Bilans livresques

Bilan de mes lectures en Juillet

bilan-livresque-decembre-2013-10765194

Les vacances sont enfin là et ça se sent. Sans l’avoir vraiment voulu, je me suis fait un mois très axé détente avec plein de titres de romances et de bit-lit. J’en ai aussi profité pour avancer mes lectures et mangas et faire plusieurs découvertes dont quelques séries entières dont j’entendais parler depuis un moment. Et je ne sais pas vous, mais je sens que le mois d’août va prendre le même chemin avec peut-être la réintroduction d’un peu de fantasy ^^ Et vous, le mois de juillet a-t-il rimé avec légèreté ? (Cliquez sur les images pour lire ou relire mes avis).

Lire la suite « Bilan de mes lectures en Juillet »

Livres - Romance / Romance historique

Les deux ducs de Wyndham de Julia Quinn

 

Titre : Les deux ducs de Wyndham

Auteur : Julia Quinn

Editeur vf : J’ai Lu (Aventures & Passions)

Année de parution vf : 2017

Nombre de tomes : 2 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Depuis cinq ans, Grace Eversleigh est demoiselle de compagnie auprès de la tyrannique duchesse de Wyndham. Le jour où leur voiture est attaquée par un brigand, la douairière, sidérée, constate la ressemblance extraordinaire de celui-ci avec son fils préféré, mort trente ans plus tôt. Une seule explication possible : ce Jack Audley est son petit-fils. Dès lors elle n’a qu’une idée en tête : lui rendre sa position, au détriment de Thomas, l’actuel duc. Outrée, Grace prend fait et cause pour ce dernier. Comment faire confiance à cette canaille de Jack, ce Robin des Bois qui ne prend rien au sérieux et se moque bien du duché ? Et qui de surcroît lui vole des baisers qu’elle a de plus en plus de mal à lui refuser…

Mes avis :

Tome 1 : Le brigand

Nouvelle série de Julia Quinn, une de mes auteure chouchou à qui on doit la saga des Bridgerton, il me fallait lire cette nouvelle romance. Si j’ai retrouvé avec plaisir son ton plein d’humour et sa manie des situations drôles et tendres à la fois, j’ai trouvé qu’il manquait un petit quelque chose au titre.

Lire la suite « Les deux ducs de Wyndham de Julia Quinn »

Livres - Romance / Romance historique

Les ducs préfèrent les blondes de Loretta Chase

Titre : Les ducs préfèrent les blondes

Auteur : Loretta Chase

Editeur vf : J’ai Lu (Aventures & Passions)

Année de parution vf : 2017

Résumé : Lassée des prétendants qui ne voient en elle qu’un ravissant visage, lady Clara Fairfax évite la haute société pour s’investir dans les bonnes œuvres. Afin d’aider une jeune fille en difficulté, elle contacte Oliver Radford, un avocat aussi brillant que misogyne, et le charge d’une enquête qu’elle entend mener à son côté. Le dédain narquois de Radford, dédaigneux et narquois disparaît peu à peu lorsque leurs pérégrinations dans les bas-fonds de Londres lui révèlent la vraie Clara, une femme cartésienne, intrépide, qui n’hésite pas à lui tenir tête et ne tarde pas à le rendre fou d’amour. Bien sûr, leur différence de classe lui interdit d’espérer l’épouser un jour. Sauf que rien n’est impossible au meilleur juriste de Londres…

Note : Cette histoire fait suite à Sur la soie de ta peau, Scandale en satin et La Vénus en velours.

Mon avis :

J’ai retrouvé avec plaisir l’univers des soeurs Noirot et de leur boutique de mode dans cette nouvelle histoire dans laquelle nous suivons la belle-soeur de l’une d’entre elle : Clara Fairfax. Celle-ci est la femme la plus en vue de la saison mais elle déteste ça. Elle en a assez de vivre dans un carcan étriqué qui l’empêche d’être elle-même. Intelligente, vive d’esprit et pleine de bonté, elle a envie de mettre ses connaissances aux services des autres et d’enfin se sentir utile. Elle aide donc des jeunes filles désœuvrées à se réinsérer et c’est en voulant aider l’une d’elle et son frère qu’elle va recroiser le chemin d’Oliver Radford, alias Maître Corbeau, qu’elle avait déjà rencontré étant enfant et qui semble être le seul homme à la hauteur de son intellect.

