Livres - Classique

Orgueil & préjugés (illustré) de Jane Austen et Margaux Motin

Titre : Orgueil & préjugés

Auteur : Jane Austen

Illustrateur : Margaux Motin

Éditeur vf : Tibert

Année de parution vf : 2017

Nombre de pages : 355

Histoire : Orgueil et préjugés est le plus connu des six romans achevés de Jane Austen. Son histoire, sa question, est en apparence celle d’un mariage: l’héroïne, la vive et ironique Elizabeth Bennett qui n’est pas riche, aimera-t-elle le héros, le riche et orgueilleux Darcy ? Si oui, en sera-t-elle aimée ? Si oui encore, l’épousera-t-elle ? Mais il apparaît clairement qu’il n’y a en fait qu’un héros qui est l’héroïne, et que c’est par elle, en elle et pour elle que tout se passe.

Mon avis :

Adolescente, j’avais dévoré les romans de Jane Austen. Jeune adulte, j’ai adoré voir leurs adaptations par la BBC et le film tiré d’Orgueil et préjugés avec Keira Knightley et Matthew Macfadyen, qui est l’un de mes films cultes. Alors quand j’ai vu les éditions Tibert ressortir le roman dans une aussi belle édition (grand format, relié, illustré, sur beau papier), j’ai de suite eu envie de l’acquérir. De la même façon, j’étais ravie que l’illustratrice choisie soit Margaux Motin, une artiste que je suis depuis des années et dont j’aime la pétulance et la fraicheur. Cet objet-livre était donc fait pour moi.

Il fut un beau moyen de relire ce roman de façon différente et avec un regard de lectrice plus expérimentée. Du coup, je n’en ressors pas avec les mêmes sensations qu’autrefois, ce qui me laisse une pointe de regret.

Tout d’abord, pour parler juste de l’oeuvre littéraire, si j’ai adoré l’histoire romanesque d’Elizabeth et Darcy, j’ai été fort déçue par la narration de celle-ci. J’ai trouvé que la plume de l’autrice manquait de vivacité pour en faire le récit. Il y a de longs paragraphes où les discours sont mal rapportés, ce qui enlise l’histoire. Il y a aussi pas mal de répétitions, des passages pas toujours très utiles, et dans l’ensemble une verve trop travaillée à mon goût désormais. J’ai toujours aimé les petites phrases bien senties mais chez Jane Austen, ou en tout cas dans ce roman, il y en a un peu trop. Cela donne le sentiment d’une autrice qui cherche toujours à faire un bon mot et c’est vite usant à la lecture. Sa plume est beaucoup trop ampoulée pour que j’y prenne plaisir à présent et je suis déçue que ça m’ait à ce point gênée.

C’est dommage parce que si j’enlève ce style engoncé, l’histoire est superbe. Suivre de l’intérieur le destin d’une jeune fille de la petite noblesse anglaise du début XIXe se révèle plein d’enseignements. L’autrice dresse un portrait acerbe de ses contemporains, de leurs préjugés, de leur orgueils, de leurs comportements déplacés, etc. C’est saisissant à lire. Elle n’épargne vraiment pas ses personnages même les principaux. Franchement, l’héroïne n’est pas des plus agréables à suivre par exemple, elle a un côté moralisatrice et petite fille gâtée assez agaçant. J’ai étrangement préféré sa soeur ainée plus posée. De la même façon, si le héros, Darcy, est présenté un peu comme un goujat au début, il gagne à être connu et j’aurais vraiment aimé que ce soit lui le narrateur au bout d’un moment car je le trouve bien plus intéressant et complexe qu’Elizabeth.

L’histoire pour faire court, tous ceux qui en ont vu les adaptations la connaissent. Il n’y a aucune surprise ici, surtout que depuis elle a inspiré bien des romances, comme toute la vague des titres qui sont publiés sous le label « Aventures et passions » chez J’ai Lu. Mais pour autant, c’est une très belle histoire où deux êtres apprennent à se découvrir, à remettre en questions leurs a priori l’un sur l’autre, à s’ouvrir et à communiquer. Les paroles de chacun marquent et c’est là une grande force de ce roman qu’on parfaitement su reproduire à l’écran bien des réalisateurs/scénaristes.

