Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Alice in Borderland de Haro Asô

Titre : Alice in Borderland

Auteur : Haro Asô

Editeur vf : Delcourt

Années de parution vf : 2013-2017

Nombre de tomes : 18 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Alice, Karube et Chôta. Trois potes. Trois rêveurs. Trois glandeurs. Trois garçons en décalage avec la société… qu’un feu d’artifice va projeter dans un Japon parallèle et contraindre à affronter des épreuves terrifiantes pour rester en vie ! Plus question de se laisser bercer par le confort, il va falloir agir vite, intelligemment et efficacement pour gagner le répit nécessaire pour commencer à percer l’univers dangereux et impitoyable de Borderland… Car à Borderland, la survie se gagne au jour le jour, au fil de jeux funestes !

Mes avis :

Tome 1

Après avoir entendu beaucoup de bien de ce titre à droite à gauche, j’ai voulu tester, même si a priori le survival n’est pas mon genre de prédilection. Et je dois avouer que la mise en place de l’histoire est assez bien fait et accrocheuse. On plonge rapidement dans l’univers dérangeant et violent dans lequel le trio d’amis doit désormais survivre après un mystérieux feu d’artifice. L’ensemble fait très shonen, à savoir, que pour le moment c’est assez bourrin et superficiel. Je ne suis pas non plus fan des dessins mêmes s’ils sont corrects. Je trouve juste le titre un peu fade et déjà vu pour le moment. Ça manque de profondeur et de noirceur par rapport à un bon seinen (genre que je préfère) et les personnages sont assez caricaturaux. Mais ce premier tome fait son job, il est accrocheur, prenant et donne envie de lire la suite.

Tome 2

J’ai largement préféré ce tome au précédent. Maintenant que nous sommes plongés dans l’univers de Borderland, on est très vite sous tension et cette urgence qui se ressent alors ne nous quitte pas. Le nouveau jeu est encore plus cruel que le précédent, normal, mais surtout il est l’occasion de rencontrer des personnages intéressants comme « Cheshire » qui semble en savoir long sur le jeu ou « le Lapin » qui délivre une vérité bien sentie à Alice. J’ai vraiment bien accroché à ce cache-cache dans un immeuble pendant qu’un tueur essayait de tous les liquider, c’était très prenant.

Tome 3

Après une phase d’acalmie où chacun était dans son coin à déprimer ou penser à sa petite personne, le jeu a repris de plus belle et s’est montré très cruel dans ce tome. Je ne pensais pas que le mangaka irait déjà jusque là. J’ai cru jusqu’au bout du jeu qu’il y aurait une autre alternative mais l’esprit de déduction d’Alice n’y a pas suffit. Du coup, d’un côté ça donne un tome qui prend aux tripes, de l’autre ça donne une histoire qui tombe trop dans le mélo et le pathos et j’ai du mal à savoir si j’aime ça. J’ai préféré le tome d’avant et sa tension liée à l’épreuve que celui-ci où c’était vraiment une question de survie. Par contre, petit à petit le passé de chacun se dévoile et on voit bien qu’ils étaient tous des inadaptés, c’est intéressant.

   

Tome 4

Avec ce tome, Alice s’allie au Lapin (Usagi) et découvre qu’il n’y a pas juste des individus isolés dans Borderland mais que certains se sont organisés en groupes. Celui sur lequel ils tombent a tout d’une secte et fait froid dans le dos mais son organisation est aussi assez rationnelle s’ils veulent s’en sortir. Cela donne ainsi un tome plutôt calme dans un sens, mais dans lequel naissent aussi de nouvelles tensions. En effet, certains sont prêts à tout pour prendre le pouvoir au sein du groupe de la Plage et Alice va rapidement le comprendre et s’en servir pour complexifier encore l’intrigue.

Tome 5

On tombe de plus en plus dans la surenchère avec ce tome. La plage est transformé en un vaste jeu de tuerie, les organisateurs ayant sûrement compris ce qui se tramait là-bas. J’ai vraiment eu du mal avec ce tome que j’ai trouvé encore plus cliché que les autres. Certes, c’est prenant de se demander qui va survivre et comment mais en même temps on commence à se douter que le héros ne va pas y passer alors ça casse un peu l’ambiance. De plus, les derniers personnages introduits sont de plus en plus caricaturaux, donc ridicules à mes yeux et les discours larmoyants et plein de bons sentiments m’ennuient.