Ces deux héros vont très vite faire partie de mes couples préférés tant leurs prises de becs sont savoureuses. Chacun essaie de damer le pion de l’auteur en faisant preuve de réparties spirituelles montrant toute l’étendue de leur intelligence. Oliver est imbuvable, il est pédant et arrive souvent à se mettre les gens à dos à cause de ça. Il est très amusant parce qu’il considère son côté téméraire comme un deuxième moi à par entière qu’il essaie de museler. Clara est tout aussi amusante parce qu’elle a le chic de le faire sortir de ses gonds et ainsi de tomber le masque de froideur et calme qu’il s’est construit. J’ai vraiment adoré leur couple de bout en bout. Le sale caractère d’Oliver m’a complètement séduite, de même que son intelligence et son grand coeur qu’il essaie de cacher. J’ai aussi adoré les petits noms qu’ils se donnent et leur complicité.

Pour ne rien gâcher, c’est un avocat mais un avocat qui va sur le terrain et qui vit de folles aventures pour échapper aux criminels qui veulent sa peau. Cela donne des aventures vraiment rocambolesques auxquelles bien sûr vient se mêler Clara. Grâce à lui, elle mène enfin une vie trépidante et nous lecteurs nous amusons de leur duo. Leurs aventures sont très bien menées et orchestrées, que ce soit en voulant aider le frère de la jeune amie de Clara, puis quand Oliver aide Claira à guérir du typhus, ou encore quand la bande de criminel qu’ils ont mis en déroute essaie de se venger. J’ai passé un excellent moment à les suivre.

Enfin, mon petit plaisir coupable dans ce tome fut de retrouver les soeurs Noirot et leurs excentricités. En effet, Clara avait déjà eu l’occasion d’apparaitre dans leurs histoires, il était donc normal qu’elles fassent de même pour mon plus grand plaisir. Je me suis donc régalée de bout en bout et suis déjà triste de les quitter.

Ma note : 16 / 20

Livres - Romance / Romance historique

Les hommes du duc de Sabrina Jeffries

Titre : Les hommes du duc

Auteur : Sabrina Jeffries

Editeur vf : J’ai lu (Aventures & Passions)

Année de parution vf : 2017

Nombre de tomes : 1 (en cours)

Résumé du tome 1 : Fille bâtarde d’un comte, Lisette Bonnaud prête assistance à son demi-frère qui tient une agence d’investigations à Londres. Or, celui-ci refuse catégoriquement de la laisser participer aux enquêtes de terrain. Frustrée, la jeune femme trouve enfin une occasion en or quand, en l’absence de Dom, se présente le duc de Lyons, à la recherche de son frère disparu. Lisette promet de l’aider, à condition de l’accompagner en France où mène un semblant de piste. Se faisant passer pour mari et femme, ils plongent dans une aventure pleine de dangers, dont le pire est peut-être cette attirance brûlante qui les pousse à commettre toutes les folies.

Mes avis :

Tome 1 : Oublions le passé

A la lecture du résumé, j’avais peur de ne pas aimer cette nouvelle aventure de Sabrina Jeffries mais ayant beaucoup aimé ses précédentes séries La fraternité royale et Les Hussards de Halstead Hall, je lui ai laissé sa chance et j’ai eu raison. Ce n’est pas le coup de coeur non plus mais j’ai passé un très bon moment avec les aventures hautes en couleur de Max et Lisette.

