a quand même des moments visuellement de toute beauté comme lors de l’échange des princesses à la frontière au début, lors de la ballade de Louis et Victoire en barque, ou lorsque les carrosses des princesses se recroisent à la fin. Superbe.

Je ressors donc complètement satisfaite de ce film que je trouve très juste. Il ne me reste plus qu’à lire le roman pour voir si en plus c’est une adaptation fidèle ou pas.

Ma note : 15 / 20

4 commentaires sur “L’Échange des princesses (le film)

      1. Oki XD. Yep, c’est une bonne idée de comparer avec d’autres films du genre. J’essaye aussi de penser comme ça par moment, quand j’hésite sur l’attribution de certains points, voire l’effet que ça m’a fait, si des choses étaient vraiment gênantes … après ça reste compliquer de noter et selon ce qu’on note XD.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s