Livres - Romance / Romance historique

Les hommes du duc de Sabrina Jeffries

Titre : Les hommes du duc

Auteur : Sabrina Jeffries

Editeur vf : J’ai lu (Aventures & Passions)

Année de parution vf : 2017

Nombre de tomes : 3 (en cours)

Résumé du tome 1 : Fille bâtarde d’un comte, Lisette Bonnaud prête assistance à son demi-frère qui tient une agence d’investigations à Londres. Or, celui-ci refuse catégoriquement de la laisser participer aux enquêtes de terrain. Frustrée, la jeune femme trouve enfin une occasion en or quand, en l’absence de Dom, se présente le duc de Lyons, à la recherche de son frère disparu. Lisette promet de l’aider, à condition de l’accompagner en France où mène un semblant de piste. Se faisant passer pour mari et femme, ils plongent dans une aventure pleine de dangers, dont le pire est peut-être cette attirance brûlante qui les pousse à commettre toutes les folies.

Mes avis :

Tome 1 : Oublions le passé

A la lecture du résumé, j’avais peur de ne pas aimer cette nouvelle aventure de Sabrina Jeffries mais ayant beaucoup aimé ses précédentes séries La fraternité royale et Les Hussards de Halstead Hall, je lui ai laissé sa chance et j’ai eu raison. Ce n’est pas le coup de coeur non plus mais j’ai passé un très bon moment avec les aventures hautes en couleur de Max et Lisette.

Dans cette nouvelle série, Sabrina Jeffries s’intéresse à la fratrie des Bonnaud-Manton, les premiers étant les enfants illégitimes et les seconds les légitimes. Suite à une querelle au moment de la succession, le frère aîné et héritier les a tous chassés. Des années plus tard, on retrouve Dom (un Manton) qui a monté une agence de détective. Il travaille avec sa soeur Lisette tandis que leur frère Tristan est resté à Paris. Mais suite à l’irruption du Duc de Lyons, leur vie va se retrouver bouleversée et Lisette va enfin pouvoir partir à l’aventure comme elle en rêvait.

Lisette est exactement le genre de personnage que j’aime dans ce genre de série. Elle n’a pas eu une vie facile à cause des choix de ses parents mais elle a quand même avancé dans la vie. Elle a trouvé ce qui la passionnait et fait tout pour y parvenir. Elle rêve de voyager mais aussi de se rendre utile et d’aider les autres. C’est une femme qui a la tête sur les épaules. Elle a de la répartie et ne se laisse pas marcher sur les pieds.

Son désir d’aventure va se réaliser quand elle va rencontrer Max, le duc de Lyons. Celui-ci a perdu son père qui était devenu fou mais aussi son grand frère qui avait été enlevé quand il était petit. Mais Tristan, le frère de Lisette, dit l’avoir retrouvé alors il n’en faut pas plus à cet homme terriblement seul pour partir à sa recherche avec l’aide de Lisette. Leur duo est détonnant. Ils sont tous les deux bien plus que ce que leur statut annonce. Ensemble, ils se sortent de bien des situations. Ils sont drôles et pétillants tout en conservant leurs fêlures et leurs blessures. J’aime ce mélange de légèreté et de noirceur. La romance qui se noue entre eux est naturelle et équilibrée, chacun apportant à l’autre ce qui lui manque. Contrairement à parfois, l’amour ne les transforme pas radicalement pour en faire des personnages niais. Ils restent fidèles à eux-mêmes mais parviennent à guérir de ce qui les hantait.

En plus de cette belle romance, l’autre point fort du roman est clairement l’aventure que vivent les deux héros en partant à la recherche de leurs frères. Leurs péripéties sont bien menées et vite prenante, que ce soit leur rencontre, leur voyage jusqu’à la côté, leur traversée en bateau, leur voyage jusqu’à Paris ou leur retour en Angleterre et le dénouement inattendu qui les y attendait. J’ai beaucoup aimé cet aspect de l’histoire, c’est peut-être même ce que j’ai préféré et que j’espère retrouver dans les prochains tomes, qui je pense seront consacrés aux frères de Lisette et à Victor. Petit bonus, l’auteur nous parle aussi d’anciens personnages, comme Jackson Pinter le mari de Célia.

