Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

To Your Eternity de Yoshitoki Oima

Titre : To Your Eternity

Auteur : Yoshitoki Oima

Editeur vf : Pika (shônen)

Année de parution vf : 2017

Nombre de tomes vf : 3 (en cours)

Résumé du tome 1 : “C’est à l’épreuve de la réalité que je saurai ce que je suis… Voilà pourquoi mon voyage commence.”
Un être immortel a été envoyé sur Terre. Il rencontre d’abord un loup puis un jeune garçon vivant seul au milieu d’un paysage enneigé. Ainsi commence le voyage de l’Immortel, un voyage fait d’expériences et de rencontres dans un monde implacable…

Mes avis :

Tome 1

Nouveau titre de la collection shônen de Pika, To Your Eternity raconte le voyage sur Terre d’un immortel qui peut charger de forme après une rencontre importante. Ainsi depuis les longues années qu’il est sur Terre, il est passé de l’état de pierre, à celui de mousse, puis de loup et enfin d’humain, mais sans pour autant en acquérir la sensibilité et les connaissances. Il reste quelqu’un de mutique et de vierge qui va évoluer au fil de ses rencontres.

Au début, j’ai été un peu perturbée par l’univers de To Your Eternity. Le premier chapitre est assez dur à suivre. Il n’y a pas beaucoup de paroles. En effet, nous sommes dans le Grand Nord avec un jeune garçon que toute sa famille a abandonné et qui essaie tout de même de survivre. On est plongé dans un univers dur, âpre et profondément triste malgré toute la gaieté dont essaie de faire preuve l’enfant. Ça plombe bien le moral et la fin tragique n’arrange rien.

Les chapitres suivant changent du tout au tout et l’histoire démarre vraiment à ce moment-là. On voit l’Immortel prendre la forme de l’enfant et partir pour essayer de réaliser le rêve de celui-ci. On apprend qu’il a beau mourir, il revient toujours à la vie et chaque fois plus rapidement. Mais surtout, on fait la rencontre de deux peuples : les Yanome et les Ninanna dont la culture très folklorique fait voyager. On retrouve un petit air de Nausicaa dans leurs croyances et leur façon de vivre qui m’a plu. Et puis, on découvre la vive et attachante, March, petite fille destinée malheureusement à être sacrifiée pour apaiser le Dieu de son peuple. Elle va par hasard faire la rencontre de l’Immortel qui va vite s’attacher à elle et s’interposer pendant le sacrifice.

Dans ce premier tome de To Your Eternity, nous découvrons un univers riche et mystérieux qui n’est pas sans rappeler celui de Nausicaa de Miyazaki. Nous ne sommes par contre qu’au début des aventures de March et de l’Immortel mais cela donne déjà envie.

Tome 2

La suite du voyage d’Im est tout aussi surprenante dans ce deuxième tome. Nous découvrons à quoi ressemble un peu le village de Yanome et ses habitants mais leurs intentions sont toujours aussi obscures. On comprend juste qu’eux aussi s’intéressent à Im à cause de ses pouvoirs et de ce qu’il pourrait représenter. On découvre également que l’ours qui a été abattu n’est pas le fameux dieu Oniguma, mais dans ce monde au folklore animiste j’en viens à me demander si ce dieu existe véritablement où si certains peuples n’usent pas de croyances primitives des autres à leur profit.

D’ailleurs en parlant de croyances, Im est toujours aussi mystérieux même si l’auteur a choisi d’accélérer son évolution à la suite de la tragédie de ce tome. Im apprend ainsi à parler et à se comporter en humain à vitesse grand V et j’attends un peu d’en voir les conséquences dans le prochain tome. De même, je trouve qu’il prend de plus en plus conscience de ses pouvoirs et parvient à mieux les exploiter mais on ne voit pas encore bien pour quelle finalité. Le personnage mystérieux qu’il rencontre à la toute fin du tome pourrait avoir quelques réponses s’il ne disparaissait pas aussi vite.

To Your Eternity parvient à garder tout son charme dans ce deuxième tome. L’histoire avec March et le peuple de Yanome avance mais ce n’est au plus qu’une pierre sur la longue route d’Im. La grande histoire reste encore à écrire et je me demande vraiment dans quelle direction on va. En attendant, j’adore l’ambiance folklorique, mythologique, animiste et philosophique de cette histoire qui ne ménage pas ses lecteurs. Vivement la suite.

Tome 3

Ce nouveau tome démarre tout doucement par la rencontre d’un nouveau personnage au destin tragique une fois de plus. J’avais peur de m’ennuyer un peu, puis petit à petit, je me suis laissé prendre au jeu et j’ai fini par beaucoup aimer.

J’ai trouvé le petit nouveau Googoo très sympathique. Il a un coeur énorme. Il sait qu’on le traite mal mais ça ne l’empêche pas de rester foncièrement gentil, après il va aussi apprendre à ne pas se laisser marcher sur les pieds pour autant. Et surtout, j’aime beaucoup la relation qu’il développe au fil des pages avec Im. C’est amusant de le vir jouer les grands frères et lui apprendre comment se comporter et voir ce dernier chercher son aide aussi. Leur relation me semble assez équilibrée, chacun apportant quelque chose à l’autre. J’aime beaucoup.

Pour autant, l’auteur n’oublie pas le côté fantastique de son histoire. Elle ne s’attarde pas juste sur les blessures de Googoo et les apprentissages d’Im, elle continue à développer son univers. Une menace encore bien mystérieuse pèse sur Im et semble le connaitre mieux que lui même. La voix off confère une atmosphère toute particulière à ces moments où le fantastique revient d’un coup dans l’histoire. J’aime beaucoup.

J’ai donc à nouveau passé un vrai bon moment d’évasion avec To Your Eternity. J’apprécie de plus en plus les personnages et l’univers continue à m’intriguer. J’en redemande.

Ma note : 16 / 20

Publicités

Un commentaire sur “To Your Eternity de Yoshitoki Oima

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s