Livres - Jeunesse / Young Adult

Monstre de compagnie de William Bee et Kate Hindley

Titre : Monstre de compagnie

Auteurs : William Bee et Kate Hindley

Editeur : Little Urban

Date de parution : 2015

Nombre de pages : 32

Résumé : Albert a inscrit Sidney au Concours Mondial du Meilleur Monstre de Compagnie. Pour être couronné, le champion doit :
Être couvert de verrues ;
Voler très très haut ;
Abriter de nombreux parasites ;
Faire des pets puantissimes ;
Cracher férocement du feu !
Sidney fait de son mieux, mais c’est pas gagné !

Mon avis :

Depuis que j’ai découvert les histoires pour enfants au ton et à l’humour so british de Kate Hindley, je saute sur chacun de ses nouveaux albums et j’essaie de collecter les anciens. J’ai ainsi eu la chance de mettre la main sur Monstre de compagnie qui est sorti il y a déjà 6 ans.

Si vous connaissez l’illustratrice, vous savez qu’il a un style comme nulle autre pareil pour décaper et moderniser des histoires qui pourraient sembler classiques. Ici, elle aborde le champ de l’amitié avec la relation entre un petit garçon et son monstre de compagnie. Totalement inattendu ! Et ce n’est que le début ^^

En effet, l’illustratrice, accompagnée par William Bee au scénario, imagine une aventure où notre jeune héros va inscrire son monstre au concours du meilleur monstre. Et bien sûr, rien ne va se passer comme prévu, ce qui donne lieu à des scénettes toutes plus rigolotes les uns que les autres où notre cher monstre va affirmer sa différence par rapport à la norme qui a court dans sa race. C’est donc non seulement une belle histoire d’amitié, mais une belle histoire sur les différences de chacun à cultiver.

Si, comme moi, vous aimez l’humour de l’illustratrice, vous allez vous régaler. Elle imagine une sorte de concours en mode télé réalité, avec concours de verrues, de vol, de parasites, de crachat de feu ou encore de pets. La mise en scène répétitive est brillante et drôlissime, mettant à chaque fois un peu plus en avant la différence de notre héros et de son monstre tellement gentil, lui. Les autres monstres, eux, sont de parfait archétypes du genre mais quand même en mode compagnon de jeu, ce qui fait que l’histoire reste gentillette du début à la fin et que l’enfant qui aime les choses un peu cracra peut aussi trouver un monstre à aimer et pas seulement celui que l’autrice met en avant.

L’objet livre, lui, est très sympathique. Il dispose d’une jaquette / couverture amovible avec une jolie frise de monstres sur l’envers. Et sinon, on retrouve tous les codes de la collection de cet éditeur, ce qui rend super bien dans la bibliothèque.

Cette nouvelle aventure de Kate Hindley fut donc comme prévu un régal pour moi. J’adore tout chez elle, son humour so british, ses dessins drôlatiques, sa douce mise en scène où elle allie classicisme et modernité. Elle est totalement dans l’air du temps et en même temps, il y a un côté intemporel à ses titres. Ici, le récit de cette belle amitié hors norme m’a autant séduite qu’amusée. J’en redemande !

> N’hésitez pas à lire aussi les avis de : , Vous ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

5 commentaires sur “Monstre de compagnie de William Bee et Kate Hindley

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s