Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Short Love Stories d’Io Sakisaka

Titre : Short Love Stories

Auteur : Io Sakisaka

Éditeur fr : Kana (shojo)

Années de parution vf : 2017-2018

Nombre de tomes : 2 recueils de oneshots

Note : Kana a prévu d’autres oneshots dans cette collection « Short Love Stories » qui seront des recueils d’autres mangakas

Histoire : Ce titre n’est pas une série a proprement parler mais une collection regroupant des histoires courtes, regroupées par auteur. Ainsi, le tome 1 est composé d’histoires courtes de IO Sakisaka (blue spring ride) , le tome 2 par Karuho Shiina (sawako), le tome 3 par Aruko (Mon histoire), etc.
Yuriko et Takashi sont au lycée. Ils sont secrètement amoureux l’un de l’autre. Mais aucun n’ose faire le premier pas ! Le premier tome de « Short love stories » démarre avec cette histoire « Un monde rempli de toi ». Elle est suivie de nombreux autres chapitres mettant en scène des histoires courtes inédites en France de Io Sakisaka.

Mon avis sur le tome 1 de ce recueil :

Avec ce recueil, on découvre les travaux précédents d’Io Sakisaka, avant qu’elle ne fasse ses célèbres séries Strobe Edge, Blue Spring Ride et Love, be loved, leave, be left. Si on retrouve les prémices des thèmes qu’elle abordera ensuite, on est tout de même en présence d’histoires un peu anecdotiques au cours desquelles on découvre différentes visions du couple et de l’amour. Son portrait de couples en devenir ou en rupture est toujours assez juste et touche au coeur souvent. Certains récits sont plus forts que d’autres mais je suis contente de cette initiative de Kana de les publier. D’autres devraient sortir dans le 6e recueil de cette collection a priori. Je serai au rendez-vous !

Un monde rempli de toi (Kimi Bakkari no Sekai) : Datant de 2004, ce oneshot préfigure bien de l’oeuvre d’Io Sakisaka. Les dessins ne sont pas encore à la hauteur de ce qu’elle fait actuellement mais on trouve déjà ses grands yeux ronds très expressifs qu’on lui connait bien et ses bouilles un peu rondes. J’ai aimé l’histoire de ces deux adolescents épris l’un de l’autre mais qui à cause de malentendus pensent chacun que l’objet de leurs désirs en aime un autre. C’était intéressant de voir le point de vue de chacun et de croiser les regards surtout qu’on ne s’y attend pas forcément au début. Les cadrages et la mise en scène sont en cela très bien fait surtout dans la deuxième partie.

Gate of Planet : Je suis plus mal à l’aise avec cette histoire qu’elle a écrite un an plus tard, en 2005. Au début, je trouvais intéressant qu’elle s’intéresse à l’amour à sens unique du point de vue d’une fille amoureuse de son ami d’enfance et que la dite fille ait en plus, à tort, une sale réputation. Mais alors là, je n’ai pas du tout aimé le déroulement de l’histoire et surtout ce que fait la fille pour aider le garçon qu’elle aime, ça va trop loin et je trouve ça malsain. Je suis un peu déçue d’Io Sakisaka.

Gouttes d’amour : J’ai largement préféré ce nouveau récit au précédent. Il y avait un petit côté à la « No longer Héroïne » qui m’a plu ^^ J’ai aimé suivre l’histoire de Risa et de son amie Megu, toutes les deux amoureuses du même garçon. Leur histoire est touchante surtout quand on découvre que les apparences sont une nouvelle fois bien trompeuse. De plus, j’ai trouvé le garçon en question tout mignon avec son grand côté naïf. C’est une romance lycéenne classique mais émouvante.

Le rêve de demain : Quelle histoire triste mais si vraie. J’ai été touchée par ce qui arrive à Sudo. On comprend bien toute la difficulté qu’elle a à avouer ses sentiments de peur que tout ne change, puis son attentisme de peur de faire le premier pas. C’est terrible de la voir changer petit à petit, oscillant entre arrogance, jalousie et méchanceté. Cette histoire l’a vraiment bouffée de l’intérieur. Heureusement qu’à la fin elle comprend son erreur même s’il est trop tard et qu’elle reconnait ainsi le mérite d’Asô. C’est douloureux mais c’est une bonne leçon à retenir.

