Livres - Bit-Lit

L’Héritage de la dague noire de J.R. Ward

couv65138031 

Titre : L’Héritage de la dague noire

Auteur : J.R. Ward

Editeur vf : Bragelonne (Milady)

Années de parution vf : Depuis 2016

Nombre de tomes vf : 3 (en cours)

Résumé du tome 1 : Paradis, fille de sang du premier conseiller du roi, a choisi d’abandonner la vie d’une noble pour rejoindre le programme d’entraînement de la Confrérie de la dague. Mais rien ne se passe comme prévu : l’entraînement est un véritable enfer, la lutte entre recrues est rude, et Butch O’Neal, le Dhestructeur, a clairement d’autres soucis en tête que leur formation.
Et pour couronner le tout, le beau Craeg qui fait chavirer son cœur est bien loin du prétendant idéal auquel s’attend son père. Alors que la violence se déchaîne autour d’elle, Paradis est cruellement mise à l’épreuve, et ne peut que se demander si elle sera assez forte pour faire face…

Mes avis :

Tome 1 : Baiser de sang

Série dérivée de la Confrérie de la dague noire, il me fallait absolument essayer cette série après tout l’amour que je porte à la première du nom. J’aime beaucoup l’univers de la Confrérie alors j’étais ravie à l’idée de suivre la nouvelle génération qui promettait d’apporter un peu de sang neuf tandis que la série principale se ramollit un peu. Par certains aspects, ce fut une vraie réussite et sur certains autres un peu moins.

Côté négatif, il faut absolument avoir lu la première série et ce jusqu’au tome 13 pour bien tout saisir et ne pas être spoilé. Côté négatif, il y a aussi la trop forte présence des anciens, en particulier de Butch et Marissa qui n’ont jamais été mon couple préféré, loin de là…

Mais à côté de ça, grâce à ce tome, j’ai commencé à apprécier ce couple. L’auteur a enfin réussi à me les rendre plus sympathiques, les sortant de la caricature qu’elle avait d’eux. J’ai donc trouvé intéressant qu’elle mélange leur crise, crise de couple et crise d’identité plus personnelle, à l’intrigue de sa nouvelle série, le tout sur fond d’enquête policière pour laquelle Butch était le personnage parfait. L’enquête en elle-même n’est pas des plus transcendante mais elle m’a bien plu et tenue en haleine. Alors certes dans les premiers chapitres, ils prennent un peu trop le pas sur la nouvelle génération, mais petit à petit ça s’équilibre mieux et cela devient même passionnant à suivre. Les autres frères que l’on croise ont un rôle plutôt en retrait mais et il y a un grand MAIS ils ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes. J’ai été très déçue que J.R. Ward les fasse passer pour des lopettes qui ne peuvent pas vivre sans leur femelle, c’est tellement loin de l’image qu’elle avait donnée d’eux dans sa série principale.

Heureusement à côté de tout ça, il y a la nouvelle génération et j’en suis déjà fan. J’avais de suite apprécié Paradis quand je l’avais découvert et je me doutais aussi que j’allais aimé Peyton malgré son côté « tête à claques » parfois. Les autres ne sont pour le moment qu’esquissés mais Novo et Axe me semblent plein de potentiel. Bien sûr ils ne sont pas sans rappeler non plus leurs prédécesseurs mais j’espère qu’ils s’en affranchiront. Et puis, il y a LE couple de ce tome : Paradis et Craeg donc l’alchimie m’a séduite dès les premières pages. J’aime leur rencontre électrique, j’aime les piques qu’ils se lancent par la suite pour cacher leur attirance, j’ai aimé voir Craeg essayé de résister puis céder peu à peu mais surtout j’ai aimé les voir grandir et se forger leur caractère. C’est un très beau couple. Je regrette juste que l’auteure n’ait pas pris plus le temps pour construire leur relation et qu’on n’ait pas eu plus de scènes avec eux, tellement celles qu’il y a dans le roman sont géniales. Les conflits qui les opposent sont classiques et la conclusion attendue mais ce n’est pas pour ça qu’on lit la série ^^

Enfin même si je regrette que l’auteur soit passée si vite dessus, j’ai beaucoup aimé tous les passages avec le recrutement et l’entraînement des nouvelles recrues et j’espère qu’on continuera à voir cet aspect de leur vie dans les prochains tomes consacrés aux autres petits nouveaux. Ça m’a un peu rappelé l’époque de Jon, Blay et Vhif que j’avais adorée. Maintenant, ça va être dur d’attendre jusqu’au suivant.

Ma note : 16/20

Tome 2 : Pacte de Sang

Deuxième tome de cette série spin-off de la Confrérie, contrairement à ce que j’ai fait, il vaut mieux avoir lu le tome 14 de la première série avant pour le pas se faire spoiler tant les deux intrigues se suivent.

J’ai beaucoup aimé le couple au centre de ce tome : Axe et Elise. J’ai trouvé leur relation très belle dans sa mise en place et sa réalisation. Ce sont deux personnages avec une personnalité riche et complexe qui les rendent vraiment intéressants et attachants. Les scènes entre eux sont magiques. Je regrette juste encore une fois que leur relation soit noyée au milieu de tout le reste.

