Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Les temps retrouvés de Kei Fujii et Cocoro Hirai

Titre : Les temps retrouvés

Auteurs : Kei Fujii (histoire) et Cocoro Hirai (dessins)

Éditeur vf : Ki-Oon (Latitudes)

Année de parution vf : 2019-2020

Nombre de tomes vf : 2 (série terminée)

Histoire : Ippei, voit la vie en rose depuis qu’il a croisé la route de Kotoko, la nouvelle recrue du club de musique de la maison de retraite. Il a l’impression de retrouver une seconde jeunesse mais il lui faut maintenant réapprendre à séduire et se libérer du poids des conventions sociales.

Mon avis :

Tome 1

Kei Fujii et Cocoro Hirai sont un duo d’auteurs que j’ai découvert l’an passé grâce au oneshot Sous un ciel nouveau dont Ki-Oon avait fait la publicité dans son magazine. Ce sont des mangaka qui se sont rencontrés sur le tard et qui ont monté des projets un peu en indépendants. Du coup, je suis encore plus heureuse de découvrir leur nouvelle histoire : Les temps retrouvés qu’ils ont écrit exprès pour le marché français.

Dans Les temps retrouvés, chose rare, nous avons l’histoire d’une romance entre deux personnes âgées. Il n’en fallait pas plus pour m’accrocher. J’étais curieuse de voir comment les auteurs allaient traiter cela dans un seinen tout en couleur qui plus est.

Dès les premières pages, j’ai senti que ça allait être une réussite pour moi. Je suis archi fan de la couverture avec ses teintes automnales et sa composition mettant en parallèle les deux héros. L’intérieur est tout aussi beau avec une colorisation très douce qui tout autant actrice de l’histoire que les dessins ou le scénario. Elle apporte une ambiance calme et mélancolique qui correspond parfaitement au propos, le souligne et l’accompagne.

Kei Fujii nous raconte l’histoire de deux veufs septuagénaires qui se rencontrent par le biais d’une association. On les voit peu à peu se rapprocher, faire des sorties ensemble, nouer des liens et se confier. C’est une relation qui se bâtit tranquillement, sans bruit, avec beaucoup de douceur et d’empathie. Ils sont tous les deux seuls, ont tous les deux des enfants grands et vivants leur vie, mais surtout ont tous les deux perdus leur conjoint. On sent vraiment une énergie positive se dégageant de leur duo et j’ai beaucoup aimé cela. C’est touchant de retrouver dans leur histoire les codes de certaines romances adolescentes avec les rendez-vous dans le train, la visite des lieux qu’on chérit, etc. C’est du pur tranche de vie. Pour autant, l’histoire n’a rien de plat, les auteurs ajoute au fur et à mesure de petits drames pour faire rebondir l’histoire, que ce soit la précipitation du héros qui fait peur à son amie, ou l’annonce faite aux enfants qui poussent ceux-ci à réagir comme des crétins, faisant passer leurs parents pour des sales gosses. On croit rêver !

En tout cas, en un clin d’oeil les mangakas nous ont rendu ce couple et leur histoire extrêmement attachants. Je suis fan de la tranquillité d’Ippei, cet ancien conducteur de train très simple, ainsi que de la douceur fragile de Kotoko, ancienne enseignante. Leur duo fonctionne à merveille. Les auteurs les ont en plus entourés de personnages savoureux, que ce soit les amis d’Ippei ou leur famille respective. Tout est bon pour nous amuser, mais également pour créer un espèce de petit cocon dans lequel évolue l’histoire. Et moi, elle m’a touchée en plein coeur !

Du côté des dessins, comme je le disais plus haut, ils s’accordent à merveille à l’histoire. Ils sont très doux et la colorisation est superbe. Ça apporte une petite touche poétique et mélancolique à l’histoire. Je suis particulièrement fan du soin apporté aux expressions des traits du visage de nos héros vieillissants. Les décors sont aussi enchanteurs, témoins d’un Japon assez traditionnel, qui me séduit.

