Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Midnight Rain de CTK

Titre : Midnight Rain

Auteur : CTK

Editeur vf :  Taifu

Année de parution vf : 2020

Nombre de pages vf : 191

Histoire : Ethan lutte depuis des années pour rembourser des dettes et vit pauvrement dans un petit appartement décrépit. Un jour, à la laverie du coin, il rencontre Mike, un homme farouche habitué aux combats de rue. Peu après, alors qu’Ethan se décide à abandonner la vie, Mike frappe à sa porte, gravement blessé, avant de s’évanouir dans ses bras.

Mon avis :

Première découverte pour moi du travail de CTK, une autrice de boys love qui semble aimer les romances avec des personnages au passé un peu âpre, puisque après un voleur et un policier dans On Doorstep, son précédent titre paru chez nous en 2019, nous avons droit cette fois à un petit voyou et un homme mur criblé de dettes, le tout avec des couvertures qui se répondent l’une l’autre dans leur teinte et composition. Lisant peu de boys love, mais souvent plutôt avec des lycéens ou des étudiants, j’avoue que ce décor me change et c’est ce qui m’a attirée vers Midnight Rain.

Ce titre se présente d’abord avec une couverture à l’ambiance très triste avec son arrière-plan gris et ses personnages blafard aux visages marqués dont l’un d’eux est blessé. Ils semblent aux antipodes l’un de l’autre, tels les pions qui s’affrontent sur un jeu d’échec. C’est une composition qui frappe et attire l’oeil.

CTK va reprendre ce même concept pour ensuite le développer tout au long des sept chapitres de son histoire. Elle va nous raconter la rencontre de deux hommes que tout oppose mais qui vont trouver la paix dans la relation qu’ils vont bâtir sans s’en rendre compte. Il y a Ethan, un homme mur qui s’échine à rembourser une lourde dette depuis plus de 10 ans et vivant dans un appart misérable et en bossant sans arrêt. Il commence à en avoir marre de cette vie. Un jour, il va assister à la bagarre entre plusieurs voyous sous ses fenêtres et il va être frappé par l’un d’entre eux, Mike, qu’il va très vite recroiser à la laverie du coin. Il tentera de l’aborder en vain mais marquera le jeune homme, au point que quand il aura à nouveau des soucis, c’est auprès d’Ethan qu’il demandera de l’aide. Débutera alors une drôle de collocation entre eux.

J’ai trouvé le début de cette histoire un peu rapide et rocambolesque. C’est assez étrange de voir un homme aborder un autre qu’il vient de voir se battre en pleine rue quand même. Tout comme c’est étrange d’accepter d’héberger un parfait inconnu qui semble recherché par des voyous. On repassera pour le héros qui réfléchit et prend soin de lui-même, après tout les coups de foudre inexpliqués, ça existe. Cependant, j’ai trouvé le départ de leur romance plutôt bancal. La scène où Ethan fait des avances à Mike est plutôt malsaine et dérangeante, on est pour moi dans des rapports sexuels non consentis et ça me dérange vraiment… Et même si la suite montrera tout autre chose, ce début ne peut qu’entacher définitivement l’histoire à mes yeux. Dommage.

Heureusement le travail sur la psychologie des personnages m’a plu, lui. J’ai trouvé très intéressant de suivre un héros, qui doit rembourser les dettes de quelqu’un d’autre et qui en arrive à être au bout de sa vie du coup, mais qui reprend goût à la vie grâce à une rencontre banale qui le fait se sentir utile. On est un peu dans le schéma de Good bye red beryl, mais avec un héros plus mature dans ce rôle-là, ce que j’ai préféré. J’ai donc trouvé Ethan particulièrement touchant. Cependant, il est également un peu extrême dans son envie de prendre soin de Mike. Heureusement, ce dernier n’est pas qu’un petit jeunot qui aime se battre. C’est un homme qui attend juste qu’on le remarque, qu’on tienne à lui et qu’on ait besoin de lui. Du coup, quand leur relation commence vraiment à se mettre en place et qu’il essaie de faire des choses pour Ethan, il devient pour moi un personnage sacrément intéressant. La petite astuce de l’autrice qui consiste à nous faire entendre les pensées de Mike est très bien trouvée pour compenser son impassibilité.

Cependant comme je l’ai dit, je trouve la construction de leur relation bancale. D’abord à cause des débuts pas très sains dont j’ai parlé, mais également ensuite à cause du mauvais rythme donné à l’histoire. Celle-ci semble reposer sur des petits moments de leur quotidien, ce que j’apprécie en soi, mais l’ajout des déboires personnels des héros est mal intégré et surtout tout se termine bien trop vite et brutalement, mettant à mal ou plutôt ne profitant pas de tout le développement qui avait été fait autour des héros, ce qui est fort dommage.

Graphiquement, je n’ai pas, non plus, été convaincue à 100%. Si j’ai aimé le côté ciselé des personnages, qui fait parfaitement ressentir l’âpreté de leur vie et de leur caractère, ainsi que leur virilité à chacun. J’ai par contre trouvé souvent le dessin imprécis, dans les visages et les proportions. Et surtout les scènes de sexe sont trop nombreuses à mon goût pour l’utilité qu’elles ont dans l’histoire, et parfois pas très lisibles… C’est dommage parce qu’il se dégage pourtant une belle atmosphère sombre et mélancolique qui s’éclaircit joliment au fil des chapitres.

J’ai donc un avis en demi-teinte concernant ma découverte de CTK via Midnight Rain. J’ai beaucoup aimé l’ambiance, le travail autour des personnalités âpres et marquées par la vie des personnages. J’ai trouvé la narration moins réussie, trop rapide et inaboutie, et le démarrage de la romance, qui est basé sur du sexe non consenti, m’a vraiment dérangée. Cependant suivre des personnages adultes et leur cheminement de vie même quand ce n’est pas simple me parle et je jetterai un oeil à ses prochains titres.

(Merci à Sanctuary et Taifu pour cette lecture)

Ma note : 14 / 20

Ce diaporama nécessite JavaScript.

©2020 Taifu

3 commentaires sur “Midnight Rain de CTK

  1. Le début de la relation bancale (je ne supporte plus ce problème de consentement, mais vraiment plus…), des scènes de sexe nombreuses qui n’apportent rien, un problème de rythme… J’avoue ne pas être tentée outre mesure mais note quand même le titre dans ma liste d’achat d’occasion, car la psychologie des personnages semble être intéressante et je suis curieuse de découvrir le procédé narratif que tu évoques.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s