Livres - Romance

Tohu Bohu ! chez les quinquagénaires d’Anna Pia

Titre : Tohu Bohu ! chez les quinquagénaires

Auteur : Anna Pia

Éditeur : Le Lys Bleu

Année de parution : 2021

Nombre de pages : 228

Histoire : Passée la rancœur d’un divorce aussi soudain qu’inattendu, Christine, cinquante ans, laisse derrière elle un mari menteur et infidèle, une belle-mère lunatique
et acariâtre et jette, sans complexe, toutes les ondes négatives de son ancienne vie aux orties pour déterrer avec délice sa liberté perdue. Une nouvelle vie s’amorce dans un autre univers, un autre quartier …
On y retrouve une belle-mère (bigrement acariâtre …), quatre sœurs (formidablement différentes !), un paquet d’amis (diablement surprenants !), un chat (prodigieusement envahissant !). Un roman plein de vérités, émouvant et drôle …

Mon avis :

Je remercie tout d’abord l’autrice qui a auto-édité ce livre et qui m’a permis ainsi de sortir de ma zone de confort en me le proposant.

En effet, si je lis souvent de la romance, je pense que c’était la première fois que j’en lisais une mettant en scènes des personnages de plus de 50 ans avec une héroïne qui reconstruit sa vie après un divorce. J’avais des a priori sur la chose, pensant ne pas pouvoir aimer ce cadre qui m’est tellement inconnu. J’avais tort.

Avec sa plume pleine de fraîcheur et d’humour, Anna Pia nous entraîne dans le tourbillon de la nouvelle vie de Christine, qui vient donc de se séparer de son mari Bruno après avoir découvert qu’il la trompait. Au programme : nouvel appartement, nouveau quartier, nouveau voisin, retrouvailles avec sa meilleure amie, rapprochement avec sa famille qu’elle aime tant et voyage en Italie avec toute la smala.

Les chapitres s’enchaînent à toute vitesse, emporté par le ton enjoué de l’autrice. Il y a certes quelques petites maladresses dans une écriture encore jeune où l’on sent un peu trop l’autrice chercher la petite phrase sans arrêt. Il y a aussi quelques fautes de français qu’une relecture aurait sûrement pu corriger. Mais cela ne gâche en rien le plaisir de lecture tant on est heureux de voir cette femme de 50 ans profiter enfin de la vie comme elle l’entend.

En effet, suivre sa renaissance est jouissif. J’ai adoré la façon dont elle reprend les rênes de sa vie, envoyant balader son ex-mari quand il le faut. J’ai adoré la voir s’affirmer comme femme forte et indépendante. J’ai été touchée par chacun de ses premières fois. Il se dégage un charme fou des moments où elle retrouve ses amis, de ceux où elle se balade dans son quartier, ou encore des trouvailles sur sa famille. L’autrice a vraiment un talent fou pour nous communiquer cela.

Ainsi, j’ai aimé la douce folie qui s’empare d’elle mais j’ai également été touchée par ses découvertes. Maintenant libre d’une relation qui l’avait enfermée à la longue, elle parvient à écouter la triste vie de sa soeur, tout comme l’héroïsme de son père. Elle parvient aussi à soutenir les nouveaux amours de sa meilleure amie et nous amuse avec les aventures de son drôle de chat. Quant au voyage en Italie tant promis, il surprend par ses rebondissements tour à tour drôles et émouvants.

Tohu-Bohu porte donc à merveille son titre et m’aura ouvert les yeux à moi aussi sur des limites que je me fixe et qui sont ridicules. Alors certes, c’est une oeuvre un peu jeune mais elle a une énergie folle et se lit toute seule avec grand plaisir.

Encore merci à l’autrice, Anna Pia pour sa confiance et cet envoi

> N’hésitez pas à lire aussi les avis de : Ladies Coloc, Carfax, Carnet de Lecture, Vous ?

6 commentaires sur “Tohu Bohu ! chez les quinquagénaires d’Anna Pia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s