Orange éblouissant : C’était pas gagné mais j’ai aimé le message positif de cette histoire. Ça partait mal pourtant au début avec une héroïne assez détestable qui ruminait son échec à l’examen d’entrée du lycée qu’elle voulait. Elle en voulait à tout le monde du coup et était assez désagréable. Bien sûr avec Io Sakisaka ça ne s’arrête pas là. On comprend vite que c’est une chic fille qui souffre et qui est très maladroite. J’ai donc aimé les interventions de Matsuda qui est vraiment un chic type.

L’amour, l’imbécile et moi : Cette dernière histoire est toute mignonne mais un peu amère aussi. On suit Kie qui est en couple avec le garçon qu’elle admirait, mais c’est assez froid entre eux et on se demande s’ils ont vraiment des sentiments. C’est alors que d’autres regards attirent notre attention de lecteurs, ceux entre Kie et Haru, et ceux entre le copain de Kie et sa meilleure amie. Une valse douce amère des sentiments commence alors pour que chacun trouve celui qui lui était destiné.

Mon avis sur le tome 6 de ces recueils :

Je retrouve Io Sakisaka un an plus tard avec le tome 6 qui conclut cette série de recueil d’histoires courtes. Une fois de plus, Kana a bien fait les choses avec une couverture pleine de douceur que j’ai trouvée superbe. On retrouve cette fois 5 histoires dont la première est assez longue et on aborde des sujets parfois légers mais parfois aussi terriblement sérieux. Voici dans le détail :

Mascara Blue (2007)
Dernier oneshot un peu long que l’autrice avait sorti avant Strobe Edge, ça se sent dans les dessins et la narration. L’héroïne est très casse-pied, je n’ai pas réussi à m’y attacher, je la trouve trop caricaturale à tomber amoureuse sans arrêt et à perdre tout sentiment dès qu’elle se déclare. Par contre, je suis fan de son meilleur ami, trop mignon à l’attendre comme ça dans son coin sans rien dire, alors qu’elle se confie à lui et qu’il a des sentiments pour elle. Il change des héros habituels de la mangaka.

Les contours d’une romance
Là par contre, je suis fan. J’ai adoré la timidité des deux héros, leur rencontre cocasse et les malentendus qu’ont engendré leur gêne à tous les deux. Ils sont juste adorables, surtout Takasuga qui joue complètement à contre emploi. J’adore ce genre d’histoire toute simple mais tellement fraiche.

Pour que je reste moi-même – Un long rêve –
J’ai été soufflée par cette histoire. Je ne m’attendais pas du tout à ce que la mangaka traite de ce genre de sujet sensible et je lui tire mon chapeau. Les sentiments d’Hikaru sonnent très juste pour moi alors que ça n’avait rien de facile. J’ai beaucoup aimé son histoire avec Mashima qui me semble un garçon droit et honnête. Quel dommage que ce soit si court.

Next World
C’est plus classique ici même si pour une fois on suit un couple qui sort déjà ensemble depuis 2 ans et qui s’éloigne un peu. Mais même s’ils peuvent rappeler des personnes réelles, les deux personnages sont assez agaçants de par leurs caprices et maladresses et leur histoire m’a vite agacée. Je trouvais qu’on tournait un peu trop en rond.

Bye Bye, Little (2002)
Et voilà, j’ai fini en pleurs avec cette dernière histoire terriblement touchante d’une petite fille qui fait tout pour continuer à vivre malgré la perte de son père. Encore une fois, le héros est un peu à contre-courant avec son passé de pleurnichard, mais j’aime bien les rôles de garçons simples et droits dans leurs bottes comme ça. C’est plus ancré dans la réalité et ça me touche.

Ma note : 15 / 20

Publicités

2 commentaires sur “Short Love Stories d’Io Sakisaka

  1. Je suis aussi mal à l’aise que toi sur la 2ème et je trouve dommage que la jeune fille ait fait ce choix inconsidéré, mais malheureusement ça doit exister, et l’auteur montre bien combien elle se sent mal après coup.
    J’ai tout de suite bien aimé Orange éblouissant en me demandant pourquoi elle se tenait à l’écart, pourquoi elle était si mal, et je la comprends. J’admire la persévérance de son camarade de classe qui a pu remettre du soleil dans sa vie, crever les abcès, c’est rare de tomber que quelqu’un comme cela, qui cherche à vous aider mais aussi persévère malgré le fait qu’elle ne fasse rien pour l’encourager.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s