Short love stories de Karuho Shiina

Titre : Short Love Stories

Auteur : Karuho Shiina

Editeur vf : Kana (shojo)

Année de parution vf : 2017

Nombre de tome vf : Oneshot

Résumé : Ce titre n’est pas une série a proprement parler mais une collection regroupant des histoires courtes, regroupées par auteur.
Ainsi, le tome 1 est composé d’histoires courtes de IO Sakisaka (blue spring ride) , le tome 2 par Karuho Shiina (sawako), le tome 3 par Aruko (Mon histoire) etc.

Note : Kana a prévu d’autres oneshots dans cette collection « Short Love Stories » qui seront des recueils d’autres mangakas. Mon avis sur le premier recueil d’Io Sakisaka ici.

Mon avis : 

Tout comme avec le tome consacré à des oeuvres de jeunesse d’Io Sakisaka, celui-ci s’attelle à celles de Karuho Shiina, la mangaka de Sawako. Si on retrouve la tendresse et la bienveillance propre à l’auteur, forcément le dessin n’est pas encore du niveau de son dernier titre en date et est encore très impersonnel, marqué par l’influence de l’éditeur chez qui elle publie. Les histoires sont toutes assez classiques mais mignonnes et pleines de bons sentiments et d’enseignements. Karuho Shiina propose ici une vision de l’amour sincère, honnête et dépassant la barrière des préjugés comme le fera plus tard dans ses séries au long court.

En devenir : Dans ce premier oneshot qui est sûrement une oeuvre de jeunesse, Karuho Shiina explore l’immaturité des sentiments amoureux des adolescents à travers un petit couple charmant qui vient de se former. Malentendu et quiproquos sont l’occasion de situations cocasses et même si c’est très classique, cette histoire donne le sourire et amuse avec beaucoup de bienveillance.

La fleur et The Thief : Issue du même recueil, paru en 2003 en Japon, qui regroupait des titres de jeunesse, cette histoire est à nouveau toute mignonne. Cette fois, nous suivons une adolescente qui place l’amitié avant tout au point de mentir et de se sacrifier pour sa meilleure amie. Mais elle se rend compte qu’à force cela peut se retourner contre elle. Cette nouvelle est juste adorable. J’ai beaucoup aimé le fait qu’elle prenne pied dans le passé de l’héroïne et qu’Ôki ait tant les pieds sur terre.

Juliette est amoureuse : Dernière histoire du recueil de 2003, dans laquelle l’auteur revisite l’histoire de Roméo et Juliette en donnant leur nom à deux jeunes japonais dont les parents tiennent des épiceries rivales. Leur romance est drôle et touchante. Elle est faite de toute la maladresse que peuvent avoir des enfants puis des adolescents. Je l’ai trouvée très attendrissante.

Comment sera demain ? : Issue d’un recueil encore plus ancien (paru en 2002 en Japon), cette nouvelle est peut-être celle que j’ai le moins aimée ici. Tous les non-dits entre les personnages m’ont un peu agacée, je n’ai pas trouvé ça très subtil mais plutôt lourd et répétitif. Pourtant d’habitude j’aime bien les histoires d’amour à sens unique et encore plus quand c’est avec des amis d’enfance comme ici mais ça a manqué de gaieté et d’enthousiasme malgré une fin toute en douceur qui relève un peu le niveau.

Le champ de pissenlits : Cette dernière histoire, issue du même recueil que la précédente, est emplie de mélancolie. Elle parle joliment de la mort et du deuil. La romance par contre est superflue pour moi et n’a pas vraiment sa place. J’aurais préféré qu’on s’en tienne au sujet principal et à l’ambiance fantastique assez réussie par ailleurs.

Ma note : 14 / 20

Auteure à retrouver avec Sawako

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s