Livres - Album / Jeunesse / Young Adult

3 sorcières de Grégoire Solotareff

Titre : 3 sorcières

Auteur : Grégoire Solotareff

Editeur : L’école des loisirs

Année de parution : 1999

Nombre de pages : 25

Histoire : Il y avait une fois trois sœurs qui ne riaient jamais. Elles étaient assez laides et portaient des noms horribles dont elles étaient très satisfaites. Un jour, elles virent deux enfants si mignons qu’elles en furent écœurées. Elles les kidnappèrent. Elles avaient un certain nombre de questions à leur poser…

Mon avis :

Comme souvent avec Grégoire Solotareff, ce ne sont pas les dessins qui m’ont attirée mais plutôt le ton choisi pour raconter cette histoire de sorcières. L’auteur a le chic pour revisiter avec beaucoup d’humour les prétendus méchants des contes de fées et cet album n’y coupe pas.

Lire la suite « 3 sorcières de Grégoire Solotareff »

Publicités
Bilans livresques

Bilan de mes lectures en Mai

bilan-livresque-decembre-2013-10765194

Comme je m’en doutais, j’ai peu lu ce mois-ci malgré les ponts et le voyage que j’ai fait avec mes élèves ces derniers jours n’a pas aidé ^^! Mais au moins, ce furent des lectures de qualité à l’image de la Trilogie de l’héritage avec laquelle j’ai commencé le mois et de A court of Wings and Ruin avec lequel je l’ai terminé. Et vous, avez-vous réussi à profiter des ponts du mois de mai ? (Cliquez sur les images pour lire ou relire mes avis).

Lire la suite « Bilan de mes lectures en Mai »

Livres - Album / Jeunesse / Young Adult

Heartless de Marissa Meyer

Titre : Heartless

Auteur : Marissa Meyer

Editeur vo : Feiwel & Friends

Année de parution vo : 2016

Résumé : Il y a longtemps avant de devenir la terreur du Pays des Merveilles, l’infâme Reine de Cœur ; c’était une jeune fille qui voulait juste tomber amoureuse. Catherine fait partie des filles les plus désirée de tout le Pays des Merveilles, et une des favorites du futur Roi de Cœur. Mais ses intérêts résident ailleurs. Boulangère de talent, elle rêve d’ouvrir une boutique avec sa meilleure amie et de fournir au Royaume de Cœur de délicieuses pâtisseries et de confiseries. Mais selon sa mère, un tel objectif est impensable pour la jeune femme qui pourrait être la future Reine. Lors du bal royal où Cath s’attend à recevoir la demande en mariage du Roi, elle rencontre le beau et mystérieux Jest, le bouffon de la cour royal. Pour la première fois, elle ressent l’attraction du véritable amour. Au risque d’offenser le Roi et de décevoir ses parents, elle et Jest se retrouvent au cœur d’une liaison intense et secrète. Cath est déterminée à faire sa propre destinée et de tomber amoureuse à ses termes. Mais dans un monde remplie de magie, de folie et de monstres, le destin lui réserve autre chose pour elle…

Mon avis :

J’ai acheté ce livre sur un coup de tête parce que je connaissais l’auteur (cf ma chronique de Cinder) et que je trouvais l’objet livre sublime. Si je n’ai pas été déçue de ce côté-là, le livre est vraiment très beau dans sa version reliée avec sa jaquette aux légers reliefs de ronces et sa couverture rigide rouge et noir aux motifs d’un échiquier, par contre j’ai trouvé le contenu plus discutable.

Lire la suite « Heartless de Marissa Meyer »

Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Shirayuki aux cheveux rouges de Sorata Akiduki

MRV7aiOhjGGaZ9h2VJAI1jrt_Jw

Titre : Shirayuki aux cheveux rouges

Auteur : Sorata Akiduki

Années de parution vf : Depuis 2012

Editeur vf : Kana

Nb de tomes : 15 (en cours)

