Livres - Mangas / Manhwa / Manhua

Les Fleurs de la mer Égée d’Akame Hinoshita

Titre : Les fleurs de la mer Égée

Auteur : Akame Hinoshita

Editeur vf : Komikku

Année de parution vf : 2020

Nombre de tomes vf : 1 / 3 (en cours)

Histoire : À Ferrare, dans l’Italie du xve siècle, la jeune Lisa ne rêve que de voyager à travers le monde. Un beau jour, elle rencontre Olha, une jeune fille de Qirim (Crimée actuelle), qui cherche à se rendre sur l’île de Crète pour y retrouver sa soeur. Lisa, bien déterminée à lui venir en aide, se met en tête d’embarquer avec elle. C’est alors pour toutes les deux le début d’un grand voyage !

Mon avis :

Tome 1

Aujourd’hui sera une journée consacrée aux nouveautés de Komikku de fin février, 2 titres aux couvertures et aux dessins doux et frais.

Tout comme les éditions Komikku, j’aime bien les titres qui associent plaisir visuel, voyage et gain de connaissances. Avec Les Fleurs de la Mer Égée, c’est ce que je m’attendais à trouver. Il suffit de voir ces deux belles jeunes filles sur les quais d’un port entourées d’un bateau et de façades de demeures style Renaissance, pour avoir envie de partir avec elles !

Avec cette série courte, terminée en 3 tomes au Japon, nous découvrons Akame Hinoshita une jeune mangaka au trait doux et rond qui propose un titre dans la veine des Arte ou Marion que nous connaissons déjà chez l’éditeur. C’est ici sa première oeuvre et pourtant on ne dirait pas. Le dessin est riche en détails, notamment au niveau des tenues et décors, et les personnages ont chacun leur personnalité qui transpire sous son crayon. Je regrette juste, peut-être, un trait un peu trop enfantin au vu du propos.

Le propos de ce seinen est simple, il s’agit de suivre une jeune bourgeoise italienne de Ferrare qui rêve de découvrir le monde hors des murs de sa ville, et profite de la rencontre d’une jeune fille de son âge, originaire de Crimée, pour prendre la route. Avec elles, nous allons donc partir à la découverte de l’Italie et de la Méditerranée ensuite je l’espère de la fin du Moyen-Âge et de la Renaissance.

Cependant, alors que le propos avait tout pour m’intéresser, je suis obligée d’avouer que je n’ai pas trouvé la lecture des plus plaisantes. Je trouve vraiment que l’autrice cherche trop à rendre son titre instructif et du coup tout est prétexte à nous montrer comment on vivait à cette époque-là en Italie. Cela rend l’intrigue fade et convenue, et les personnages très clichés donc pas crédibles pour un sou. C’est bien dommage. La narration n’est pas à la hauteur des promesses faites. Elle peine à intéresser le lecteur et est noyée sous bien trop d’explications parfois même indigestes. Du coup, je n’ai pas été transportées par leurs aventures autant que je l’aurais souhaité.

De la même façon, les personnages m’ont souvent fait sortir de l’histoire. Je ne me suis jamais sentie en empathie avec cette héroïne trop capricieuse à mon goût, à qui tout tombe tout cuit dans la bouche. Les semblants d’épreuves qu’on dresse devant elle pour qu’elle puisse poursuivre son voyage sont en fait surmontés bien trop facilement, ce qui rend les choses peu crédibles. Le graphisme n’y aide pas non plus, elle a un visage bien trop poupin pour son âge comme tous ceux qui l’entourent. Ça m’a vraiment dérangée et fait sortir de l’histoire à plusieurs reprises.

A côté de ça, j’ai beaucoup aimé tout l’aspect culturel du titre. C’est passionnant d’en apprendre plus sur l’évolution des tenues à l’époque, sur les bouleversements historiques qui se produisent, sur les pratiques commerciales qui changent. Tout ça nous transporte vraiment à une autre époque et ça m’a séduite. J’ai été ravie de suivre les héroïnes à travers plusieurs villes italiennes et méditerranéennes même si ce fut bref.

Les fleurs de la mer Égée est un titre qui me laisse une impression mitigée. J’aurais vraiment aimé accrocher mais il y a trop de défauts dans la forme : un dessin inadapté, une héroïne insupportable, une intrigue qui passe à la trappe au profit des notes culturelles. C’est vraiment dommage. Pour autant, j’ai aimé le voyage et j’ai été contente d’en apprendre plus sur ces lieux et cette période, alors je poursuivrai la découverte.

(Merci à Sanctuary pour cette lecture)

Ma note : 14 / 20

Ce diaporama nécessite JavaScript.

6 commentaires sur “Les Fleurs de la mer Égée d’Akame Hinoshita

  1. Ah, zut, le titre avait l’air très poétique et le côté instructif aurait pu être intéressant. Mais je pense que ça m’aurait agacée aussi si c’est tellement évident qu’on essaie de pousser des connaissances au détriment de l’intrigue :/

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne me lancerai pas dans cette lecture dans un futur proche pour le moment. (bon avec le confinement c’est clair que non ahah) mais j’ai apprécié comment tu en parles. Peut-être un jour. En tout cas, les dessins sont vraiment superbes

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s