D’ailleurs pour comparer un peu le roman à ses adaptations, celles-ci lui furent très fidèles dans l’ensemble. Elles ont juste ajouté un peu plus de mélodrame pour que ce soit plus visuel. J’ai d’ailleurs une large préférence pour la version de 2005 aussi bien dans la mise en scène que dans l’interprétation, je pense même la préférer actuellement au roman lui-même parce que ce que je trouve trop ampoulé a été coupé dans le film pour n’en garder que le meilleur, ce qui m’a permis de trouver l’héroïne bien moins agaçante par exemple.

Pour terminer, en ce qui concerne l’objet-livre, si je le trouve très beau, je n’ai pas pu m’empêcher d’être un peu déçue par la faible quantité de dessins qu’il contient au final. Alors oui, on a de belle planche pleine page en couleur aux moments clés, mais j’aurais aussi aimé plus de petits dessins en noir & blanc au milieu. C’est dommage parce que sinon la maquette est superbe.

Orgueil et préjugés reste un très beau roman à lire, avec une romance qui reprend des thèmes intemporels. Cependant, le style de l’autrice a un peu vieilli et pourra en déranger certains, voire en lasser d’autres. Si toutefois l’histoire vous plaît et vous touche, je ne peux que vous inviter à en voir l’adaptation de Joe Wright sorti en 2005.

Ma note : 14 / 20

Ce diaporama nécessite JavaScript.

19 commentaires sur “Orgueil & préjugés (illustré) de Jane Austen et Margaux Motin

    1. Roh, tu n’as pas aimé Matthew MacFadden en Darcy ? 0_0 Bon il en faut pour tous les goûts et au moins, on ne se battra pas pour lui xD
      Mon dieu, une BD ! Je vais me sentir obliger d’y jeter un oeil (et mes billets !) si les dessins me plaisent 😀 Merci pour l’info !

      J'aime

      1. Non, je t’avoue que non… ahaha je l’ai trouvé trop… plat ? lent ? je ne sais pas.
        Voici le pitch: « Tout Longbourn est en émoi depuis l’arrivée du fortuné Mr Bingley ! Menacée par un testament laissant toute la fortune de la famille à un lointain cousin, Mrs Bennet espère assurer son avenir en mariant l’une de ses cinq filles à ce riche héritier. » et un lien pour la couverture: https://bit.ly/2X2hFZr

        Aimé par 1 personne

      2. Je peux comprendre, moi j’aime bien cette lenteur ^^
        Par contre, je dois avouer que je m’attendais à autre chose pour la BD. J’accroche pas du tout à la couverture… Mais merci de l’avoir cherchée pour moi, c’est gentil !

        Aimé par 1 personne

  1. Bonjour,
    Je suis une grande fan de Jane Austen aussi et j’avoue qu’il me fait de l’œil depuis un bout de temps, mais j’ai peur que ça ne vaille pas le coup. En même temps, comme tu le dis, la réédition et les illustrations ont l’air vraiment belles. Ta chronique me fait encore plus hésiter. 😀 Mais ce qui est sûr, c’est que j’irais voir le film.

    Aimé par 1 personne

  2. Orgueil et préjugés, tellement différent de « persuasion » reste tout de même un bijou d’humour et une merveilleuse histoire d’amour. J’aime beaucoup ce roman et l’adaptation de référence en ce qui me concerne reste celle de 1995 avec Colin Firth ! La scène de la baignoire et du bain dans l’étang raaaaaAAa !!!

    Aimé par 1 personne

    1. Pour moi, on sent trop que c’est une oeuvre « de jeunesse » dont même s’il y a plein de bonnes répliques, je trouve la romance moins juste que dans Persuasion. Quant à l’adaptation de 95, elle est très bonne effectivement mais Colin Firth me fait moins craquer que Matthew Macfadyen ><

      J'aime

  3. j’ai commencé à le lire et la traduction est si différente de ce que j’en avais lu jusqu’ici que ça me fait une drôle d’impression en le lisant. Du coup je cherchais des avis et je tombe sur le tien qui pour le moment correspond assez bien à ce que j’en pense. J’attends d’avancer un peu plus pour me forger une opinion plus précise mais voilà…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s