En conclusion, le début de cette duologie créée exprès pour le marché français est une vraie réussite pour moi. J’ai été complètement happée par la douce romance qui se noue entre nos septuagénaires. Les dessins sont une petite merveille et c’est un plaisir de lire un titre tout en couleur. Les auteurs nous font vibrer avec cette histoire toute simple et il me tarde de lire le dernier opus pour voir comment ils vont se débarrasser de leurs enfants lol

Tome 2

Presque un an après on se retrouve avec la suite et fin de ce diptyque atypique chez nous, puisque mettant en scène une romance entre deux personnes âgées. J’avais d’emblée été très touchée par leur histoire et la sensibilité des auteurs, ce qu’ils ont su confirmer dans cet ultime volume.

Pourtant, l’histoire est plus sombre ici. Passée les moments lumineux de cette rencontre, place à la réalité qui les rattrape et les frappe de plein fouet d’abord sous le visage de leurs enfants puis sous celui de la maladie. On ne peut donc pas dire que ce soit une lecture très gaie au début. J’ai vraiment été plombée par cette ambiance. J’ai trouvé très réaliste du point de vue japonais l’intervention dirigiste des enfants, mais j’étais aussi tellement énervée contre eux et l’acceptation passive de leurs parents que ça a un peu plombée ma lecture… Ça prouve en même temps le talent des auteurs pour mettre en scène cette romance contrariée si typiquement japonaise où la réputation coûte plus que tout et peut conduire certains à faire n’importe quoi, ainsi que le caractère assez passif des aînés qui passé un certain âge n’osent pas déranger leur famille et accepte tout, allant parfois très loin. Les mangakas n’hésitent donc pas à remettre en question certaines valeurs pourtant très ancrées dans la société japonaise.

L’autre élément bien plombant fut l’arrivée de la maladie. Elle frappa brusquement mais ne nous lâcha plus ensuite. C’est normal de la croiser avec des personnages aussi âgés et ici, c’est tout sauf racoleur et cela sert vraiment l’intrigue, mais ce n’est clairement pas un sujet qui me passionne. Alors si d’un point de vue analytique, j’ai trouvé le traitement de ce thème bien fait car mis en scène avec réalisme et sobriété, ainsi que beaucoup de positivité, on parle surtout de lutter contre la maladie, à titre plus personnel, ça a été loin de me passionner.

Non, ce qui m’a plu dans ce tome, c’est la dernière partie. Celle où l’on voit les héros se battre enfin pour leurs sentiments et leur relation. Les voir oser braver les codes de leur société m’a filer des frissons. Et c’est en donnant un bon coup dans la fourmilière qu’ils réussissent à faire avancer les choses, à changer leurs enfants de point de vue et à être heureux. Il en fallait du courage pour cela et c’était très beau à voir. Un vrai choix de vie engagé pour le Japon de nos jours.

Les temps retrouvés fut donc une lecture forte, sur un thème que je n’avais jamais lu dans un manga, avec des personnages très beaux et extrêmement touchants, dans une histoire bien construite et menée, qui fait très réaliste et qui ose aborder des sujets peut-être délicats au Japon à l’heure actuelle. Je l’ai trouvé lumineux !

Ma note : 15 / 20

11 commentaires sur “Les temps retrouvés de Kei Fujii et Cocoro Hirai

      1. Évidemment, sinon on ne serait pas mariés 😎
        Plus sérieusement, elle avait déjà lu le manga de nouvelles des mêmes mangaka, et allé avait beaucoup aimé aussi.
        Perso, j’ai pas encore essayé, mais ça a l’air très qualitatif, comme souvent dans la collection Latitudes 😍

        Aimé par 2 personnes

      2. J’avais aussi bien aimé l’autre titre de ce duo effectivement. C’est du tranche de vie assez simple mais où les émotions sont toujours justes, alors ça me parle et je pense qu’à elle aussi 😉
        (Non, je ne tomberai pas dans le piège de dire que tu as bon goût toi aussi xD)

        Aimé par 1 personne

  1. Comme toi, je suis fan de la couverture, ce qui est déjà un bon point 🙂
    Je ne pense pas avoir déjà lu un manga mettant en scène des personnages d’un certain âge et encore moins dans le cadre d’une histoire d’amour… Le tout a l’air vraiment touchant, merci pour cette belle découverte.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s