Lire la suite « Les hommes du duc de Sabrina Jeffries »

Livres - Romance / Romance historique

Oser l’amour de Kate Noble

Titre : Oser l’amour

Auteur : Kate Noble

Editeur vf : J’ai Lu (Aventures & Passions)

Année de parution : 2017

Résumé : Depuis un an, Margaret Babcock correspond avec le Dr Rhys Gray. Son ami. Passionnée de botanique, elle attend avec impatience ses lettres qui rythment son existence casanière. Tout à coup, Rhys lui propose de venir présenter ses rosiers hybrides à la Société d’horticulture de Londres ! Bien que tout intimidée à l’idée de fréquenter le beau monde, Margaret accepte et retrouve Rhys, qui lui renouvelle le gage de sa profonde amitié. Dès lors, il serait déraisonnable d’espérer de sa part des sentiments plus intenses et de s’offusquer que l’honneur commande à Rhys d’en épouser une autre. Sauf si ces deux grands timides osaient enfin… l’amour !

Mon avis :

Une histoire entre deux grands timides, il n’en fallait pas plus pour titiller ma curiosité ! Je me suis donc lancer avec entrain dans ce titre de Kate Noble que je découvre pour l’occasion. Je pense d’ailleurs qu’il fait suite à ses autres titres : De si doux mensonges, et Mensonge et trahison que je n’ai pas encore lus pour le coup. Et j’ai de suite senti que ce petit univers fait d’amis proches, compréhensifs et prêts à tout allait me plaire.

Lire la suite « Oser l’amour de Kate Noble »

Livres - Romance / Romance historique

Le quartet des Smythe-Smith de Julia Quinn

Titre : Le quartet des Smythe-Smith

Auteur : Julia Quinn

Editeur vf : J’ai lu (Aventures & Passions)

Année de parution vf : Depuis 2017

Nombre de tomes : 1 (en cours)

Résumé du tome 1 : En ce printemps 1824, lady Honoria Smythe-Smith se morfond chez elle depuis que son frère Daniel, contraint à l’exil après un scandale retentissant, a laissé la maison vide et leur mère désespérée. Comment échapper à cette ambiance morose ? En se mariant ! Hélas, lors de la précèdente saison, tous ses prétendants l’ont mystérieusement abandonnée sans un mot d’explication. Cette année, Honoria entend bien forcer le destin. Elle jette son dévolu sur le jeune Gregory Bridgerton et, lors d’une garden-party à Cambridge, met au point un plan infaillible pour l’attirer dans ses filets. Mais Marcus, son ami d’enfance, va tout faire capoter…

Mes avis :

Tome 1 : Un goût de paradis

Fan de la première heure de sa saga sur la famille Bridgerton, j’ai été ravie de voir que Julia Quinn reprenait cet univers dans sa nouvelle série sur la famille des Smythe-Smith. Même si ce premier tome n’est pas du niveau de celui de sa série soeur, j’ai passé un très bon moment et j’ai retrouvé certains traits de l’écriture de l’auteure que j’ai toujours aimés.

Lire la suite « Le quartet des Smythe-Smith de Julia Quinn »

Livres - Romance / Romance historique

Scandales de Caroline Linden

couv5473354 couv28039370

Titre : Scandales

Auteur : Caroline Linden

Editeur vf : J’ai lu (Aventures & Passions)

Années de parution vf : 2015-2017

Nb de tomes vf : 4 (série terminée)

Résumé du tome 1 : Tristan Burke n’était qu’un galopin quand Joan Bennet a fait sa connaissance, et déjà il avait une mauvaise influence sur son frère Douglas. Devenu vicomte, il est toujours aussi infréquentable, un des pire débauchés de Londres. Ce qui n’empêche pas Joan de tomber amoureuse de lui. Mais comment le séduire ? Elle se sait trop grande, d’un physique quelconque et mal fagotée par sa mère. Peut-être faudrait-il chercher quelques astuces dans ce livre polisson qu’elle lit sous le manteau, les confidences d’une femme de la haute société sur ses multiples aventures. Au risque, pour Joan, de perdre ses principes, sa vertu… et peut-être beaucoup plus encore !

