Livres - Contemporain

Notes découpées du Japon de Benoit Reiss et Junko Nakamura

Titre : Notes découpées du Japon

Auteurs : Benoît Reiss (texte) et Junko Nakamura (dessins)

Éditeur : Esperluète

Année de parution : 2018

Nombre de pages : 85

Résumé : « si un jour tu veux raconter le Japon, prends des ciseaux, coupe des petits et des grands morceaux et jette tout en l’air. »

Mon avis :

J’ai beau aimer le Japon, je ne serais jamais allée de moi-même vers cet ouvrage sans la Masse Critique de Babelio qui m’a permis de le recevoir. Je tiens donc d’abord à les remercier ainsi que les éditions Esperluète.

Notes découpées du Japon est un peu un OVNI dans ma bibliothèque. C’est d’abord un ouvrage au format un peu atypique avec ses dimensions assez rares dans l’édition, on a l’impression qu’on en a coupé une tranche dans la largeur. De plus, c’est un titre au concept assez particulier qui détonne, puisqu’on y trouve des petites anecdotes sur la vie quotidienne au Japon ces dernières années, le tout illustré par de belles encres de Chine.

Il faut savoir que ce livre est le fruit de la collaboration entre un écrivain français qui vit au Japon, Benoît Reiss, et une illustratrice japonaise vivant à Paris, Junko Nakamura, qui d’habitude travaille plutôt pour la jeunesse. Le résultat est très doux et poétique, et a su me séduire.

Nous voilà donc face à de brefs instantanés de vie nipponne que l’on partage aujourd’hui avec nous, un peu de but en blanc, dans des textes très courts excédants rarement une page. C’est un vrai exercice de style assez ardu, parfois complètement réussi parce que les mots justes ont été trouvés ou que l’accord parfait fut réalisé avec le dessin accompagnant, parfois un peu moins car plus anecdotiques.

Il y en a pour tous les goûts avec des moments doux, des moments qui font sourire, ou d’autres plus tristes. Certains racontent des lieux communs de la vie japonaise, d’autres nous sont plus méconnus, plus exotiques, alors que certains pourraient être notre quotidien.

Mon seul regret, c’est d’avoir découvert et lu ce titre d’une traite. Il aurait mieux valu le savourer par petites touches. Pour cela, ç’aurait été une bonne idée de donner une en-tête à chaque moment pour ensuite l’annexer en fin afin que l’on puisse les retrouver plus facilement. Mais je me doute que ce n’était pas la volonté des auteurs qui voulaient avant tout nous faire partager ces moments poétiques que l’un d’eux avait vécus.

Notes découpées du Japon est donc un joli petit livre à faire lire à tous les amoureux de ce pays, pour lequel le résumé est parfaitement bien trouvé :

si un jour tu veux raconter le Japon, prends des ciseaux, coupe des petits et des grands morceaux et jette tout en l’air.

4 commentaires sur “Notes découpées du Japon de Benoit Reiss et Junko Nakamura

    1. C’est normal, je pense, c’est assez particulier. Tu as en quelque sorte un texte très court sur un moment vécu (genre l’arrivée d’un typhon) et une illustration qui accompagne à l’encre de chine.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s