Ma note : 16 / 20

Tome 3 : Les secrets de Lady Zoé

Me voilà encore à lire une série dans le désordre faute à une erreur de résumé de J’ai Lu. En effet, ils avaient le résumé de ce tome sur la 4e de couverture du tome 2, du coup forcément vu que le héros était le dernier membre de la fratrie Bonnaud, je n’ai pas pu résister à inverser l’ordre.

Commençons par le point qui fâche, j’ai trouvé la romance un peu trop rapide, simple et donc fade. J’ai eu l’impression de voir les deux héros tomber très vite dans les bras l’un de l’autre et j’ai trouvé que ça ramollissait tout le piquant que l’auteure avait voulu instiller dans leur relation. C’est dommage parce que Tristan est quelqu’un d’assez complexe. Il a un passé chaotique et n’est pas du tout tel qu’on se le représente. Ce n’est pas le tombeur de ses dames mais plutôt un acharné du boulot et un vrai protecteur. Zoé, elle, est aussi amusante que je l’attendais. Elle a de la répartie et ne se laisse pas faire mais elle devient aussi une vraie guimauve dès que ses sentiments sont connus du lecteur.

Heureusement, et c’est le point très positif de l’histoire, il y a l’enquête qu’elle commande aux Hommes du duc qui relève l’intérêt de ce tome. J’ai aimé voir Tristan enquêter sur la naissance de Zoé. J’ai aimé que cela permette de revenir sur le peuple Tsigane et j’ai aimé voir un lien s’établir entre le passé de Zoé et celui de Tristan indirectement. L’enquête était assez bien rythmée. Les révélations ne sont pas abracadabrantesques mais restent plaisantes à découvrir. Je regrette juste qu’on ne voit pas un peu plus Dominick mais je pense que le tome 4 lui sera consacré à lui et à son ancienne fiancée qu’on a croisée un instant et qui semble assez charismatique, elle aussi.

La conclusion de l’histoire est bien trouvée et on est enfin débarrassée d’un personnage qui ne va pas nous manquer. La morale sur la naissance de Zoé m’a également plu même si j’accorde que ça fait très « Happy end » à l’américaine ^^

Ma note : 15 / 20

Tome 2 : Quand la passion l’emporte

J’ai bien fait de lire le tome 3 avant celui-ci malgré le léger spoil qu’il contenait parce qu’ici l’histoire est quand même bien moins bonne. En fait, j’aime les titres de Sabrina Jeffries non seulement pour leurs romances mais aussi et surtout pour l’aventure qui pimente le tout. Or ici, cette aventure est bien chiche. On se concentre plutôt sur la romance et comme à chaque fois où c’est sur un couple qui existe déjà depuis un moment et qui a juste été séparé, j’ai trouvé ça fade.

Pourtant séparément, j’aime bien Victor et Isabella mais ensemble ils sont d’un niais. En plus, je les ai trouvé particulièrement agaçants au début quand ils ne se faisaient pas confiance et qu’en même temps ils ne s’écoutaient pas l’un l’autre. Heureusement qu’ils ont fini par mettre cartes sur table assez rapidement parce que ça m’aurait vite fait lâcher l’histoire.

Il faut dire que l’enquête pour laquelle Victor part à Edimbourg est vite écoutée. De plus, le passé de chacun est aussi vite révélé. Il ne reste donc plus grand mystère à se mettre sous la dent pour la suite. Suite qui en faisant intervenir comme élément perturbateur ceux qui l’avaient déjà été par le passé n’est pas des plus passionnante. Je me suis donc un peu ennuyée à les suivre malgré toute la bonne volonté de l’auteur. J’ai même trouvé les scènes romantiques fade et mal mise en scène, c’est dire. Quel dommage. J’espère que le prochain tome consacré à Dominick (?) sera meilleur vu que là aussi c’est une romance réchauffée a priori.

Ma note : 13 / 20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s