Mes avis :

Scandales, tome 1 : Un infréquentable Vicomte
Pendant une grande partie de ce tome, j’ai cru que j’allais avoir un vrai coup de coeur, jusqu’à la fin de l’histoire que j’ai malheureusement trouvée beaucoup trop bâclée V.V Il y avait pourtant tout ce que j’aimais : des personnages drôles, amusants, qui s’envoyaient régulièrement des piques, des situations savoureuses et une famille haute en couleur. Pendant les trois quarts de l’histoire, les héros se cherchent et se tournent autour, ils représentent chacun ce que l’autre déteste et pourtant ils sont irrésistiblement attirés l’un par l’autre. C’est vraiment amusant du coup de les voir résister ainsi à leur attirance et en même temps y céder peu à peu. Le déroulement est en lui-même assez classique mais sans savoir comment, on se retrouve à tourner fébrilement les pages et à toujours en vouloir plus. L’auteur a d’ailleurs le chic pour nous faire miroiter quelque chose qui n’arrive pas. Donc, j’ai adoré le personnage de Tristan, vrai bourreau des coeurs qui n’aime pas les harpies mais qui ne peut s’empêcher d’en provoquer une. J’ai aussi adoré Joan qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et prend sa vie en main. J’ai moins aimé son côté soumis à sa mère dont elle craint sans cesse les remarques, ce qui fait qu’elle abonde dans son sens même si au final elle n’est pas d’accord. Son frère, grand irresponsable au demeurant, est assez amusant aussi. De même que leur tante, dont j’aurais beaucoup aimé connaitre l’histoire plus en profondeur. Ses deux meilleurs amies ont l’air sympathiques mais on ne les voit pas assez pour en dire plus. Bref, une galerie de personnages truculents peuple l’histoire. Mais malheureusement tout est gâché par une fin précipitée, comme si l’auteur avait manqué de pages pour boucler son histoire. Alors, voilà qu’on jette aux orties révélations sur ses sentiments, mariage et déclaration ! ça m’a vraiment déçue. J’espère que l’auteur saura éviter cet écueil dans le prochain tome.

Ma note : 17 / 20

Tome 2 : Un ténébreux voisin

Même si j’ai aimé ma lecture, je n’ai pas autant accroché qu’on tome 1 et j’ai retrouvé le même gros défaut : une fin trop rapide. C’est bien dommage parce que les personnages étaient bien campés et avaient un réel charisme. On retrouve ici les deux soeurs, amies de Joan, qui sont vraiment hautes en couleurs. J’ai adoré leur complicité et leurs répliques assassines. Elles n’ont vraiment pas leur langue dans leur poche, et elles en ont bien besoin pour lutter contre leurs parents, de gentils arrivistes. Côté masculin, j’ai adoré le héros : Sebastian. Il a un caractère très fort malgré tout ce qu’il a vécu, et la puissance de ses sentiments ainsi que sa résolution m’ont séduite. Du coup, le couple qu’il forme rapidement avec Abigail est très équilibré et vraiment parfait. Cependant, il n’y a pas la petite étincelle, leur relation manque de piquant pour moi, elle est trop sérieuse. Du coup, je ne me suis pas autant amusée que dans le tome 1. En plus, j’ai trouvé quelques longueurs malvenues qui ralentissent l’intrigue. Intrigue, d’ailleurs, qui était vraiment intéressante. J’ai aimé découvrir le passé de Sebastian, ce qu’il était arrivé à son père, sa relation avec la famille de Benedict, mais ce n’était pas assez au coeur de l’histoire. Par contre, l’auteur a un vrai talent pour nous rendre certains personnages antipathiques. J’ai vraiment, comme Pénélope, très vite détesté ce beau parleur de Benedict, et en même temps je me demande s’il n’y a pas de quoi faire quelque chose pour lui et Pénélope. J’ai eu l’impression de sentir un petit quelque chose entre eux ^^ A suivre.