Tome 6

L’histoire se répète de plus en plus au fur et à mesure que la tuerie se poursuit à la Plage. Honnêtement, je m’ennuie et la série me déçoit par son manque d’originalité. On tombe à fond dans le pathos avec le passé des personnages, aucun cliché ne nous est épargné. Et comme en plus, la résolution du jeu n’avance pas, ça plombe bien le rythme. Ça manque de la tension des débuts. Tout est trop prévisible et trop dans la surenchère…

Tome 7

Enfin la fin des tuerie à la place et le comble c’est que j’avais en partie découvert la solution… La série devient vraiment de plus en plus prévisible, c’est dommage. Pourtant j’aime bien le discours réaliste sur l’utopie. J’ai été touchée par le Chef de la Plage et Aguni mais vraiment on a perdu trop de temps sur cet arc qui a manqué de dynamisme et de percutant. C’est devenu trop larmoyant et ramollo. J’espère qu’avec la découverte qu’on a fait sur les administrateurs du jeu, ça va vite changer la donne.

Tome 8

Tome de transition après la grosse tuerie de la dernière fois. Chacun essaie d’avancer à sa façon. Le petit groupe des survivants a décidé de vivre ensemble et ça me plaît. J’aime moins Alice qui décide de nous faire une super crise d’adolescence pas du tout crédible… Heureusement, on nous annonce aussi qu’on entre dans la deuxième phase du jeu. Cette fois, ils n’affronteront plus les administrateurs mais leurs chefs, les rois et reine du jeu de carte. J’ai l’impression de tomber de plus en plus dans le ridicule et ce que certains ont pu trouver de profond à cette série m’échappe complètement… Mais au moins avec l’arrivée des rois et reine, le jeu repart sur les chapeaux de roues et semble s’annoncer sans temps mort ce qui pourrait être parfait pour la suite.

Tome 9

Malheureusement, je ne suis pas beaucoup plus convaincue pour le nouveau jeu dans lequel se lancent nos héros. Pourtant le nouveau cadre est intéressant avec les rois et reine qui occupent la ville et les joueurs qui sont obligés de choisir un jeu même si leur visa est loin d’expirer. Mais l’affrontement qui se dessine entre le groupe d’Alice et le Roi de trèfle ne me passionne pas. D’abord, il y a beaucoup trop de règles et de stratégies donc de blablas qui cassent le rythme. Ensuite, je ne trouve pas les personnages charismatiques et je n’ai toujours pas la tension que je ressentais au début. Je me lasse de plus en plus.

Tome 10

Ça devient vraiment agaçant ces tomes où l’histoire principale s’arrête en plein milieu, c’est au moins le 3 ou 4e de la série, je crois et là ça m’agace. Pour une fois, on avait retrouvé un bon rythme avec le groupe d’Alice qui avait décidé de ne plus se laisser mener par le bout du nez par celui du roi de trèfle. Même si je déplore qu’on soit encore sur ce jeu et que l’on traine, j’aime bien l’affrontement entre les deux finalement. Dans ce tome, ça parlote moins et ça agit plus, ça fait du bien. Dommage que ça s’arrête si vite…

Tome 11

La lutte contre le roi de trèfle prend fin de manière bien sanglante et cruelle. J’ai bien aimé le jeu contre lui même s’il était un peu trop longuet. J’ai plus de mal avec les réactions des personnages que je ne trouve pas crédibles. Alice nous fait encore sa crise d’adolescence, ça devient récurrent. Je n’arrive pas à m’attacher à eux. Seul l’univers me plaît en fait, je trouve le reste assez creux notamment toute cette pseudo morale sur l’entraide, l’amitié, la vie…

Tome 12

Nouveau tome de transition. Le rythme est assez mauvais entre Alice qui décide de se la couler douce et d’arrêter les jeux mais qui s’inquiète tout de même et le jeu du Valet de coeur où on ne connait personne. Ce dernier aurait pu être intéressant si on y avait connu des joueurs mais comme ce n’est pas le cas, ça perd en tension même si le jeu est très cruel et bien fichu.

Tome 13

On est toujours dans le ventre mou de l’histoire avec ce tome qui achève la partie contre le Valet de coeur de façon cruelle et sanglante encore une fois. J’ai bien aimé la bataille psychologique qu’engendrait cette épreuve. Puis nous repartons de plus belle avec l’un des personnages les plus fascinants et violents de cette 2e partie : le roi de pique. Grâce à lui, on retrouve Aguni que j’aimais bien déjà avant et le décor de la forêt est parfait pour leur affrontement. J’espère que ce sera primaire et brutal, sans trop de blablas mélodramatiques.

