Livres - Jeunesse / Young Adult

Ce sera moi de Lyla Lee

Titre : Ce sera moi

Auteur : Lyla Lee

Éditeur : Hachette

Années de parution : 2020

Nombre de pages  : 340

Histoire : Skye Shin a tout entendu. Les filles grosses ne devraient pas danser. Elles ne devraient pas porter des couleurs vives. Elles ne devraient pas attirer l’attention sur elles. Mais Skye rêve de rejoindre le monde pailleté de la K-Pop, et pour cela elle est prête à briser toutes les règles que la société, les médias et même sa propre mère ont établies pour les filles comme elle.
Skye se présente à un concours télévisé, avec à la clé un poste d’apprentie star de la K-Pop. Elle est prête à tout pour gagner, prête à affronter la fatigue des répétitions, les difficultés de la compétition, les drames de la télé-réalité. Mais rien ne l’avait préparée à la grossophobie des membres du jury, aux haters sur les réseaux sociaux… et encore moins à un rapprochement avec un de ses concurrents, Henry Cho. Pour autant, Skye n’oublie pas son objectif : devenir la première star grande taille de la K-Pop au monde. Ce qui signifie remporter la compétition… sans se perdre elle-même.

Mon avis :

Attention, petite pépite en vue ! Dès que Babelio m’a proposé ce livre, j’ai eu envie de tenter l’expérience. Pourtant, la couverture ultra typée jeunesse ne m’emballait pas plus que ça… En revanche, le message sur la grossophobie, lui me parlait, étant moi-même une ancienne grosse.

Avec ce titre, Hachette nous permet de découvrir une jeune autrice d’origine coréenne, Lyla Lee, qui se sert de son expérience pour nous parler d’un sujet qui lui tient à coeur : l’acceptation de tous peu importe la taille de leurs vêtements et leurs préférences sexuelles, le tout dans un enrobage moderne et actuel, qui a de quoi séduire la fan de dramas coréens que je suis.

Ce sera moi est l’histoire d’une jeune américaine d’origine coréenne, Shin Skye, qui est fan de danse et de chant. Elle décide un beau jour de participer à un concours sur le modèle de ceux qui sont organisés en Corée pour recruter de nouveaux idols : My shining star, pour prouver à sa mère qu’elle est capable de réussir en dépit de son physique. S’engagent alors toutes sortes d’épreuves et de rencontres pour elle.

J’ai de suite était emballée par la simplicité avec laquelle a été écrite cette histoire. La plume de Lyla Lee est ultra accessible et addictive sans qu’elle en fasse trop pour autant. C’est une histoire ultra positive qu’elle raconte malgré les ennuis que rencontre parfois l’héroïne. Cependant, ce n’est jamais toxique ou malsain, c’est tout le contraire. Le titre respire la bienveillance et l’amour. J’ai adoré !

L’héroïne fut aussi une vraie révélation. Skye est vraiment solaire. C’est la fille grosse que j’aurais aimé être à son âge. Elle s’assume parfaitement et lutte contre les séquelles qu’elle a encore parfois des mauvais traitements psychologiques de sa mère. Mais elle aime son corps et elle se sait belle. On va donc la suivre dans la compétition avancer à la force de ses dents pour prouver qu’une grosse peut aussi bien danser et chanter qu’une mince !

L’autrice a vraiment eu une belle idée en mettant en scène une telle héroïne et en inventant une telle histoire. Les messages ultra positifs que ça véhiculent mettent du baume au coeur. Pourtant l’univers choisi, celui du showbiz avait de quoi me faire peur au début, mais en fait il est parfaitement intégré à l’histoire. J’avais l’impression de me retrouver dans une version chantée et dansée de Skip Beat. J’ai beaucoup aimé suivre les différents moments de la compétitions, découvrir les épreuves, voir les répètes, suivre les groupes/binômes formés, entendre les paroles des jurys, voir ce que tout cela provoquait dans la vraie vie, etc.

Le grand point fort du titre est également les relations qui vont se nouer entre l’ensemble des personnages. Skye n’est pas la seule à être intéressante. Très vite, nous allons également découvrir Henry Cho, un mannequin, qui a décidé lui aussi de participer mais à la partie danse uniquement, pour se prouver quelque chose. De personnage un peu lointain au début, il devient de plus en plus, au fil des pages, un vrai pilier de l’histoire et j’ai juste fondu pour ce garçon, doux, gentil, ouvert, avec le coeur sur la main, qui voit au-delà des apparences et qui est bien plus à fleur de peau qu’on pourrait le croire. Ça fait plaisir de voir un personnage aussi bien travaillé et un mannequin qui sort des clichés. A ses côtés, j’ai adoré le couple de filles avec qui Skye devient amie. Elles sont, comme elle, solaires.

Tous ces personnages sont l’occasion pour l’autrice, en plus de parler positivement de tous les types de physiques, de parler également des différentes préférences sexuelles, puisque certains de ses personnages sont bi et d’autres lesbiennes. On parle aussi d’ethnicité dans l’histoire avec des personnages américains, asiatiques et africains. J’ai vraiment aimé retrouver cette diversité. Cependant, je dois reconnaitre qu’il y a quand même eu quelques pages dans le livre où l’accumulation de termes et de situations autour de ces thèmes m’ont semblé un peu trop concentrés ce qui donnait l’impression de forcer le trait pour surfer sur un effet de mode. Désolée pour les défenseurs du genre, mais pour moi, c’était tout sauf subtil et fluide ici. Cela ne faisait pas assez naturel à ces moments-là.

Mais en dehors de ça, j’ai vraiment tout aimé. Le rythme de l’histoire est excellent. L’histoire se déroule de manière très addictive. Les personnages sont attachants. Les thèmes balancés sont forts. J’ai beaucoup aimé que l’héroïne n’hésite pas à incriminer ceux qui étaient blessants envers elle, même sa mère. Ce n’est jamais facile d’accuser ce genre de personnage mais ici les blessures infligées par celle-ci sont très bien traitées et expliquées. Ça m’a touchée. De la même façon, j’ai apprécié la façon dont été inclus les réseaux sociaux et ce qu’ils peuvent avoir de positifs comme de négatifs dans la vie des gens. C’est une jolie réflexion à ce sujet sur laquelle plancher.

Bref, Ce sera moi fut un joli petit coup de coeur. Je regrette presque que le titre fut si court au final, je serais bien restée encore un peu avec Skye, Henry, Lana et Tiffany, mais l’autrice a tellement bien bouclée son histoire que je ne peux pas lui en vouloir. Maintenant, je suis curieuse de voir ce qu’elle pourra nous proposer d’autre comme future histoire.

A nouveau, merci à Babelio et Hachette pour cette lecture.

Ma note : 16 / 20

7 commentaires sur “Ce sera moi de Lyla Lee

  1. Un très chouette avis !
    Je suis contente que tu aies apprécié ! Je te rejoins sur l’héroïne qui est vraiment une belle surprise et qui a beaucoup de caractère ! J’espère qu’elle inspirera les lecteurs, notamment ceux mal dans leur peau. Tu as raison pour la plume de l’auteure qui est effectivement addictive, simple et positive.
    Je suis également curieuse de voir ses prochains écrits.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s