Ma note : 15 / 20

Tome 3 : Une femme à tout prix

J’avais bien senti la chose car effectivement le dernier tome est consacré à Benedict et Pénélope. J’ai beaucoup aimé leur couple car il n’était pas évident au début. Même si on avait ressenti une certaine attirance et connivence entre eux dans le tome précédent, il y avait de tels obstacles que je n’étais sûre de rien. Malgré son statut de petite fille adorée par ses parents, Pénélope n’est pas si sûre d’elle au final, notamment dans ses relations avec les hommes et le fait que Benedict lui ait préféré sa soeur l’a beaucoup peinée. Benedict de son côté a eu une enfance si traumatisante qu’il ne voit pas le monde comme il le devrait. L’influence de son père est bien trop pesante sur lui et on la sent dans ses actes. Ils vont tous deux devoir passer outre leurs limites pour se trouver. J’ai beaucoup aimé l’évolution de Benedict au contact de Pénélope. Elle l’agace, le titille, mais il ne peut s’empêcher de la chercher et de lui venir en aide. Il a un côté très rassurant et protecteur que j’adore. Elle, de son côté, va apprendre à le connaitre, apprendre à lui faire confiance, ce qui n’est pas facile. Mais en apprenant quelle vie il a vraiment mené jusqu’à présent, et pourquoi il a fait tel ou tel choix, elle va comprendre qu’il n’est pas tel qu’elle le croyait. Benedict est un homme bon, mais dont le père a tout fait pour écraser sa bonté. C’est vraiment un thème que j’ai apprécié lors de ma lecture. J’ai aussi beaucoup aimé la passion que l’on ressent et voit très rapidement se développer entre eux, il faut dire que les 50 façons de se perdre aident bien ^^ ça m’a amusé de les retrouver dans chaque tome de la série et ici d’entrapercevoir leur auteur. La relation entre eux est explosive parce qu’ils ont tous les deux des caractères entiers. J’ai eu l’impression que l’auteur prenant plus de soin avec eux qu’avec Abigail et Sebastian. De même, la fin m’a semblé moins précipitée même si encore très rocambolesque. Bref, je suis ravie de cette lecture.

Ma note : 17 / 20

Tome 4 : Un coeur silencieux

Dernier tome de la série et première vraie déception malheureusement. Un coeur silencieux raconte l’histoire du frère de Pénélope et Abigail, Jaime et de celle qu’il aime depuis toujours, Olivia. Le problème c’est qu’après un début vraiment prometteur où l’on découvre leur amour de jeunesse, on tombe très vite dans le rocambolesque mal fait.

J’aime bien d’habitude, les histoires d’amour de jeunesse, sauf qu’ici comme c’est le quatrième tome d’une série et qu’on connait déjà les héros, on passe très vite sur leur jeunesse qui est le passage que je préfère. Leurs retrouvailles ne sont pas bien folichonnes et leur romance ensuite est assez fade. Aucun des deux n’a réussi à me convaincre, que ce soit Olivia qui n’a pas eu la force et l’intelligence de défier son père et qui ne se réveille que bien trop tard, ou Jaime dont on a l’impression qu’il n’a rien fait pendant 10 ans. Quand ils se retrouvent, on ne sent pas d’étincelles. Ils partent direct dans les histoires de l’ancien mari d’Olivia.

Ce dernier était trafiquant d’art et l’a caché à sa femme bien sûr. Elle se retrouve avec de gros ennuis après sa mort. Et heureusement qu’on a cette histoire pour nous réveiller un peu pendant cette romance. J’ai bien aimé suivre l’enquête de Jaime et Olivia parce qu’elle ne trainait pas trop et qu’il s’y passait pas mal de chose. C’était intéressant de les voir agir presque sur un pied d’égalité et surtout recroiser des personnages qu’on avait vus dans les précédents volumes. Ainsi j’ai été ravie de recroiser les deux soeurs de Jaime et leur mari ainsi que l’imprimeur de Jaime et sa soeur.

Mais surtout le gros bonus, c’est d’avoir enfin le dénouement sur la personne écrivant les histoires de Lady Constance et ça je ne l’avais pas vu venir. Ça m’a beaucoup amusée de voir le rôle que joue ce feuilleton dans l’histoire encore ici. Et la petite scène où les trois amies du début se retrouvent pour parler de l’identité de l’auteur vaut son pesant d’or et relève le niveau de ce dernier tome qui vous l’aurez compris est celui que j’ai le moins aimé.

Ma note : 13 /20