En effet, on poursuit l’intrigue du premier tome de ce spin-off en parlant encore de ce qui est arrivé avec le psychopathe de la dernière fois. On continue aussi l’intrigue développée autour de Rhage et Mary dans le tome 14 de la Confrérie. Et pour finir, on s’intéresse également à un autre couple en devenir : Novo et Peyton, qui seront au centre du prochain tome qui doit sortir début 2018 aux USA et qu’il me tarde de découvrir.

Autant, j’ai apprécié de voir Axe et Elise interagir avec Novo et Peyton, autant j’ai été frustrée et freinée dans ma lecture par la présence trop grande de Rhage et Mary. Ils prennent vraiment beaucoup (trop ?) de place ici, au point que j’ai parfois lu leurs passages en diagonale pour voir le restant de l’histoire avancer. Autre point un peu négatif, j’ai trouvé Paradis et Craeg beaucoup trop en retrait, ce sont presque des fantômes dans l’histoire.

Pour finir, j’ai trouvé l’ensemble un peu vide en terme d’intrigue. Il n’y a pas de grand méchant ou de grand danger, donc ça manque de corps. L’intrigue est assez lisse et on ne craint jamais pour les personnages. Il n’y a pas beaucoup de scènes où ils sont en danger. L’action est assez peu présente. On se concentre plus sur la psychologie des personnages, vous me direz que ça tombe bien vu les études d’Elise ^^ mais ça m’a un peu manqué. J’ai tout de même passer un bon moment parce que je suis fan de l’univers mais ce n’est clairement pas le tome le mieux écrit ce qui est dommage parce qu’Axe et Elise méritaient mieux.

Ma note : 15/20

Tome 3 : Rage de Sang

J’attendais ce tome consacré à Peyton et Novo avec beaucoup d’impatience et c’est peu dire. Malheureusement même si j’ai passé un bon moment, je ne peux m’empêcher de noter que l’autrice s’installe de plus en plus dans une certaine routine narrative, ce qui est dommage.

Comme dans le précédent tome, pas d’intrigue tonitruante avec une menace inquiétante comme cela a pu être le cas par le passé dans la série principale. Non, nous suivons en parallèle les romances naissante de Peyton et Novo d’un côté, et de Saxton et Ruhn de l’autre, et contrairement à précédemment J.R. Ward fait le choix cette fois de vraiment équilibrer les deux. Je suis un peu atristée par ce choix parce que je voulais vraiment suivre quelque chose de fort et à vouloir mettre les deux en parallèle sur le même plan qui plus est on a perdu en force dramatique.

Bien sûr, j’ai été ravie de voir enfin se concrétiser l’attirance que Peyton et Novo ressentaient l’un pour l’autre. Au début, leurs scènes sont explosives, pleines de désir débridé mais aussi de pas mal de violence à cause des blessures qu’ils renferment. Les deux personnages se sont bien trouvés et chacun va permettre à l’autre de voir au-delà de ses blessures, d’en faire le deuil et d’avancer. Je regrette juste qu’on ne ressente pas bien cette évolution, celle-ci est faite beaucoup trop rapidement et maladroitement pour nous faire vraiment ressentir l’intensité qu’on est en droit d’attendre. J’ai pourtant aimé voir Novo s’ouvrir et s’adoucir. Je n’aurais jamais imaginé ce qu’elle cachait. De même, ça m’a fait plaisir de voir enfin Peyton prendre un peu de plomb dans la cervelle et arrêter de jouer au con. Mais j’aurais vraiment aimé avoir un développement plus creusé.

L’autre couple de ce tome, Saxton et Ruhn est un peu inattendu pour ma part. Je comprends la volonté de l’autrice de vouloir caser tous ses personnages mais est-ce vraiment nécessaire d’aller aussi loin, parce qu’ici ça fait très tiré par les cheveux quand même. Alors oui, une fois la romance lancée, ils sont adorables ensemble, mais ça fait non seulement bis répétita avec Blay, mais en plus ça sort de nulle part…

Après, ce dernier couple aura au moins eu le mérite d’apporter un peu de consistance à l’intrigue qui tournait beaucoup trop autour des histoires familiales de Novo (sa soeur qui se marie) et Peyton (son père qui veut le forcer à s’unir), ce qui n’était pas passionnant. Ici, ils permettent d’aborder un pan intéressant et peu aborder de l’histoire : la vie des civils hors de la Confrérie et de la Glymera. On découvre ainsi comment certains vampires vivent au milieu des humains pendant des décennies et des décennies, et les problèmes que cela peut engendrer.

Au final, même si je n’ai pas été hyper emballée par le contenu de ce tome, je reconnais que les romances m’ont plu. Elles manquaient certes d’approfondissement mais elles étaient touchantes à lire. J’aurai donc trouvé globalement ce que j’attendais de ce tome. Maintenant, je me demande bien à qui sera consacré le prochain tome : le frère de Vhif peut-être ?

Ma note : 15/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s