Livres - Romance

N’oublie pas les chocolats de Tamara Balliana

Titre : N’oublie pas les chocolats

Auteur : Tamara Balliana

Editeur vf : Hugo Poche (New Romance)

Année de parution vf : 2020

Nombre de pages : 362

Histoire : Elle n’a jamais cru au Père Noël.
Il n’a jamais cessé de l’attendre.
Devi n’aime pas Noël. Chaque année, elle a hâte que cette période se termine, que les gens autour d’elle cessent de se comporter comme des elfes surexcités et redeviennent des adultes. Alors, quand elle perd son emploi quelques semaines avant le réveillon, c’est sans joie aucune qu’elle postule… au magasin de jouets de son village d’Alsace. Sur les conseils de Louise, sa meilleure amie et précieuse alliée au quotidien, elle apporte ses chocolats faits maison lors de son premier jour. Tout le monde aime les chocolats, non ?
Gabriel adore les fêtes de fin d’année. Il fait partie de ceux qui, dès fin novembre, décorent leur maison, enfilent des pulls kitsch, boivent du vin chaud au marché de Noël et dévorent les chocolats ! Son travail de directeur d’un magasin de jouets lui permet de laisser libre cours à sa créativité. Son défi cette année : transformer la nouvelle recrue et son âme de Grinch en lutin du Père Noël.

Mon avis :

Un peu dans le même genre que Je te ferai aimer Noël de Caro M. Leene dont je parlais la semaine dernière, N’oublie pas les chocolats est dans cette lignée de romances de Noël mettant en scène des personnages n’aimant pas cette fête. Je misais vraiment là-dessus pour avoir une histoire pleine de piquant et de piment, et à nouveau le résultat fut un peu mitigé mais pour des raisons différentes cette fois.

Tamara Balliana est une autrice assez prolifique qui est reconnue aussi bien dans le milieu autoédité que chez les éditeurs. N’oublie pas les chocolats est la seule romance de Noël que je lui connais, elle semble donc s’essayer au genre ici.

Comme pour chacune des romances de ce genre, l’histoire démarre sympathiquement avec cette fois une héroïne peu attachante dans un premier temps, qui perd son boulot d’agent immobilier auquel elle n’était pas très attachée. Grâce à une amie, elle se retrouve embauchée dans le plus grand magasin de jouets de sa ville à la veille du rush de décembre, le hic, c’est qu’elle n’aime pas du tout Noël !

A nouveau, je pensais trouver les ingrédients d’une romance piquante, une romance au travail cette fois, style que je ne lis pas habituellement, où le boss de Devi cherche à lui faire apprécier cette fête que lui adore. Mais à nouveau, l’ensemble a manqué de piquant pour moi et j’ai souvent trouvé ça un brin trop lisse et manquant de répondant des deux côtés.

Contrairement à ce qui est écrit dans le résumé, Devi est loin d’être la Grinch annoncée. Ce n’est pas qu’elle n’aime pas Noël, c’est qu’elle ne connait pas vraiment cette fête. Du coup, ça n’a pas la hargne que j’attendais et beaucoup d’éléments où je pensais trouver un potentiel de tension intéressant passèrent crème au contraire. J’attendais notamment des échanges cinglant entre Devi et Gabriel mais tout est bien trop mielleux entre eux, ce dernier tombant directement sous son charme. Alors au lieu de la romance piquante que j’attendais, j’ai eu une histoire toute douce, non dépourvue d’intérêt mais pas telle que je le souhaitais.

C’était donc mignon d’assister aux efforts de Gabriel pour tenter de faire découvrir la magie de Noël à Devi. En faisant cela, ils ont appris à se connaitre et à s’apprivoiser pour former un très joli couple, différent mais complémentaire. Gabriel fut peut-être un peu trop lisse pour moi, mais j’ai aimé son attachement à sa famille et sa passion pour son métier. Devi, elle, a un peu plus de relief. J’ai adoré sa passion envahissante pour les chocolats ainsi que ses insécurités dues à ses parents et son côté « je vivote, je me cherche ». Sa relation très fusionnelle avec sa meilleure amie m’a aussi beaucoup plu. Elle faisait plus réelle que Gabriel, l’homme parfait. Au passage, quand il déconne à la fin, ça sort de nulle part et ce n’est pas du tout crédible…

Leur histoire se déroule donc gentiment, sans réelle surprise, avec de jolis petits moments romantiques tout doux et d’autres un peu plus sensuels mais sans être tout feu tout flamme non plus. Ce n’est pas explosif, c’est plutôt tendre et mignon. Les fans d’histoires de ce genre seront ravie, celles, comme moi, qui aiment quand c’est plus électrique, passeront leur chemin.

A nouveau, cette romance de Noël ne m’a pas convaincue, trop douce et lisse à mon goût. Je commence à me dire que le genre n’est peut-être pas fait pour moi et que ce que je recherche, à savoir de l’humour, de la répartie cinglante et une relation électrisante, n’est peut-être que dans très peu de titres de ce sous-genre. Dommage pour moi mais je repartirai en chasse l’an prochain, qui sait !

14 commentaires sur “N’oublie pas les chocolats de Tamara Balliana

  1. Je suis en train de lire un Tamara Balliana justement, « Un soupçon d’imprévu » tu vois lequel s’est ? Il est plutôt sympathique, dans la même lignée que les tomes précédents qui se déroulent également dans le même village du Sud de la France.
    Par contre celui-ci me semble un peu convenu … :/

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne connaissais pas alors je suis allée voir. Je dois dire que le sujet ne me parle pas du tout, ne voulant pas d’enfant pour ma part… Alors entre ça et le fait que tu dises que c’est convenu, je vais éviter xD
      Mais merci de m’en avoir parlé 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Le manque de piquant, c’est exactement la raison pour laquelle les romances de Noël ne me tentent pas. J’ai l’impression qu’avec ce genre, on est vraiment plus dans l’idée de romance mignonne comme cela semble être le cas ici. Heureusement que des autrices comme Juliette Bonte arrivent néanmoins à conjuguer Noël et piquant 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Je peux comprendre que tu trouves l’histoire gentillette.^^ On a effectivement eu le droit à un tandem plus piquant, mais leurs échanges au début et leur relation qui évolue gentiment m’a plu. J’espère que la prochaine lecture hivernale te plaira davantage. (Comme le dit Audrey, vivement le prochain Bonte ! ❤ )

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s