Tome 14

Ce tome a su relancer un peu mon intérêt pour la série avec la formation d’un nouveau trio assez intéressant. Je suis contente que les chapitres bonus qu’on avait à la fin de certains tomes aient enfin servi à quelque chose avec les deux nouveaux personnages qu’ils ont introduits et qui gagnent en importance ici. L’affrontement terrible face au Roi de pique est enfin terminé et aura laissé des traces. Ça s’approchait plus de ce que j’attendais d’un survival avec beaucoup de tension et des poussées d’adrénaline. Maintenant, nous nous engageons a priori dans la dernière phase vu qu’il ne reste plus qu’une « figure » à abattre.

Tome 15

Le petit retour en arrière proposé pour vivre quelques jours sous l’oeil de la caméra d’un des candidats était une bonne idée mais ça n’a pas mené l’histoire bien loin, sauf pour apercevoir un Alice toujours aussi paumé. On a perdu un bon tiers du volume pour ça, dommage. La suite avec l’affrontement de l’étudiant en médecine et du Roi de carreau est bien plus intéressante. J’aime les duels logiques et psychologiques comme celui-là même s’il y a parfois trop de blablas, au moins il y a de la vraie tension et on se demande comment notre cher étudiant va s’en sortir.

Tome 16

Dans ce tome, j’ai été vraiment contente de découvrir enfin un peu le passé des rois et reines actuels. J’ai aimé voir même brièvement leur rencontre et comment ils ont obtenu leur poste. Par contre, le chapitre précédent où l’un d’eux affronte Chishaya était super long et chiant, avec trop de blabla moralisateur, ça manquait clairement de punch. J’avais un peu peur que ce soit pareil avec la dernière partie quand j’ai vu Alice revenir sur le devant de la scène mais l’intervention de Niragi fait tout basculer et j’aime bien qu’il prenne les rênes ainsi.

Tome 17

Niragi les a bien réveillés comme je m’y attendais et même si c’est encore avec des morales à deux balles, je suis contente de voir Alice se reprendre et enfin écouter les autres et pas juste son petit moi égoïste. Je me dis que comme ça Nirage et Chishiya ont au moins su se rendre utiles pour une fois. Maintenant, on se dirige vers la phase finale et je trouve bien amusant (pour le clin d’oeil) que leur dernier adversaire soit la Reine de coeur et que les épreuves rappellent celles-ci d’Alice au pays des merveilles ^^ En plus, elle distille tellement son venin que ça perturbe complètement Alice. Elle propose aussi une vision bien cruelle de l’évolution de la société. Mais surtout, elle interroge sur la suite du jeu et leur devenir, et j’espère bien qu’on n’aura pas une réponse bâclée dans le dernier tome.

Tome 18

Pour ce dernier tome, la Reine de coeur est vraiment un adversaire à la hauteur. Elle manipule tout le monde avec une telle facilité que c’en est bluffant parfois. J’aurais presque aimé que l’histoire de la psychiatre soit vrai même si ça faisait très Sucker Punch ^^ Parce que la fin choisie par l’auteur quoique originale et bien pensée et était très mélo à mon goût. D’ailleurs le derniers chapitres avec tous ces gens qu’on interviewe dégouline de bons sentiments, beurk.

Dans l’ensemble, j’ai aimé le concept de la série. J’ai trouvé l’ensemble cohérent et bien pensé. Mais il y avait aussi pas mal de longueurs, trop de mélo, trop de blablas parfois et surtout un côté moralisateur un peu surfait qui n’avait pas sa place ici. J’aurais aimé quelque chose de plus punchy, plus nerveux et qui aille plus à l’essentiel.

Ma note : 13,5 / 20

 

Publicités

2 commentaires sur “Alice in Borderland de Haro Asô

  1. Moi qui pensait que tu ne lisais vraiment aucun survival game.
    Il est côté. Lince le lit aussi, mais je n’ai pas encore commencé.
    Moi je te conseille dans les sympa et originaux : sky high survival (en cours de parution) et dédale (en 2 tomes)
    Il faudra que je finisse Dilemma aussi, il me reste les tomes 7 & 8.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s