Livres - Fantasy / Fantastique

Récits du Demi-Loup de Chloé Chevalier

Titre : Récits du Demi-Loup

Auteur : Chloé Chevalier

Editeur : Les moutons électriques (grand format) / Hélios (poche)

Années de parution : 2013-2020

Nombre de tomes  : 4 (série terminée)

Histoire : Au bord de l’implosion, le royaume du Demi-Loup oscille dangereusement entre l’épidémie foudroyante qui le ravage, la Preste Mort, les prémisses d’une guerre civile, et l’apparente indifférence de son roi. Les princesses Malvane et Calvina, insouciantes des menaces qui pèsent sur le monde qui les entoure, grandissent dans la plus complète indolence auprès de leurs Suivantes. Nées un jour plus tard que les futures souveraines auxquelles une règle stricte les attache pour leur existence entière, les Suivantes auraient dû être deux. Elles sont trois. Et que songer de la réapparition inopinée du prince héritier, Aldemor, qu’une guerre lointaine avait emporté bien des années auparavant ? Avec lui, une effroyable réalité rattrape le château de Véridienne, et le temps arrive, pour les Suivantes et leurs princesses, d’apprendre quels devoirs sont les leurs.

Mon avis :

Tome 1 : Véridienne

Il y a bientôt trois ans, je m’étais déjà frottée à la plume de Chloé Chevalier, en essayant son court recueil de nouvelles : Fleurs au creux des ruines, qui se passe dans le même univers que les Récits du Demi-Loup mais n’ayant pas vécu une très bonne expérience (lire ma chronique de l’époque), j’en étais restée là. La sortie en poche de de Véridienne, le tome 1, m’a donné envie de réessayer et cette fois, ce fut la bonne ! Je redonnerai donc sûrement une chance à son autre titre quand j’aurai fini la série.

Pourtant ce n’était pas gagné. Mon premier contact avec le tome 1 de cette tétralogie, dont le dernier tome doit très prochainement paraître, fut un peu abrupt. Il faut dire que Chloé Chevalier ne ménage pas son lecteur. Les Récits du Demi-Loup comme l’indique avec justesse son titre est en fait un ensemble de récits, chroniques et échanges épistolaires des personnages phare de la saga, donc pas du tout un récit linéaire et romanesque au sens propre du terme comme on en a l’habitude. C’est une narration plus éclatée et disparate qu’il faut apprendre à dompter ou dans laquelle il faut prendre le temps de se laisser entraîner au choix. J’y ai mis en certain temps, mais j’ai au final été 100% convaincue par ce choix original et astucieux qui permet vraiment de découvrir l’histoire de cette saga autrement.

Ce premier tome fut une vaste introduction au monde du Demi-Loup, ses habitants et surtout ses têtes couronnées. Pendant longtemps, j’ai plus eu l’impression d’un récit tranche de vie qui ne menait nulle part que d’une vaste fresque car l’univers très intriguant qui nous est exposé est à peine effleuré et ne se révèle pleinement que tardivement. Nous suivons pendant longtemps un récit intime et un tantinet agaçant, celui des filles des rois qui se partagent le royaume du Demi-Loup et de leurs Suivantes, ses filles nées juste après elles et destinées à être leurs meilleures amies, confidentes et conseillères, le tout dans un air Des petites filles modèles avec leurs brouilles, leurs réconciliations, leurs mesquineries, etc. J’ai connu mieux. Entre ça et la narration éclatée, difficile de rentrer dans le récit au début.

Cependant, le petit air de l’époque des Conquistadors que l’autrice prête à son récit au bout d’un certain temps, ainsi que les frontières entre le bien et le mal très vite brouillées ont de suite attiré mon attention. Je sentais qu’il y avait un vrai potentiel dans ce récit. Celui-ci a progressivement émergé à travers les récits du prince Aldemor, fils d’Aldemar, qu’on a envoyé très jeune se battre sur le front est. Avec lui, la politique arrive progressivement et même si elle est d’abord en arrière-plan, lentement mais sûrement elle se place sur le devant de la scène pour mon plus grand plaisir, pour nous proposer enfin un final excellent, où la tension est montée progressivement jusqu’à nous écraser grâce à une accélération du rythme bienvenue et une mise en avant des personnages et de l’univers, de ses enjeux enfin bien dense qui nous achève. Cette longue mise en bouche, qui avait besoin de temps pour démarrer comme une voiture diesel, m’a littéralement emportée dans les 100 dernières pages.