Résumé du tome 1 : Pour Shirayuki, la vie n’est pas toujours rose, elle serait plutôt rouge pomme. Cette jeune apprentie pharmacienne, originaire du pays de Tanbarun, a l’art d’attirer les regards. En effet, elle est née avec une chevelure rouge ! Pour éviter un mariage avec le prince de son pays, elle a fui dans la forêt du pays voisin où elle y rencontre Zen et ses amis : Kiki et Mitsuhide, les gardes du corps de Zen. Celui-ci se trouve être, en fait, le second prince du royaume de Clariness. Avec ses amis, Shirayuki va essayer de devenir la pharmacienne royale en passant un concours afin de pouvoir être auprès de Zen sans lui attirer les ennuis dû à son statut de roturière.
Cependant, cette rencontre n’est pas du goût de tout le monde et certains d’entre eux pensent même à la kidnapper afin d’en faire cadeau aux puissants.

shirayuki

Mes avis :

Tome 1
Un premier tome qui nous plonge directement dans l’histoire de ces 2 personnages terriblement sympathiques que sont Shirayuki et Zen. L’univers un peu revisité des contes de fées me plaît, de même que la légèreté des relations entre les personnages et leur grande naïveté. Bref, c’est un régal à lire. Le seul petit défaut serait peut-être que c’est très bavard et du coup un peu long à lire ^^

Tome 2
Un tome tout aussi plaisant que le premier qui développe encore un peu plus les personnages et leur petit monde. L’introduction du frère aîné de Zen permet aussi de complexifier un peu l’histoire, le tout avec douceur et subtilité. Ce shojo est une vraie réussite pour l’instant.

Tome 3
Toujours aussi agréable à lire. L’auteur a su trouver un bon rythme pour enrichir peu à peu son univers et ses intrigues. J’ai beaucoup aimé le jeu politique qui transpirait dans ce tome, de même que la nouvelle place de Shirayuki et l’évolution de sa relation avec Zen. Vivement la suite !

Tome 4
Très joli tome, plein de révélations et de jolis moments très bien rendus par le doux trait de l’auteur. J’ai également aimé en apprendre plus sur le passé de Zen et de son frère. L’histoire continue son petit bonhomme de chemin à mon plus grand plaisir.

Tome 5
L’histoire continue à avancer et se complexifier avec l’arrivée d’un nouveau personnage bien mystérieux qui semble en avoir après Shirayuki. Le retour au pays et la rencontre avec la famille de Raji est sympa aussi, de même que l’évolution de la relation Zen-Shirayuki. J’aime aussi beaucoup les bonus qu’il y a dans les tomes et apportent bien de la fraîcheur.

Tome 6
Un tome bourré d’action mais parfois un peu mal géré (beaucoup trop bavard et manquant de rythme). Heureusement l’histoire est toujours aussi mignonne et intéressante à suivre de par la relation entre les différents personnages. Le dessin, lui, est toujours aussi réussi ^^

Tome 7
Nouveau tome centré sur l’évolution des sentiments et des relations des personnages, ce que je préfère dans cette série. Il est également appréciable de voir l’évolution du statut de Shirayuki. Le tout est fait avec une douceur et une simplicité rarement égalées. Décidément, j’adore le travail de cette auteur !

Tome 8
Un nouvel arc semble commencer ici, qui va rassembler tous les personnages que j’aime. J’espère notamment qu’on en apprendra plus sur le prince Izana. Les costumes et les décors sont toujours aussi beaux. Et j’adore voir les petites chamailleries des personnages. Bref, un régal ^^

Tome 9
Très joli tome qui s’est révélé à la hauteur de mes attentes. L’intrigue autour de la maladie de Lilias était simple mais réussi. Chaque personnage y a trouvé sa place, me permettant même d’en découvrir un peu plus sur Izana, et Ryû a enfin eu un rôle un peu plus important. Encore une réussite en somme !

Tome 10
Ce n’est pas très subtil mais ce tome a le mérite de nous révéler enfin le passé de Kiki et son arrivée près de Zen. Ce personnage qui était bien trop effacé, se révèle être très intéressante et atypique de par ses engagements, une femme forte comme j’aime ! Mais maintenant, je vais devoir attendre un moment avant de lire la suite…

Tome 11

Petit tome très sympa malgré un chapitre d’ouverture anecdotique qui n’apporte rien de rien à l’histoire. La suite est beaucoup plus intéressante avec une Shirayuki qui continue son intégration au monde de Zen. Cette fois, elle a enfin une chambre dans l’une des ailes du palais et elle va devoir se mêler à la foule de courtisans qui entoure son prince, ainsi qu’à ceux qui travaillent avec lui. J’ai d’ailleurs aimé la façon dont le marquis Harkas cherche à l’aider. De même, on continue à voir l’évolution de la relation Kiki-Mitsuhidé qui fait suite à la découverte du passé de la demoiselle. L’auteur est donc cohérente avec ce qu’elle a mis en place auparavant. Pareil avec les apparitions du frère aîné de Zen, et d’ailleurs la fin annonce quelque chose de très intéressant de ce côté-là.