J’ai fini par découvrir, au milieu de ces récits de vie, de ses journaux intimes et de ses échanges épistolaires, un univers intéressant avec le concept des Suivant(e)s, le pays divisé en deux entre deux frères par l’ancien monarque, un pays en guerre à sa frontière Est contre un adversaire qu’on pense au début de même calibre mais qui se révèle être un ogre, et enfin l’arrivée d’une terrible maladie qui va achever de dramatiser l’histoire… Quand l’autrice axe son récit sur ces jeunes filles au début, c’est juste un effet de manche pour cacher la gravité du moment, gravité qui va peu à peu surgir malgré tout dans leur quotidien à partir du retour d’Aldemor. L’histoire à huis clos s’élargit et de petites révélations s’échappent de temps en temps entre les histoires de cours, de coeurs et de cul. Drames et politique se mélangeant à merveille pour un récit très dense.

J’ai beaucoup aimé la caractérisation progressive des personnages que l’on découvre soit à travers leurs propres écrits, soit à travers ceux de leurs proches. Les princesses sont des têtes à claques chacune dans leur genre et en mêe temps, je leur sens un potentiel politique certains. Le roi et la reine font la paire, ce sont des gens de l’ancien monde, pris au piège dans leur palais sclérosé. Ils m’ont vraiment fait de la peine. Les Suivantes sont les vrais personnages forts ainsi que le prince Aldemor. Les premières osent se rebeller contre l’ordre établi, notamment au nom de l’amour mais aussi au nom de la justice. Quant au dernier, il est terriblement charismatique avec ses traumas dus à son passé militaire. On est de suite intrigué par ce qui lui est arrivé et par la relation particulière qu’il entretient avec son meilleur ami/père de substitution. Cependant malgré tout ça, on est bien en peine de dégager un seul vrai héros ici, tous sont ambigus faisant tour à tour des choses bien et mal mais surtout tous semblent bien déconnectés de la réalité jusqu’au dernier moment. L’idée de l’autrice de proposer un roman choral de cette forme fut donc une idée de génie qui marquera le lecteur par rapport à ce qu’il est habitué à lire.

Contrairement à ce que j’aurais cru un temps, ce roman fut très riche sous ses airs de simples chamailleries de têtes couronnées. Sa narration finalement originale, change de ce qu’on peut connaitre et permet de mieux connaitre les personnages puisqu’on les suit au plus près grâce à leurs pensées étalées devant nous. Cela permet aussi d’offrir une plus grande surprise encore quand l’autrice décide de faire basculer son récit en exposant enfin la menace qui pèse sur tout le monde, c’est alors une grande claque et le récit s’envole. Ô frustration extrême, je n’ai pas la suite sous la main !

Ma note : 16 / 20

6 commentaires sur “Récits du Demi-Loup de Chloé Chevalier

  1. Merci pour cette chronique très complète ! 🙂
    C’est un titre qui est dans ma wish-list depuis très longtemps (peut-être depuis sa sortie), et ton avis me fait comprendre qu’il va falloir que je le sorte de là assez rapidement xD

    Aimé par 1 personne

    1. Super, ravie de t’avoir convaincue !
      Il y a quelques années, je n’osais pas me lancer dans la fantasy à la française et depuis j’ai découvert plein de plumes et univers originaux, celui-ci fait parti des plus marquants !
      Bonne découverte 😀

      Aimé par 1 personne

      1. Je pense que je suis pareille, et je ne sais pas pourquoi d’ailleurs, mais j’ai du mal aussi à me lancer dans la fantasy à la française comme tu dis >.<
        Si tu as aimé, ça ne doit pouvoir que très bien passer 😀

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s