Tome 12

Un très joli tome centré sur les changements qui s’opèrent au palais. La prise de pouvoir de Izana est très joliment présentée et permet de resserrer ses liens avec Zen. J’ai d’ailleurs été surprise de découvrir leur mère, je ne l’imaginais pas ainsi et je pensais aussi leur père vivant (si ça avait été dit, j’ai oublié…). J’ai trouvé une grande douceur dans ce tome, ce qui m’a vraiment plu. Le couronnement est aussi l’occasion de retrouver d’anciens personnages croisés au fil des tomes. Ainsi, j’ai aimé voir l’évolution de Raji et sa belle amitié avec Shirayuki. Celle-ci aussi continue de changer, elle gagne en assurance et s’affirme. La place qu’elle tient lors du couronnement en est la preuve, de même que la décision qu’elle prend ensuite. Je trouve son couple avec Zen de plus en plus solide et mature, il est aussi plein de tendresse et empli d’une grande compréhension de l’autre. Vraiment, j’adore cette série.

Tome 13

Encore un tome où l’histoire principale ne va pas jusqu’au bout… Je n’ai pas de chance avec mes lectures en ce moment ^^! Sinon, ce titre est toujours aussi excellent. L’histoire est une nouvelle fois bourrée d’émotions avec cette fois une séparation. Le thème est traité avec beaucoup de douceur et de délicatesse aussi bien pour la séparation Shirayuki-Zen que pour celle d’Obi avec les autres. On ressent beaucoup de mélancolie et ça donne envie de tout relire depuis le début pour revoir la petite troupe se former. Ce sont vraiment de beaux moments qui montrent à quel point ils ont évolué et combien ils peuvent compter les uns sur les autres maintenant. La séparation en elle-même est bien pensée. Elle est nécessaire pour que chacun évolue et c’est bien que l’auteur ait osé le faire. J’ai aimé les premiers pas de chacun : Zen parti en tournée d’inspection sur un bateau (la classe !) et Shirayuki dans son « université » de pharmaciens dans le grand nord. Maintenant, je me demande quand même comment ils vont gérer la distance parce que là on en est au tout tout début.

Tome 14

On ne change pas les bonnes mauvaises habitudes avec un tome qui se termine à nouveau par une histoire courte. Pour une fois, j’ai bien apprécié celle-ci, je l’ai trouvé simple, fraiche et elle m’a donné le sourire. L’histoire principale, elle, était moins intéressante. Presque l’intégralité du tome est consacrée aux recherches de Ryu et Shirayuki à Lilias et à leur installation là-bas avec Obi. C’est long, lent et pas très intéressant. Heureusement que j’aime beaucoup les personnages, l’ambiance qui se dégage de la série et que je sais que ce n’est qu’un épisode et qu’on passera ensuite à autre chose. D’ailleurs, j’ai été bien contente de voir ces longs chapitres s’alterner avec de petits moments où on voyait Zen & Co., et surtout de tous les retrouver ensemble à la fin du tome à l’occasion du bal qui est donné au Palais. C’est l’occasion pour eux de se revoir et en même temps de faire avancer les recherches de Shirayuki et Ryu qui stagnaient ce qui n’est pas plus mal.

Tome 15

Même si j’aime toujours autant la série, ses personnages, son ambiance et son univers, force m’est de constater que je me suis pas mal ennuyée dans ce nouveau tome. Tout tourne autour des recherches de Shirayuki sur l’olinmarys et les pierres. C’est lourd, y a plein de blablas et c’est répétitif. J’en ai un peu marre de cette histoire. J’avais espoir avec le bal mais à part le bref moment où Shirayuki et Zen sont avec le roi, puis seuls tous les deux, il n’y avait rien d’intéressant. Par la suite, après le retour de Shirayuki à Lilias, c’est intéressant de la voir faire des recherches mais ça n’apporte pas grand-chose à l’histoire dans son ensemble. Bref, j’espère en avoir bientôt terminé avec cette histoire de plantes…

Ma note : 15 / 20